Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Portrait de la population canadienne en 2006, selon l'âge et le sexe : Dynamique de la population infraprovinciale

Les régions métropolitaines de recensement vieillissent elles aussi, bien qu’elles soient plus jeunes

Les 33 régions métropolitaines de recensement que compte le pays sont le lieu de résidence de plus des deux tiers des Canadiens. Prises ensemble, les RMR ont vu leur population s’accroître à un rythme supérieur à la moyenne nationale de 2001 à 2006 (voir Portrait de la population canadienne en 2006 : Dynamique de la population infraprovinciale : La grande majorité de la croissance démographique canadienne se concentre dans les grandes régions métropolitaines). D’une RMR à l’autre toutefois, la croissance variait considérablement, passant de +19,2 % pour Barrie (Ontario) à -2,1 % pour Saguenay (Québec).

Une région métropolitaine de recensement (RMR) est une région qui regroupe une population d’au moins 100 000 habitants incluant un noyau urbain d’au moins 50 000 personnes. Le Canada compte aujourd’hui 33 RMR comparativement à 27 en 2001. Les six nouvelles RMR sont celles de Barrie, Guelph, Brantford et Peterborough en Ontario, de Moncton au Nouveau-Brunswick et de Kelowna en Colombie-Britannique.

Carte de référence : Régions métropolitaines de recensement et centres urbains de taille moyenne en 2006

Jeune femme appartenant à une communauté ethnoculturelle

Que la croissance démographique des RMR ait été positive ou négative, la population des régions métropolitaines de recensement a cependant continué de vieillir au cours des cinq années qui ont précédé le Recensement de 2006. Le pourcentage de personnes âgées de 65 ans ou plus de l’ensemble des RMR est passé, de 12,6 % qu’il était en 2001, à 13,3 % en 2006. En même temps, la proportion de jeunes qui n’ont pas atteint l’âge de 15 ans a diminué à 17,5 % en 2006 alors qu’elle se chiffrait à 18,8 % cinq ans plus tôt.

Les RMR étaient, dans l’ensemble, vieillissantes, mais avec seulement 13,3 % de personnes âgées, elles demeuraient néanmoins plus jeunes que les centres urbains de petite taille et les milieux ruraux dont la population âgée était de 15,5 %.

Neuf des seize régions métropolitaines de recensement les plus jeunes se situent dans le sud de l'Ontario

Seize régions métropolitaines de recensement présentaient, lors du Recensement du 16 mai 2006, une proportion d’enfants de moins de 15 ans supérieure à la moyenne nationale de 17,7 %.

Neuf d’entre elles se situaient dans la région – fortement industrialisée – du sud de l’Ontario : Barrie (20,8 %), Oshawa (20,5 %), Kitchener (19,1 %), Windsor (19,0 %), Brantford (18,7 %), Guelph (18,6 %), Toronto (18,6 %), Hamilton (17,9 %) et London (17,7 %). La plupart de ces centres urbains ont également vu leur population croître à un rythme plus rapide que le Canada dans son ensemble entre 2001 et 2006.

C’est notamment le cas de Barrie, qui présente cette particularité d’être à la fois la plus jeune de toutes les RMR et celle où l’accroissement démographique a été le plus important de 2001 à 2006. Une forte fécondité de même que d’importants gains migratoires d’adultes en âge d’avoir des enfants ne sont pas étrangers à cette situation.

Les cinq régions métropolitaines de recensement des Prairies (Winnipeg, Regina, Saskatoon, Calgary et Edmonton) comptaient elles aussi un nombre d’enfants proportionnellement plus élevé que la moyenne nationale. Rappelons que le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta constituent le lieu de résidence des populations les plus jeunes des provinces canadiennes. Le Recensement de 2006 permet de montrer que cette caractéristique se manifeste non seulement dans les milieux ruraux de la région des Prairies, mais également dans ses principales régions métropolitaines.

Figure 22 Proportion de la population âgée de moins de 15 ans dans les régions métropolitaines de recensement, 2001 et 2006

Les deux autres RMR où la proportion d’enfants était supérieure à la moyenne nationale, Abbotsford et Ottawa - Gatineau, ont en commun le fait d’avoir une population qui s’est accrue plus rapidement que l’ensemble du Canada au cours des cinq années qui ont précédé le Recensement de 2006. Ajoutons que le nombre moyen d’enfants par femme était, à Abbotsford, l’un des plus élevés parmi les grands centres urbains du pays.

À l’opposé, Victoria et Trois-Rivières, qui se sont démarquées par le passé avec les populations les plus âgées des RMR canadiennes, étaient les deux seules RMR où les jeunes n’ayant pas atteint 15 ans représentaient moins de 15 % de la population.

Kelowna : la RMR la plus âgée

Selon le dernier recensement, les personnes âgées de 65 ans ou plus étaient, toutes proportions gardées, plus nombreuses en 2006 qu’elles ne l’étaient en 2001 dans toutes les régions métropolitaines de recensement du pays. La situation différait cependant de façon considérable d’une RMR à l’autre, le pourcentage d'aînés variant dans des proportions allant du simple au double d’un extrême à l’autre.

Avec 19,0 % de sa population, soit près d’une personne sur cinq, qui avait atteint l’âge de 65 ans, la RMR de Kelowna en Colombie-Britannique était en 2006 la plus âgée d’entre toutes. Elle était suivie de Peterborough en Ontario, dont 18,2 % des habitants avaient 65 ans ou plus. Toutes deux ont en commun une structure par âge qui porte la marque de pertes récurrentes de jeunes adultes par voie migratoire, les personnes de 20 à 44 ans y étant largement sous représentées (voir les pyramides).

Figure 23 Proportion de la population âgée de 65 ans et plus dans les régions métropolitaines de recensement, 2001 et 2006

Victoria en Colombie-Britannique (17,8 % de personnes âgées), St. Catharines - Niagara en Ontario (17,7 %) et Trois-Rivières au Québec (17,0 %) occupaient respectivement les troisième, quatrième et cinquième rangs à ce chapitre et continuaient ainsi à présenter des populations parmi les plus âgées du pays. C’est d’ailleurs à Victoria que le pourcentage de personnes très âgées, c’est-à-dire de 80 ans ou plus, était le plus élevé parmi les RMR canadiennes, à 6,4 %. Il était de 3,7 % à l’échelle canadienne.

À l’autre bout du spectre, Calgary se distinguait en sa qualité de seule région métropolitaine de recensement où moins d’une personne sur dix avait 65 ans ou plus (9,4 %). Venait ensuite l’autre RMR de l’Alberta, Edmonton, avec 11,1 % de personnes âgées. Calgary et Edmonton connaissent depuis une dizaine d’années une prospérité économique qui leur a permis de connaître d’importants gains par voie migratoire de travailleurs en provenance des autres régions du pays. Il en a résulté une structure par âge composée d’une forte proportion de personnes âgées de 20 à 44 ans, laquelle structure est par ailleurs favorable à la natalité dans la mesure où les femmes en âge d’avoir des enfants y sont surreprésentées. C’est ainsi que la migration interne aura contribué à limiter la croissance du poids démographique des personnes âgées dans les deux plus grands centres urbains de l’Alberta.

Oshawa et Barrie présentaient elles aussi une faible proportion de personnes âgées, celles-ci représentant 11,2 % et 11,5 % de leur population respective. Il est intéressant de noter qu’avec Calgary et Edmonton, Barrie et Oshawa se sont distinguées en présentant les plus importantes croissances démographiques parmi les RMR canadiennes.

Figure 24 Pyramide des âges de la population des RMR de Kelowna (C.-B.) et de Calgary (Alb.) en 2006

Comparaisons - Population selon l'âge et le sexe, Canada, provinces et territoires, RMR et AR avec divisions provinciales (Nota)

Page précédente  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante