Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Immigration au Canada : un portrait de la population née à l'étranger, Recensement de 2006 : Portrait des principales régions métropolitaines

Vancouver : porte d'entrée des immigrants dans l'Ouest du pays

Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver,la population née à l'étranger a augmenté, entre 2001 et 2006, cinq fois plus vite que la population née au Canada.

Le recensement a dénombré 831 300 personnes nées à l'étranger dans la RMR de Vancouver, soit environ 92 700 de plus qu'en 2001. Entre les deux recensements, la population de Vancouver née à l'étranger a crû de 12,6 %, soit un taux de croissance supérieur à celui observé au sein de la population née au pays (2,3 %).

Les personnes nées à l'étranger représentent 39,6 % de la population totale de la RMR de Vancouver qui compte 2 098 000 habitants. (Vancouver est la troisième RMR en importance au Canada. Elle est notamment formée de la ville de Vancouver et des municipalités de Burnaby, Coquitlam, Port Coquitlam, Richmond, North Vancouver, West Vancouver, Port Moody, New Westminster, Delta et Surrey.)

En 2001, Vancouver se classait au troisième rang des grandes villes nord-américaines et australiennes pour ce qui est de la proportion de personnes nées à l'étranger au sein de sa population.

En 2006, Vancouver n'est devancée que par Toronto, où les personnes nées à l'étranger représentent 45,7 % de la population. Vancouver se classe devant Miami (36,5 %), Los Angeles (34,7 %), Sydney (31,7 %) et Melbourne (28,9 %) à cet égard.

La région métropolitaine de Vancouver a une longue tradition d'immigration. Sa population née à l'étranger a plus que doublé en un quart de siècle seulement, soit depuis 1981.

Baisses successives du nombre de nouveaux arrivants à Vancouver

Le nombre d'immigrants récents qui se sont établis dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver a diminué au cours des deux derniers recensements.

Entre 2001 et 2006, un nombre estimatif de 151 700 immigrants récents, soit 13,7 % de tous les nouveaux arrivants au Canada, ont élu domicile dans la région métropolitaine de Vancouver.

Il s'agit là d'une baisse par rapport aux 169 600 personnes qui s'étaient établies à Vancouver entre 1996 et 2001, et une baisse importante par rapport aux 189 700 personnes arrivées au début des années 1990.

Vancouver est la seule des trois principales RMR à avoir enregistré une diminution du nombre de nouveaux arrivants au cours des cinq dernières années. Toronto et Montréal ont toutes deux affiché des hausses à ce chapitre.

Le ralentissement du mouvement d'immigration en provenance de la zone administrative spéciale de Hong Kong constitue le principal facteur susceptible d'expliquer les baisses intercensitaires consécutives observées à Vancouver. La zone administrative spéciale de Hong Kong était la région d'origine de bon nombre de nouveaux arrivants à la fin des années 1980 et au début des années 1990.

République populaire de Chine : pays de naissance d'un peu plus du quart des nouveaux arrivants de Vancouver

La plupart des 151 700 immigrants arrivés à Vancouver au cours des cinq dernières années sont nés en Asie et au Moyen-Orient, et les cinq principaux pays de naissance des immigrants récents sont situés dans cette région du monde.

Un peu plus du quart des nouveaux arrivants (26,2 %) viennent de la République populaire de Chine. En fait, Vancouver a accueilli 25,7 % de tous les nouveaux arrivants du pays qui sont nés en Chine, et seule Toronto (41,2 %) la surpasse à ce chapitre.

L'Inde figure aussi parmi les principaux pays de naissance des nouveaux arrivants de Vancouver (12,4 %). Vancouver a accueilli 14,5 % de tous les immigrants récents du Canada qui sont nés en Inde.

Par ailleurs, 10,9 % des résidents de Vancouver qui sont arrivés au Canada au cours des cinq dernières années sont nés aux Philippines, 7,7 %, en Corée du Sud et 4,6 %, à Taïwan.

Dans la région métropolitaine de Vancouver, on retrouve proportionnellement plus de nouveaux arrivants (57,2 %) que les personnes nées au pays (42 %) dans le principal groupe d'âge actif (25 à 54 ans). Les immigrants récents de ce groupe d'âge forment 8,9 % de l'effectif du principal groupe d'âge actif de Vancouver.

En outre, environ 27 600 enfants âgés de 5 à 16 ans inscrits dans le réseau scolaire de Vancouver sont arrivés au Canada au cours des cinq dernières années. Ces enfants nouvellement arrivés représentaient 9,3 % de la population d'âge scolaire de Vancouver.

Dans l'ensemble, les enfants d'âge scolaire nés hors du Canada représentaient 18,1 % de la population d'âge scolaire de Vancouver. La plupart d'entre eux (53,7 %) ont déclaré parler le plus souvent à la maison une langue autre que le français ou l'anglais.

Ville de Vancouver : choix du plus grand nombre de nouveaux arrivants

Les trois quarts des immigrants récents de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver (74,7 %) ont opté pour l'une des quatre municipalités les plus importantes de la région : la ville de Vancouver, Surrey, Burnaby ou Richmond. Ensemble, ces quatre municipalités accueillent également 73,5 % des immigrants qui habitent la RMR depuis plus de cinq ans.

À titre de comparaison, ces quatre municipalités regroupent 56,8 % de la population de la RMR de Vancouver née au Canada.

Parmi les autres municipalités ayant accueilli au moins 2 % des immigrants arrivés au cours des cinq dernières années figurent la ville de Coquitlam (5,9 %), New Westminister (2,8 %), North Vancouver DM (2,7 %), Delta DM (2,4 %) et la ville de North Vancouver (2,3 %).

Ville la plus importante de la région métropolitaine, Vancouver compte le plus grand bassin de personnes nées à l'étranger, qu'il s'agisse de résidents de longue date ou de nouveaux arrivants, de toutes les municipalités de la région métropolitaine.

En 2006, le recensement a dénombré dans la ville de Vancouver 260 800 personnes nées à l'étranger, soit presque le tiers de la population née à l'étranger qui résident dans la région métropolitaine. La ville de Vancouver a également accueilli 28,7 % des nouveaux arrivants qui se sont établis au pays entre 2001 et 2006.

À titre de comparaison, seulement le quart (23,9 %) des résidents de la RMR nés au pays habitent la ville de Vancouver.

Les personnes nées à l'étranger représentent près de la moitié (45,6 %) des 571 600 habitants de la ville. Les nouveaux arrivants au Canada représentent environ 7,6 % de cette population.

Entre 2001 et 2006, la population de la ville de Vancouver née à l'étranger a augmenté de 5,3 %. Il s'agit là toutefois d'un taux de croissance inférieur à celui observé dans les trois autres grandes municipalités de la région : Richmond (+12,9 %), Burnaby (+12,5 %) et Surrey (+30,9 %).

Les personnes nées en République populaire de Chine constituent le groupe le plus important (36,1 %) des nouveaux arrivants de la ville de Vancouver. Parmi les autres principaux pays de naissance de la nouvelle immigration à Vancouver, on retrouve les Philippines (12,2 % des nouveaux arrivants), l'Inde (4,8 %), Taïwan (4,2 %) et la Corée du Sud (4 %).

Richmond : la municipalité canadienne ayant la plus forte proportion de personnes nées à l'étranger

Selon le Recensement de 2006, les personnes nées à l'étranger de Richmond surpassent en nombre les personnes nées au Canada.

Plus de la moitié (57,4 %) des 173 600 résidents de Richmond sont nés hors du Canada. En fait, parmi toutes les municipalités canadiennes, Richmond est celle qui compte la plus forte proportion de personnes nées à l'étranger.

Entre 2001 et 2006, la population de Richmond née à l'étranger a augmenté de 12,9 %, alors que la population née au Canada a diminué de 2,3 %.

Environ un résident de Richmond sur 10 (10,8 %) est un nouvel arrivant qui s'est établi au Canada au cours des cinq dernières années. Pas moins de la moitié de ces 18 800 immigrants récents sont nés en République populaire de Chine.

En fait, les immigrants originaires de la République populaire de Chine, qu'ils soient établis au Canada depuis longtemps ou qu'ils soient arrivés depuis peu, forment le groupe le plus important de la population de la ville née à l'étranger.

Les nouveaux arrivants nés aux Philippines représentent 14,2 % des personnes arrivées au Canada ces cinq dernières années. Par ailleurs, 7,4 % sont nés à Taïwan, 4,7 %, dans la zone administrative spéciale de Hong Kong et 4,3 %, en Inde.

Enfin, 15,4 % de tous les enfants d'âge scolaire (5 à 16 ans) de Richmond sont des immigrants récents arrivés au Canada au cours des cinq dernières années. La majorité de ces nouveaux arrivants d'âge scolaire (66,3 %) ont déclaré parler à la maison une langue autre que le français ou l'anglais.

La République populaire de Chine étant le principal pays d'origine des immigrants de Richmond, les dialectes chinois, comme le mandarin et le cantonnais, sont les langues les plus souvent parlées à la maison par les immigrants récents de cette municipalité.

Burnaby : la moitié de la population née à l'étranger

Burnaby affiche des tendances en matière d'immigration semblables à celles observées à Richmond, la ville voisine. Le Recensement de 2006 a permis de dénombrer à Burnaby 102 000 personnes nées à l'étranger, celles-ci représentant près de la moitié (50,8 %) de sa population de 200 900 habitants.

Burnaby se classe ainsi au deuxième rang des villes de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver, derrière Richmond, ayant les plus fortes proportions de personnes nées à l'étranger.

À l'instar de Richmond, Burnaby a enregistré une croissance de 12,5 % de sa population née à l'étranger et une légère diminution (-2,3 %) de sa population née au Canada. En outre, environ un résident de Burnaby sur 10 (10,8 %) est un nouvel arrivant qui s'est installé au Canada entre 2001 et 2006.

Burnaby a accueilli 14,4 % des immigrants récents de la région métropolitaine de Vancouver, soit la troisième plus grande part après la ville de Vancouver (28,7%) et Surrey (19,3%).

La République populaire de Chine est également le pays de naissance en tête de liste pour les immigrants récents établis à Burnaby. Viennent ensuite la Corée du Sud, les Philippines, Taïwan et l'Inde. Les immigrants récents originaires de ces pays pris collectivement forment 64,4 % de tous les nouveaux arrivants à Burnaby.

Surrey : la croissance la plus forte de la population de Vancouver née à l'étranger

Surrey compte le deuxième bassin en importance de personnes nées à l'étranger parmi toutes les municipalités de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver, juste derrière la ville de Vancouver.

Le recensement a dénombré à Surrey 150 200 personnes nées à l'étranger, soit près des quatre dixièmes (38,3 %) des 392 500 résidents de la municipalité.

Bien que Surrey affiche la proportion de personnes nées à l'étranger la plus faible des quatre principales municipalités de la RMR de Vancouver, cette municipalité enregistre, entre 2001 et 2006, le taux de croissance le plus élevé de la population née à l'étranger, soit 30,9 %.

Ce taux s'explique par l'augmentation du nombre de nouveaux arrivants accueillis par la municipalité. En 2006, Surrey a attiré 19,3 % de tous les immigrants récents qui se sont établis dans la région métropolitaine de Vancouver au cours des cinq dernières années, comparativement à 14,1 % de tous les immigrants récents lors du recensement de 2001.

En fait, Surrey est la seule des quatre grandes municipalités de la région à avoir connu une hausse de sa part des nouveaux arrivants par rapport à 2001. La ville de Vancouver, Richmond et Burnaby ont toutes enregistré des baisses à ce chapitre.

Dans l'ensemble, les nouveaux immigrants arrivés au cours des cinq dernières années représentent 7,4 % de l'ensemble de la population de Surrey. L'Inde prend, et de loin, la tête du classement des pays de naissance de la nouvelle immigration à Surrey, plus de quatre nouveaux arrivants sur 10 (41,9 %) sont nés dans ce pays.

Parmi les autres pays de naissance figurent les Philippines, la Corée du Sud, la République populaire de Chine, le Pakistan et Fiji. Les nouveaux arrivants en provenance de ces cinq pays représentent le tiers (33,9 %) de l'ensemble des immigrants récents de la municipalité de Surrey.


RMR de Vancouver. Population des immigrants récents lors des recensements de 1981 à 2006 selon les secteurs de recensement (SR) de 2006

RMR de Vancouver. Immigrants récents en pourcentage de la population totale selon les secteurs de recensement (SR) de 2006

Page précédente : La majorité des immigrants choisissent la vie urbaine  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante