Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Peuples autochtones du Canada en 2006 : Inuits, Métis et Premières nations, Recensement de 2006 : Les Inuits

Plusieurs Inuits vivent au sein de ménages multifamiliaux

Les Inuits sont près de cinq fois plus susceptibles que les non-Autochtones de vivre au sein de ménages multifamiliaux. En 2006, 18 % des Inuits vivaient dans un ménage comptant plus d'une famille, comparativement à 4 % de la population non autochtone.

Traditionnellement, les Inuits vivent dans des regroupements familiaux. Mais, selon au moins un rapport, il n'est pas rare, compte tenu de la grave pénurie d'habitations dans la plupart des collectivités, que plusieurs familles partagent un même logement souvent dans des conditions de surpeuplement1.

Proportionnellement très peu d'Inuits vivent seuls. En 2006, c'était le cas de 6 % d'entre eux seulement, comparativement à 13 % de la population non autochtone. Ce constat tient pour les Inuits de tous les groupes d'âge. Seulement 16 % des Inuits âgés vivent seuls, comparativement à 28 % des personnes âgées non autochtones.

Les Inuits du Nunavik sont les plus susceptibles de vivre au sein de ménages multifamiliaux

Les Inuits au Nunavik sont les plus susceptibles de vivre dans des ménages comptant plus d'une famille. En 2006, un peu plus du quart (26 %) des Inuits du Nunavik vivaient au sein de ménages multifamiliaux, en légère baisse par rapport à 2001 (29 %)2.

Vient ensuite le Nunavut, où 22 % des Inuits se trouvaient dans ce type de ménage, en hausse par rapport à 2001 (18 %). Environ 13 % des Inuits du Nunatsiavut et 11 % de ceux de la région inuvialuite vivaient au sein de ménages multifamiliaux en 2006, en hausse par rapport à 2001 (10 % environ dans chacune de ces deux régions).

Dans les quatre régions, les Inuits adultes sont proportionnellement beaucoup moins nombreux que les non-Autochtones adultes à vivre seuls. Au Nunavik, 4 % des Inuits adultes vivaient seuls en 2006, comparativement à 33 % des non-Autochtones adultes. Au Nunatsiavut, 4 % des Inuits adultes vivaient seuls, comparativement à 10 % des non-Autochtones adultes. Au Nunavut, 5 % des Inuits adultes vivaient seuls alors que c'était le cas de 19 % des non‑Autochtones adultes. Dans la région inuvialuite, 10 % des Inuits adultes et 17 % des non‑Autochtones adultes vivaient seuls.

Le quart des enfants inuits vivent avec un parent seul

En 2006, près de 70 % des enfants inuits âgés de 14 ans et moins vivaient dans une famille biparentale, comparativement à 82 % des enfants non autochtones.

Par ailleurs, quelque 4 700 enfants inuits âgés de 14 ans et moins, soit environ le quart du total, vivaient au sein d'une famille monoparentale – environ 20 % avec une mère seule et 6 % avec un père seul. À titre de comparaison, 14 % des enfants non autochtones habitaient avec une mère seule et 3 %, avec un père seul.

Les enfants inuits sont également un peu plus enclins à vivre avec une personne apparentée autre que leur père ou leur mère. En 2006, 4 % des enfants inuits vivaient avec un de leurs grands-parents (sans leurs parents) ou avec d'autres personnes apparentées, comparativement à moins de 1 % des enfants non autochtones.

Une partie de cet écart pourrait s'expliquer par la pratique de l'adoption selon les coutumes chez les Inuits. Les enfants sont souvent confiés par les parents biologiques, ou par l'un d'entre eux, à une personne apparentée qui se chargera de les élever comme si c'était les siens, une tradition millénaire chez les Inuits.

Tableau 11 Situation des enfants inuits et non autochtones âgés de 14 ans et moins, Canada, 2006

Les enfants inuits dans la région inuvialuite et au Nunavik sont plus susceptibles de vivre avec un parent seul

Les enfants inuits de 14 ans et moins de deux régions – la région inuvialuite et le Nunavik – sont les plus susceptibles de vivre au sein d'une famille monoparentale en 2006.

Dans la région inuvialuite, 26 % des enfants de ce groupe d'âge vivent avec une mère seule, viennent ensuite les enfants du Nunavik (24 %), puis ceux du Nunavut (18 %) et enfin ceux du Nunatsiavut (15 %).

Environ 7 % des enfants du Nunavik vivent avec un père seul, et il en va de même pour environ 5 % des enfants dans les trois autres régions.

Un enfant inuit sur quatre (24 %) habitant dans une région métropolitaine de recensement vit avec une mère seule, comparativement à 15 % des enfants non autochtones. Les enfants inuits dans les régions métropolitaines de recensement au Canada sont quatre fois plus susceptibles de vivre avec un père seul que ne le sont les enfants non autochtones – 12 % contre 3 %.

Page précédente  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante