Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Portrait de la scolarité au Canada, Recensement de 2006 : faits saillants

  • Six adultes sur 10 âgés de 25 à 64 ans avaient complété des études postsecondaires sous une forme ou une autre en 2006, selon les données du recensement.
  • Le plus haut niveau de scolarité atteint par un peu moins du quart (24 %) des adultes âgés de 25 à 64 ans était un diplôme d'études secondaires, alors que 15 % n'avaient pas atteint ce niveau.
  • Le nombre de diplômés universitaires a augmenté de 24 % depuis 2001.
  • En 2006, le Canada se classait au sixième rang de tous les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour ce qui est de la proportion des adultes âgés de 25 à 64 ans titulaires d'un grade universitaire. Toutefois, si les études universitaires et collégiales sont regroupées, aucun autre pays de l'OCDE n'affichait une proportion plus élevée que celle du Canada.
  • Le niveau de scolarité atteint des jeunes adultes était plus élevé que celui de leurs homologues plus âgés. Environ 29 % des jeunes adultes de 25 à 34 ans étaient titulaires d'un grade universitaire en 2006, une proportion bien supérieure à celle de 18 % observée chez les adultes de 55 à 64 ans.
  • Les jeunes adultes étaient moins nombreux que leurs parents à apprendre un métier. Environ 10 % des jeunes adultes de 25 à 34 ans possédaient un certificat d'une école de métiers en 2006, comparativement à 13 % des adultes de 55 à 64 ans.
  • Les jeunes adultes choisissent également des métiers différents de ceux des générations précédentes. Par exemple, dans le groupe des 25 à 34 ans, le nombre de titulaires d'un certificat en mécanique et réparation (technologues et techniciens) était de 25 800 inférieur au groupe des 55 à 64 ans. En outre, il y avait 12 500 plus de titulaires d'un certificat en services personnels et culinaires chez les jeunes qu'il y en avait dans la génération précédente.
  • Un pourcentage beaucoup plus élevé de femmes (33 %) que d'hommes (25 %) de 25 à 34 ans avaient un grade universitaire. Ces pourcentages étaient tous les deux beaucoup plus élevés que ceux concernant les adultes de 55 à 64 ans. Dans ce dernier groupe d'âge, 16 % des femmes et 21 % des hommes avaient un grade universitaire.
  • En 2006, un diplômé d'études postsecondaires sur cinq âgé de 25 à 64 ans avait étudié en commerce, gestion, marketing et services de soutien connexes, selon les données du recensement.
  • Plus de la moitié (51 %) des immigrants récents, c'est-à-dire ceux qui ont immigré au Canada entre 2001 et 2006, avaient un grade universitaire. C'était plus du double de la proportion de la population née au Canada (20 %). Il s'agissait aussi d'un pourcentage beaucoup plus élevé que la proportion de 28 % relevée chez les immigrants arrivés avant 2001.
  • Les Canadiens hautement scolarisés étaient plus mobiles. Les adultes de 25 à 64 ans qui avaient un grade universitaire comptaient pour 23 % de cette population et pour 33 % des personnes qui étaient déménagées dans une autre province ou un autre territoire entre 2001 et 2006.
  • C'est l'Alberta qui a le plus profité de la migration interprovinciale des adultes hautement scolarisés. Dans l'ensemble, cette province affichait le plus important afflux net de diplômés d'études postsecondaires, alors que l'Ontario enregistrait les plus importants déficits migratoires.

Page précédente : Table des matières : Résultats  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante