Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Évolution des tendances de l'accession à la propriété et des coûts d'habitation au Canada, Recensement de 2006 : coûts d'habitation

Les propriétaires sans hypothèque avaient les coûts d'habitation médians les plus bas

On ne sera pas surpris de constater que les coûts d'habitation médians des ménages propriétaires sans hypothèque étaient inférieurs à ceux des ménages propriétaires ayant une hypothèque. En 2006, les coûts d'habitation médians des ménages propriétaires sans hypothèque se chiffraient à 5 054 $, ce qui correspondait au tiers de ceux des ménages propriétaires ayant une hypothèque qui s'élevaient à 15 263 $.

Les propriétaires sans hypothèque payaient aussi moins cher en coûts d'habitation que les locataires. En 2006, les ménages locataires acquittaient, à 8 057 $, des coûts d'habitation médians supérieurs d'environ 3 000 $ à ceux de leurs homologues propriétaires sans hypothèque.

Cependant, les propriétaires sans hypothèque ont vu leurs coûts d'habitation augmenter plus fortement que la moyenne de 2001 à 2006. Puisqu'ils n'ont pas d'hypothèque à payer, l'augmentation des prix des autres composantes de leurs coûts d'habitation, telles que la taxe foncière et les combustibles, a davantage d'effet sur leur versement global.

Tableau 5
Coûts d'habitation annuels médians des ménages pour les ménages locataires et propriétaires, Canada, 2001 et 2006

Page précédente : Résultats  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante