Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Peuples autochtones du Canada en 2006 : Inuits, Métis et Premières nations, Recensement de 2006 

La population autochtone franchit la barre du million

Les nouvelles données du Recensement de 2006 révèlent que le nombre de personnes qui se sont identifiées comme Autochtones a franchi la barre du million. Le poids de ces Autochtones au sein de la population canadienne est à la hausse. En 2006, les Autochtones représentaient 3,8 % de l'ensemble de la population du Canada, comparativement à 3,3 % en 2001 et à 2,8 % en 1996.

Au total, 1 172 790 personnes se sont identifiées comme Autochtones, c'est-à-dire comme Indiens de l'Amérique du Nord, (désignés par le terme « membres des Premières nations »1 dans le présent rapport), Métis ou Inuits, lors du Recensement de 2006 (voir la section « Concepts et définitions »). En 2001, on dénombrait 976 305 Autochtones et en 1996, 799 010.

La population autochtone croît plus rapidement que la population non autochtone; elle a progressé de 45 % entre 1996 et 20062, soit près de six fois le taux de croissance de la population non autochtone (8 %) au cours de la même période.

Ce sont les Métis, parmi les trois groupes autochtones, qui ont affiché la progression la plus marquée entre 1996 et 2006. Leur nombre a augmenté de 91 % pour atteindre 389 785 selon les estimations. Il s'agit là d'un taux de croissance plus de trois fois supérieur à celui des membres des Premières nations (29 %), dont les effectifs se chiffrent à 698 025 personnes. Le nombre de personnes s'étant identifiées comme Inuits a augmenté de 26 % pour s'établir à 50 485 en 2006.

Par conséquent, le poids des Métis au sein de la population autochtone a augmenté de façon constante. En 2006, les Métis formaient le tiers (33 %) de la population autochtone, comparativement à 30 % en 2001 et à 26 % en 1996. Les membres des Premières nations représentaient la majorité (60 %) des Autochtones, et les Inuits3, 4 % de cette population.

Plusieurs facteurs permettent d'expliquer la croissance de la population autochtone. Certains sont d'ordre démographique, comme un taux de natalité élevé. Parmi les autres figurent la propension accrue à s'identifier comme Autochtone et la diminution du nombre de réserves indiennes partiellement dénombrées depuis 1996.

Comparaison des données du recensement sur les Autochtones au fil du temps

Quelques réserves indiennes et établissements indiens n'ont pas pris part au recensement, car le dénombrement n'a pas été autorisé, ou il a été interrompu avant son achèvement. En 2006, il y avait 22 réserves partiellement dénombrées, comparativement à 30 en 2001 et à 77 en 1996.

Les données de ce rapport montrant les écarts en pourcentages et en proportions entre les recensements ont été rajustées pour tenir compte des réserves indiennes partiellement dénombrées. Les écarts ont été calculés à partir des données incluant seulement les réserves indiennes ayant été dénombrées lors des deux périodes de recensement visées.



Tableau 1 Taille et croissance de la population selon l'identité autochtone, Canada, 1996 et 2006

À l'échelle internationale, le Canada n'est surpassé que par la Nouvelle-Zélande quant à la proportion d'Autochtones au sein de la population

Des tendances semblables de croissance démographique des populations autochtones ont été observées dans le cadre de recensements en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis4. Le Canada se classe au deuxième rang, derrière la Nouvelle-Zélande, pour ce qui est de la proportion d'Autochtones au sein de la population.

Si les Autochtones représentaient 4 % de la population du Canada en 2006, les Maori formaient 15 % de la population de la Nouvelle-Zélande. En Australie et aux États-Unis, les Autochtones ne représentaient que 2 % de la population.

Huit Autochtones sur 10 vivent en Ontario et dans les provinces de l'Ouest

Huit Autochtones sur 10, soit un peu plus de 944 000 personnes, vivaient en Ontario et dans les quatre provinces de l'Ouest en 2006. Le recensement a permis de dénombrer 242 495 Autochtones en Ontario, 196 075 en Colombie-Britannique, 188 365 en Alberta, 175 395 au Manitoba et 141 890 en Saskatchewan.

En outre, 108 430 Autochtones ont été recensés au Québec. Les autres provinces et territoires regroupent chacun moins de 25 000 Autochtones.

Tableau 2 Nombre et pourcentage de la population ayant déclaré une identité autochtone, Canada, provinces et territoires, 2006

Les plus fortes concentrations d'Autochtones sont observées dans les territoires et dans les provinces des Prairies. Les 24 920 Autochtones recensés au Nunavut représentent 85 % de la population totale du territoire, la plus forte concentration au pays. Les Autochtones forment 50 % de la population dans les Territoires du Nord-Ouest et 25 %, dans le territoire du Yukon. Dans les provinces des Prairies, le poids des Autochtones au sein de la population s'établit à 15 % au Manitoba et en Saskatchewan et à 6 % en Alberta.

Figure 1 Pourcentage des Autochtones dans la population, Canada, provinces et territoires, 2006

Bien que la plupart des Autochtones vivent en Ontario et dans l'Ouest du pays, les taux de croissance les plus élevés au cours de la dernière décennie ont été constatés à l'est du Manitoba. Entre 1996 et 2006, la population autochtone a augmenté de 95 % en Nouvelle-Écosse, de 67 % au Nouveau-Brunswick, de 65 % à Terre-Neuve-et-Labrador, de 53 % au Québec et de 68 % en Ontario. Parmi les régions caractérisées par un pourcentage élevé d'Autochtones, le Manitoba se classe en tête de liste pour ce qui est du taux de croissance (36 %). En Saskatchewan, ce taux s'établit à 28 % et dans le territoire du Yukon, à 23 %.

Figure 2 Répartition de la population autochtone urbaine selon le groupe d'identité autochtone, Canada, 1996 et 2006

Notes :

  1. Les répondants s'identifient eux-mêmes comme « Indiens de l'Amérique du Nord ». Toutefois, le terme « membres des Premières nations » est employé dans le présent rapport.
  2. Les données montrant les écarts en pourcentage et en proportions entre le Recensement de 2006 et les recensements antérieurs ont été rajustées pour tenir compte des réserves partiellement dénombrées.
  3. Dans le cas des autres (3 %), il s'agit soit de personnes ayant déclaré une appartenance à plus d'un groupe autochtone, soit d'Indiens inscrits ou de membres d'une bande indienne ou d'une Première nation qui ne se sont pas identifiés comme Autochtones.
  4. Bureau de la statistique de l'Australie, 2006 Census QuickStats, Bureau de la statistique de la Nouvelle-Zélande, QuickStats About New Zealand, Recensement de 2006 et Bureau du recensement des États-Unis, Facts for Features, 20 septembre 2006.

Page précédente  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante