Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Portrait de famille : continuité et changement dans les familles et les ménages du Canada en 2006 : Provinces et territoires

Terre-Neuve-et-Labrador : plus forte proportion de jeunes adultes âgés de 20 à 29 ans vivant chez leurs parents

Comme en 2001, Terre-Neuve-et-Labrador affichait, en 2006, la plus forte proportion au pays de jeunes adultes dans la vingtaine vivant au foyer parental.

Plus de la moitié des jeunes adultes âgés de 20 à 29 ans (52,2 %) vivaient chez leurs parents, soit bien plus que la moyenne nationale de 43,5 %. Les jeunes adultes peuvent habiter chez leurs parents pour de nombreuses raisons, notamment la poursuite d'études supérieures, une rupture conjugale, le report de la formation d'une union, les difficultés à trouver un emploi ou d'autres problèmes d'ordre financier.

Figure 16 Terre-Neuve-et-Labrador détient la plus forte proportion de jeunes adultes âgés de 20 à 29 ans vivant au domicile parental

Le Recensement de 2006 a permis de dénombrer 155 700 familles de recensement à Terre Neuve-et-Labrador, en hausse de 0,9 % par rapport à 2001, soit un taux de croissance nettement inférieur au taux de 6,3 % observé dans l'ensemble du pays. Cette faible hausse du nombre de familles pourrait être attribuable au fait que Terre-Neuve-et-Labrador présente le taux de fécondité le plus bas au pays, 1,3 enfant par femme en moyenne depuis 19991.

Les couples mariés formaient 73,6 % de l'ensemble des familles de recensement en 2006, ce qui classe cette province au deuxième rang au Canada, derrière l'Ontario (73,9 %). Les couples en union libre représentent un peu plus d'une famille de recensement sur dix (10,9 %) et les familles monoparentales, 15,5 % des familles de recensement.

En 2006, on dénombrait 197 200 ménages privés, en hausse de 4,3 % par rapport à 2001. Au cours de cette période, la population au sein des ménages privés a diminué de 1,6 %.

Les ménages comptant une seule personne (+16,9 %) et les ménages formés de couples sans enfants (+14,6 %) sont ceux qui ont connu la croissance la plus forte au cours de la dernière période intercensitaire. À l'opposé, le nombre de ménages formés de couples avec enfants a diminué de 11,8 %.

Page précédente : Provinces et territoires  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante