Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Recensement de 2006 : Portrait de la scolarité au Canada, Recensement de 2006 : tableau national

Les hommes et les femmes ayant un grade universitaire étudient dans des domaines différents

Les jeunes femmes font des études dans des domaines très différents de ceux de leurs homologues plus âgées, et très différents de ceux des hommes également.

Par exemple, le nombre de jeunes femmes ayant un grade universitaire en commerce, gestion, marketing et services de soutien connexes est beaucoup plus élevé que le nombre de femmes plus âgées. On estime que 16 % des diplômées universitaires (105 900 femmes) âgées de 25 à 34 ans avaient étudié dans ce domaine, soit plus du double de la proportion de 7 % observée chez les femmes âgées de 55 à 64 ans (19 100 femmes). Une augmentation de la proportion d'hommes étudiant dans ce domaine a aussi été enregistrée, mais la hausse n'était pas aussi marquée que dans le cas des femmes. C'est ainsi qu'environ 16 % des diplômés universitaires de sexe masculin âgés de 55 à 64 ans avaient étudié dans ce domaine, alors que 20 % de ceux âgés de 25 à 34 ans en avaient fait autant.

Au niveau universitaire, l'éducation était le domaine d'études le plus populaire chez les femmes, mais il se classait au troisième rang chez les hommes. Toutefois, tant chez les hommes que chez les femmes, une plus petite proportion de jeunes Canadiens que de Canadiens plus âgés avaient étudié dans ce domaine. Quelque 34 % des diplômées universitaires de sexe féminin âgées de 55 à 64 ans avaient un diplôme en éducation, comparativement à 16 % seulement chez les 25 à 34 ans. Des différences semblables ont aussi été relevées entre les diplômés universitaires de sexe masculin plus âgés et plus jeunes. Environ 15 % des hommes de 55 à 64 ans avaient un diplôme en éducation, comparativement à seulement 6 % des hommes de 25 à 34 ans.

Même si le nombre de femmes étudiant en génie demeure faible par rapport au nombre d'hommes, une plus forte proportion de jeunes femmes ont étudié dans ce domaine par rapport à leurs homologues plus âgées. En fait, une proportion légèrement supérieure à 1 % des diplômées universitaires de sexe féminin âgées de 55 à 64 ans (3 200 femmes) avaient un diplôme dans ce domaine, alors que 4 % des 25 à 34 ans (26 700 femmes) avaient aussi un diplôme dans ce domaine.


Page précédente  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante