Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Habitudes de navettage et lieux de travail des Canadiens, Recensement de 2006 : portrait des régions métropolitaines de recensement les plus populeuses dans les régions du pays

Toronto

  • Le nombre de personnes dont le lieu de travail habituel se situait dans la région métropolitaine de recensement de Toronto est passé de 2 361 400 à 2 503 700 entre 2001 et 2006, une hausse de 6,0 %.
  • Le nombre de personnes dont le lieu de travail se situait dans la Ville de Toronto a augmenté de 0,7 % dans les cinq dernières années, pour atteindre 1 336 500 en 2006. En comparaison, la croissance a été de 12,9 % dans les municipalités périphériques de cette RMR.
  • En 2006, les municipalités de Toronto, de Mississauga, de Brampton, de Vaughan et de Markham faisaient partie des 25 municipalités les plus importantes du Canada du point de vue du nombre de travailleurs (selon leur lieu de travail). De ces 25 municipalités, Vaughan s'est classée au premier rang en terme de croissance du nombre de travailleurs (+22,2 %), Brampton, au cinquième rang (+14,1 %), Markham, au septième rang (+10,9 %), Mississauga, au dixième rang (+10,1 %) et Toronto, au vingt-quatrième rang (+0,7 %).
  • En 2006, le nombre de personnes qui se rendaient dans les municipalités de Toronto, de Mississauga, de Vaughan et de Markham pour y travailler était plus élevé que le nombre de travailleurs qui résidaient dans ces municipalités (+232 300 à Toronto, +68 700 à Mississauga, +25 800 à Vaughan et +6 900 à Markham). À l'inverse, le nombre de personnes qui travaillaient dans la municipalité de Brampton était plus faible que le nombre de travailleurs qui y résidaient (perte nette de 58 900 travailleurs).
  • Les municipalités de banlieue de Toronto ayant connu la croissance la plus rapide du nombre de personnes y ayant leur lieu de travail habituel étaient Mississauga (+35 100 ou +10,1 %), Vaughan (+25 000 ou +22,2 %), Brampton (+17 300 ou +14,1 %) et Markham (+12 700 ou +10,9 %).
  • La distance médiane de navettage des travailleurs qui résidaient dans la RMR de Toronto et qui se rendaient travailler à un lieu habituel atteignait 9,4 kilomètres en 2006. Cette distance médiane était de 9,2 kilomètres en 2001.
  • Parmi les travailleurs qui résidaient dans la RMR de Toronto en 2006, 63,6 % ont conduit pour se rendre au travail (comparativement à 65,2 % en 2001) et 7,5 % se sont rendus au travail en tant que passagers d'une automobile (comparativement à 6,3 % en 2001).
  • En 2006, 22,2 % des navetteurs résidant dans la RMR de Toronto ont utilisé le transport en commun (comparativement à 22,4 % en 2001), 4,8 % ont marché (4,6 % en 2001), 1,0 % ont pédalé (0,8 % en 2001) et 0,9 % ont utilisé un autre mode de transport (0,8 % en 2001).
  • En 2006, 43,0 % des travailleurs dont le lieu de travail habituel se situait dans la Ville de Toronto utilisaient un mode de transport durable pour s'y rendre, c.-à-d. le transport en commun, la marche ou la bicyclette (comparativement à 41,1 % en 2001). Les proportions correspondantes étaient de 10,8 % pour ceux qui se rendaient à Vaughan (9,4 % en 2001), de 10,7 % pour ceux qui se rendaient à Markham (9,5 % en 2001), de 11,9 % pour ceux qui se rendaient à Mississauga (11,0 % en 2001) et de 10,4 % pour ceux qui se rendaient à Brampton (10,2 % en 2001).

Page précédente  Page précédente | Table des matières | Page suivante  Page suivante