Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Évolution des tendances de l'accession à la propriété et des coûts d'habitation au Canada, Recensement de 2006 : immigrants

L'écart s'amenuise entre le taux de propriété des immigrants et celui des Canadiens de naissance

En 2006, selon le recensement, 6 166 770 immigrants vivaient au Canada dans un logement privé occupé. De ce nombre, 71,6 %, ou à peu près 4 418 155, vivaient dans un logement appartenant à un membre du ménage. Il s'agissait d'une proportion supérieure à celle de 68,2 % observée en 2001.

L'écart de taux de propriété entre les immigrants et les Canadiens de naissance a rétréci entre 2001 et 2006. Le pourcentage des Canadiens de naissance qui vivaient dans un logement appartenant à un membre du ménage s'est accru, passant de 73,1 % en 2001 à 75,3 % en 2006.

Le taux de propriété a progressé pour l'ensemble des immigrants entre 2001 et 2006, et ce, indépendamment du moment de leur arrivée au Canada. Cependant, ce taux était le plus élevé chez les immigrants qui étaient arrivés au Canada depuis la plus longue période.

Moins de la moitié (45,7 %) des immigrants qui sont arrivés au Canada entre 2001 et 2006 vivaient dans un logement dont un membre du ménage était propriétaire. Chez les immigrants qui étaient ici depuis plus de 40 ans, cette proportion était toutefois de 85,0 % et donc supérieure à celle des Canadiens de naissance. Même lorsque cette comparaison a été effectuée pour les groupes d'âge individuels, les immigrants qui sont arrivés au Canada depuis plus de 40 ans affichaient toujours encore un taux de propriété plus élevé.

Le taux de propriété a connu sa croissance la plus forte chez les immigrants qui étaient au Canada depuis six à 10 ans. En 2001, 58,9 % de ces immigrants étaient propriétaires de leur logement. Les immigrants qui étaient au Canada depuis le même nombre d'années ont vu leur proportion atteindre les deux tiers (66,7 %) en 2006. Il s'agit d'une augmentation de près de 8 points de pourcentage. En comparaison, l'augmentation survenue au cours des recensements précédents (1996 à 2001) était de 4,5 points de pourcentage.

Tableau 9
Pourcentage des personnes habitant dans des logements privés occupés dont un membre du ménage est propriétaire selon le nombre d'années depuis l'immigration, Canada, 2001 et 2006

Page précédente : Résultats  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante