Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Habitudes de navettage et lieux de travail des Canadiens, Recensement de 2006 : portrait des régions métropolitaines de recensement et de leurs municipalités

Lieu de travail

La croissance de l'emploi continue d'être plus forte dans les municipalités de banlieue que dans les municipalités centrales des RMR

Les grandes régions urbaines sont formées de plusieurs municipalités et l'une d'entre elles, nommée municipalité centrale, donne son nom à la RMR1. Les autres municipalités sont considérées comme des municipalités périphériques ou avoisinantes. La répartition des emplois entre les différentes municipalités des grandes régions urbaines est importante, puisque les administrations locales bénéficient des taxes foncières provenant des entreprises qui s'établissent chez elles.

Il existe des particularités aux différentes RMR. Entre autres, certaines RMR sont composées d'un nombre de municipalités beaucoup plus important que d'autres (par exemple, une centaine de municipalités à Montréal, comparativement à seulement huit à Calgary), ce qui a, évidemment, des répercussions sur la répartition des travailleurs entre les municipalités centrales et celles de banlieue. Cela étant dit, on a généralement assisté, depuis les 25 dernières années, à une progression plus rapide de l'emploi dans les municipalités de banlieue que dans les municipalités centrales2.

Les plus récentes données du recensement confirment cette tendance. Entre 2001 et 2006, la croissance de l'emploi a été plus forte dans les municipalités de banlieue que dans les municipalités centrales de la plupart des RMR (voir l'encadré pour la distinction entre subdivisions de recensement et régions métropolitaines de recensement).

Tableau 8
Répartition des travailleurs dans les municipalités centrales et périphériques des régions métropolitaines de recensement, 2001 et 2006

Il convient de distinguer les concepts de régions métropolitaines de recensement (RMR) et de municipalités (subdivisions de recensement – SDR). Les RMR regroupent très souvent de nombreuses municipalités et l'une d'elles, appelée « municipalité centrale », donne son nom à la RMR. Par exemple, la RMR de Montréal regroupe près d'une centaine de municipalités comme Laval, Longueuil, La Prairie et Mirabel. La municipalité de Montréal, sur l'Île de Montréal, est la municipalité centrale de la RMR, c'est-à-dire la subdivision de recensement qui a donné son nom à la RMR.

Ces tendances ont notamment été observées dans les trois plus grandes RMR canadiennes, soit Toronto, Montréal et Vancouver. Ainsi, à Toronto, le nombre de personnes ayant leur lieu de travail dans les municipalités de banlieue a progressé de 12,9 % entre 2001 et 2006, comparativement à seulement 0,7 % à l'intérieur de la municipalité de Toronto. Dans la RMR de Montréal, les pourcentages d'augmentation correspondants étaient de 12,1 % et 3,7 %. À Vancouver, l'emploi a progressé de 9,7 % dans les municipalités de banlieue, comparativement à 6,0 % dans la Ville de Vancouver.

La résultante de ces taux de croissance variables entre municipalités centrales et périphériques signifie, entre autres pour Toronto, Montréal et Vancouver, une diminution de la proportion des personnes qui ont leur lieu de travail à l'intérieur de la municipalité centrale. Par exemple, en 2006, 53,4 % des travailleurs de la RMR de Toronto avaient leur lieu de travail dans la municipalité de Toronto, comparativement à 56,2 % en 2001.

Malgré cette décentralisation des travailleurs dans les municipalités de banlieue, la majorité d'entre eux continuent d'avoir leur lieu de travail dans la municipalité centrale de leur RMR (et ce, dans presque toutes les RMR).


Page précédente  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante