Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Portrait de famille : continuité et changement dans les familles et les ménages du Canada en 2006 : Portrait national : Particuliers

Vivre en couple culmine chez les femmes vers la fin de la trentaine

Environ 15 millions de Canadiens âgés de 15 ans et plus vivaient avec un conjoint ou un partenaire en 2006, ce qui représentait 58,7 % de la population, soit un peu moins que la proportion observée en 2001 (59,3 %).

La vie en couple, avec un conjoint ou un partenaire, atteint un sommet chez les femmes à la fin de la trentaine et chez les hommes à la fin de la soixantaine. Près des trois quarts des femmes âgées de 35 à 39 ans (73,7 %) vivaient avec un conjoint ou un partenaire. Chez les femmes à la fin de la soixantaine, cette proportion était nettement inférieure, une situation observée seulement chez les hommes des groupes les plus âgés. La proportion de personnes âgées vivant avec un conjoint ou un partenaire diminue avec l'âge, particulièrement chez les femmes, puisque celles-ci sont plus susceptibles de survivre à leur conjoint ou à leur partenaire. Ce profil selon l'âge est le même depuis deux décennies.

Environ les deux tiers des hommes âgés de 80 ans et plus dans les ménages privés (65,7 %) vivaient avec leur conjointe ou leur partenaire en 2006, comparativement à 22,3 % pour les femmes. Comparativement aux autres groupes d'âge plus jeunes, la légère hausse de la proportion des hommes dans la cinquantaine vivant avec une conjointe ou une partenaire est probablement attribuable à une propension plus forte à se remarier ou à vivre en union libre avec une nouvelle partenaire après la dissolution d'une union antérieure.

Figure 11 En 2006, le fait de vivre en couple atteint un sommet pour les femmes vers la fin de la trentaine

On relève des écarts significatifs entre la proportion d'hommes vivant seuls en 2006 et des femmes dans la même situation dans les différents groupes d'âge.

En 2006, quelque 3,3 millions de personnes âgées de 15 ans et plus vivaient seules, ce qui représentait 13,0 % de la population au sein des ménages privés, en légère hausse par rapport à la proportion de 12,5 % observée en 2001.

Figure 12 En 2006, plus de femmes âgées que d'hommes âgés vivaient seules

La proportion de personnes vivant seules est faible tant chez les hommes que chez les femmes au début de l'âge adulte. Jusqu'au début de la cinquantaine, les hommes sont proportionnellement plus nombreux que les femmes à vivre seuls, ce qui s'explique par la tendance qu'ont les femmes à former une union plus tôt et à s'unir à des conjoints ou des partenaires plus âgés qu'elles. Le dernier groupe d'âge dans lequel on observe une proportion plus élevée d'hommes que de femmes vivant seules est celui des 50 à 54 ans (13,2 % des hommes et 12,1 % des femmes).

À partir de la seconde moitié de la cinquantaine, plus de femmes que d'hommes vivaient seules. Cet écart continue de se creuser durant toute la vieillesse ce qui s'explique par le fait que les femmes ont une espérance de vie plus élevée que les hommes et que, conséquemment, une grande proportion de femmes sont veuves. Dans le groupe des personnes âgées de 80 ans et plus, plus de la moitié des femmes (54,5 %) vivaient seules contre moins du quart des hommes (24,4 %). Ce profil selon l'âge est demeuré le même au cours des 20 dernières années.

Page précédente : Résultats  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante