Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L'évolution de la population active au Canada, Recensement de 2006 : Provinces et territoires

Les Autochtones au sein de la population active

Définition de la population autochtone

On peut définir la population autochtone de diverses façons à partir des quatre questions posées dans le cadre du recensement (l'identité autochtone; l'appartenance à une bande ou à une Première nation; le statut d'Indien inscrit ou d'Indien des traités; et l'origine ethnique, y compris l'ascendance autochtone), selon l'optique et les besoins de l'utilisateur de données.

Aux fins du présent rapport, deux concepts sont employés : l'identité autochtone et le statut d'Indien inscrit ou d'Indien des traités (voir la section du rapport intitulée Définitions).

Les caractéristiques relatives à l'activité sur le marché du travail de l'ensemble de la population autochtone sont décrites en fonction du concept de l'identité autochtone. Des données distinctes sont présentées pour chacun des trois groupes d'identité autochtone : les Inuits, les Métis et les membres des Premières nations. Dans le cas de la population des Premières nations, les données sont présentées séparément pour les Autochtones vivant dans les réserves et hors de celles-ci.

Le rapport fournit également des données sur le marché du travail de la population des Indiens inscrits vivant dans les réserves et hors de celles-ci (indépendamment de leur identité autochtone).

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la publication intitulée Comment identifie-t-on les peuples autochtones à Statistique Canada

Bien que leur situation sur le marché du travail se soit améliorée, les Autochtones restent moins susceptibles d'occuper un emploi

Bien que les taux de chômage aient diminué et que les taux d'emploi aient augmenté chez les personnes qui s'identifiaient comme Autochtones entre 2001 et 20061, des écarts substantiels persistent entre les Autochtones et les non-Autochtones.

En 2006, le taux d'emploi des Autochtones du principal groupe d'âge actif (âgés de 25 à 54 ans) s'établissait à 65,8 %, comparativement à 61,2 % en 2001. Les chiffres correspondants pour la population non autochtone sont de 81,6 % en 2006 et de 80,3 % cinq ans plus tôt.

Les taux d'emploi ont augmenté pour les trois groupes autochtones2. En 2006, le taux d'emploi des personnes âgées de 25 à 54 ans qui s'identifiaient comme Inuit3 était de 61,1 %, en hausse légère par rapport à celui de 60,3 % enregistré en 2001. Selon les estimations, 74,6 % des personnes s'identifiant comme Métis4 étaient occupées en 2006, comparativement à 70,4 % en 2001, tandis que le taux d'emploi était de 60,5 % pour les personnes s'identifiant comme Indiens de l'Amérique du Nord ou membres des Premières nations5, comparativement à 56,4 % cinq ans plus tôt.

La hausse des taux d'emploi a été plus forte à l'extérieur des réserves que dans les réserves pour la population des Premières nations et les personnes déclarant être des Indiens inscrits6 (voir Définitions pour savoir quelles régions géographiques sont désignées comme étant « dans les réserves »). Par conséquent, l'écart entre les taux d'emploi à l'intérieur et à l'extérieur des réserves s'est élargi.

En 2006, 51,9 % de la population des Premières nations vivant dans des réserves était occupée, comparativement à 49,9 % en 2001. Par contre, les taux d'emploi ont augmenté considérablement pour les membres des Premières nations vivant à l'extérieur des réserves. En 2006, 66,3 % de la population des Premières nations vivant à l'extérieur des réserves était occupée, comparativement à 60,8 % cinq ans plus tôt.

Des tendances similaires ont été observées pour la population des Indiens inscrits. En 2006, 51,9 % des Indiens inscrits vivant dans des réserves étaient occupés, comparativement à 50,1 % en 2001. Le taux d'emploi était plus élevé chez les Indiens inscrits vivant à l'extérieur des réserves; 64,8 % d'entre eux étaient occupés en 2006, comparativement à 59,1 % cinq ans plus tôt.

Bien que les Autochtones soient toujours moins susceptibles que les non-Autochtones d'occuper un emploi, l'écart quant au taux d'emploi a diminué, passant de 19,1 points de pourcentage en 2001 à 15,8 points de pourcentage en 2006. L'écart qui sépare la population non autochtone de celle des Métis et des Premières nations s'est refermé. Cependant, l'écart entre les Inuit et les non-Autochtones est demeuré inchangé.

Notes :

  1. Seuls les réserves et les établissements indiens ayant pris part aux deux recensements sont pris en compte pour les comparaisons entre 2001 et 2006.
  2. La population autochtone a augmenté plus rapidement que la population non autochtone entre 2001 et 2006. La croissance la plus rapide a été observée chez les personnes ayant déclaré une identité métisse. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette progression, notamment les taux de natalité élevés et la propension accrue à s'identifier comme Autochtone. Les facteurs de croissance démographique, de même que la transformation de la déclaration de l'identité, doivent être pris en considération dans les analyses de l'évolution du marché du travail au fil des ans.
  3. Bien qu'il soit possible de donner une réponse unique ou des réponses multiples à la question sur l'identité autochtone, seules les personnes ayant déclaré une identité inuite unique sont prises en compte. Moins de 1 % de la population d'identité autochtone a déclaré plus d'une identité autochtone en 2006.
  4. Bien qu'il soit possible de donner une réponse unique ou des réponses multiples à la question sur l'identité autochtone, seules les personnes ayant déclaré une identité métisse unique sont prises en compte. Moins de 1 % de la population d'identité autochtone a déclaré plus d'une identité autochtone en 2006.
  5. Bien qu'il soit possible de donner une réponse unique ou des réponses multiples à la question sur l'identité autochtone, seules les personnes ayant déclaré une identité unique d'« Indien de l'Amérique du Nord » sont prises en compte. Moins de 1 % de la population d'identité autochtone a déclaré plus d'une identité autochtone en 2006. Les répondants s'identifient comme « Indiens de l'Amérique du Nord ». Toutefois, le terme « membres des Premières nations » est employé dans le présent rapport.
  6. La population des Indiens inscrits est formée des personnes ayant déclaré être des Indiens inscrits ou des Indiens des traités en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada, peu importe leur identité autochtone.

Page précédente : Table des matières : Résultats  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante