Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L'évolution de la population active au Canada, Recensement de 2006 : Provinces et territoires

Les Autochtones au sein de la population active

Les taux de chômage baissent plus rapidement chez les Autochtones

Chez les Autochtones du principal groupe d'âge actif, le taux de chômage s'est élevé à 13,2 % en 2006, comparativement à 17,4 % en 2001, ce qui représente une baisse de 4,2 points de pourcentage. Au cours de la même période, le taux de chômage des non-Autochtones a fléchi de seulement 0,8 point de pourcentage, pour se fixer à 5,2 % en 2006. En dépit d'une diminution plus marquée de leur taux de chômage, les Autochtones restent plus de deux fois plus susceptibles d'être au chômage que les non-Autochtones.

Les trois groupes autochtones ont profité d'une baisse de leurs taux de chômage par rapport à 2001. En 2006, le taux de chômage des Inuit âgés de 25 à 54 ans était de 19,0 %, comparativement à 20,7 % en 2001. Dans le cas des personnes s'identifiant comme Métis, leurs taux de chômage était estimé à 8,4 % en 2006, comparativement à 12,5 % cinq ans plus tôt. Parmi les membres des Premières nations, le taux de chômage a fléchi à 16,3 % en 2006, comparativement à 20,3 % en 2001.

Le taux de chômage a aussi diminué dans les réserves, mais il est demeuré plus élevé que le taux de chômage à l'extérieur des réserves, tant pour la population des Premières nations que pour la population des Indiens inscrits.

En 2006, le taux de chômage des membres des Premières nations vivant dans les réserves s'établissait à 23,1 %, comparativement à 26,0 % en 2001. Toutefois, ce taux représentait toujours presque le double du taux de chômage des membres des Premières nations vivant à l'extérieur des réserves. En 2006, le taux de chômage était de 12,3 % pour la population des Premières nations vivant à l'extérieur des réserves, comparativement à 16,6 % en 2001.

Des tendances similaires ont été observées pour la population des Indiens inscrits vivant à l'intérieur et à l'extérieur des réserves. En 2006, le taux de chômage des Indiens inscrits vivant dans des réserves était estimé à 23,0 %, comparativement à 25,9 % en 2001. Le taux de chômage était plus faible chez les Indiens inscrits vivant à l'extérieur des réserves, soit un taux de 13,1 % en 2006, comparativement à 17,9 % cinq ans plus tôt.

Tableau 6 Taux d'emploi et de chômage des personnes âgées de 25 à 54 ans, selon l'identité autochtone, Canada, 2001 et 2006

Tableau 7 Taux d'emploi et de chômage pour la population des Premières nations et la population des Indiens inscrits (âgées de 25 à 54 ans) vivant à l'intérieur et à l'extérieur des réserves, Canada, 2001 et 2006

Page précédente : Table des matières : Résultats  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante