Profils de secteurs, Recensement de 2006

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Profil pour le Canada, les provinces, les territoires et les régions de tri d'acheminement, Recensement de 2006 ©

À propos de ce produit

Information générale

Nº au catalogue :94-581-XCB2006003
Date de diffusion :29 mai 2008
Thème :Revenu et gains
Dimension de données :

Note

Note : Qualité des données - Âge à l'immigration

Il y a eu une légère surestimation de l'âge à l'immigration dans le cadre du Recensement de 2006. Pour de plus amples renseignements sur la variable Âge à l'immigration, veuillez consulter le Guide de référence sur le lieu de naissance, le statut des générations, la citoyenneté et l'immigration, Recensement de 2006, numéro 97-557-GWF2006003 au catalogue.

Note : Qualité des données - Certificat ou diplôme inférieur au baccalauréat

La qualité générale de la variable du Recensement de 2006 portant sur le « Plus haut certificat, diplôme ou grade » est acceptable. Toutefois, il importe aux utilisateurs de la catégorie « Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat » de savoir qu'une croissance inattendue de cette catégorie par rapport au Recensement de 2001 a été notée.

En effet, lors du Recensement de 2001, 2,5 % des répondants âgés de 15 ans et plus avaient déclaré un tel diplôme alors que cette proportion s'établit à 4,4 % en 2006, une croissance de 89 %. Un tel phénomène n'a pas été observé dans d'autres sources de données comme l'Enquête sur la population active.

Nous recommandons aux utilisateurs de cette catégorie d'interpréter avec prudence les résultats du Recensement de 2006 pour cette catégorie.

Pour plus de renseignements sur les facteurs susceptibles de fournir une explication relative à de telles variances dans les données du recensement, telles que les erreurs de réponse et les erreurs de traitement, veuillez consulter le Dictionnaire du recensement de 2006, Annexe B : Qualité des données, échantillonnage et pondération, confidentialité et arrondissement aléatoire.

Vous obtiendrez plus de renseignements en consultant le Guide de référence pour la scolarité, Recensement de 2006, lequel sera publié plus tard en 2008.

Note : Qualité des données - Données historiques sur les gains et le revenu et valeurs aberrantes

Les modifications apportées à la méthodologie et aux modes de déclaration dans le cadre du Recensement de 2006 ont permis d'améliorer les données sur le revenu. Toutefois, ces changements ont également une incidence sur certaines comparaisons avec les données des recensements antérieurs et sur certaines données relatives aux montants les plus élevés au chapitre des gains et du revenu.

Les modifications aux méthodes de saisie et de traitement des données du Recensement de 2006 se rapportant au revenu et le recours aux données tirées des déclaration de revenus peuvent avoir une incidence sur l'analyse des tendances pour les gains des particuliers, notamment (mais aussi pour le revenu total).

On observe, en 2006, une déclaration plus importante de petits montants et une diminution de l'arrondissement des montants provenant maintenant des données fiscales. Pour établir des comparaisons d'un recensement à l'autre, les utilisateurs devraient examiner la population des personnes qui travaillent à temps plein toute l'année, car la présence accrue de petits montants tend à réduire la moyenne et la médiane lorsqu'on prend en considération la population de l'ensemble des travailleurs.

Comme par le passé, dans l'analyse de petites populations, la présence d'une ou de plusieurs valeurs aberrantes peut avoir un effet sur la moyenne. Dans les régions faisant l'objet d'un échantillonnage, les estimations de la moyenne ne seront pas fiables, en raison de la variance attribuable à l'échantillonnage dans le cas de petites populations. L'erreur type de la moyenne devrait permettre de détecter de telles situations. Dans le cas de populations extrêmement petites, la présence de valeurs aberrantes peut aussi avoir une incidence sur la médiane. Les utilisateurs doivent faire preuve de prudence lorsqu'ils interprètent des données visant des sous-populations ayant des effectifs peu nombreux ou très peu nombreux.

Note : Qualité des données - Comparaison des estimations du revenu tirées du recensement avec des estimations établies à partir des comptes nationaux et de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu

Les estimations du revenu agrégé en 2005 qui ont été tirées du recensement ont été comparées à des estimations semblables du revenu des particuliers établies à partir des comptes nationaux. Une fois que les estimations du revenu des particuliers ont été ajustées pour tenir compte des différences touchant les concepts et la couverture, on a observé que les estimations du revenu agrégé en 2005 qui sont tirées du recensement sont inférieures de 1,2 % à celles qui sont établies à partir des comptes nationaux. Comme par le passé, les estimations tirées du recensement soutiennent davantage la comparaison pour certaines composantes du revenu et pour certaines provinces que pour d'autres.

Dans le cas des salaires et traitements agrégés, qui constituent la plus grande composante du revenu, les estimations ont été légèrement supérieures (1,0 %) aux estimations des comptes nationaux. La différence a en partie été compensée par l'écart (-7,8 %) entre les estimations du recensement et les chiffres corrigés des comptes nationaux dans le cas du revenu agrégé provenant d'un travail autonome agricole et non agricole. Dans l'ensemble, les estimations des gains ou du revenu d'emploi agrégés étaient presque identiques (écart de 0,3 %).

Les estimations des prestations de la sécurité de la vieillesse et du supplément de revenu garanti ont été légèrement inférieures (-1,4 %) aux estimations corrigées des comptes nationaux, comme d'ailleurs celles des prestations du Régime de pensions du Canada/Régime des rentes du Québec (-0,9 %). Les prestations d'assurance-emploi déclarées au recensement ont été inférieures de 6,1 %. Les estimations agrégées des prestations pour enfants tirées du recensement ont été supérieures de 2,0 % aux estimations corrigées des comptes nationaux. Les estimations des autres transferts gouvernementaux tirées du recensement, qui incluent notamment les allocations sociales, les prestations provinciales de supplément du revenu aux personnes âgées, les pensions d'ancien combattant et les remboursements de la TPS/TVH/TVQ, sont plus faibles (-39,2 %) que les estimations tirées des comptes nationaux. Dans l'ensemble, les estimations du revenu agrégé tirées du recensement, qui proviennent de tous les transferts gouvernementaux, sont inférieures d'environ 12,0 %. Les estimations du revenu de placement agrégé en 2005 tirées du recensement sont légèrement plus faibles (-2,7 %) que l'estimation comparable des comptes nationaux. Il s'agit là d'une amélioration marquée par rapport aux comparaisons des recensements précédents.

Les statistiques du recensement sur le revenu ont également été comparées à des statistiques similaires tirées de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), qui est tenue chaque année. Les estimations tirées de l'EDTR ont été ajustées pour tenir compte du sous-dénombrement de la population, alors que ce n'est pas le cas pour les estimations du recensement. Cet ajustement explique en partie pourquoi les estimations du recensement sont inférieures aux estimations de l'EDTR pour ce qui est du nombre de bénéficiaires d'un revenu (-2,1 %) et de bénéficiaires d'un revenu d'emploi (-1,4 %). Toutefois, parce que les montants moyens sont plus élevés, les estimations des gains agrégés tirées du recensement sont supérieures de 2,8 % à l'estimation de l'EDTR, alors que l'estimation du recensement pour le revenu total agrégé des particuliers dépasse de 2,3 % celle de l'EDTR. La plupart des écarts observés entre les provinces ont été jugés acceptables compte tenu des erreurs d'échantillonnage de l'enquête. Les taux de prévalence du faible revenu pour l'ensemble de la population du Canada (à l'exclusion des Territoires) ont été presque identiques dans les deux sources pour la mesure avant impôt (15,3 %), et seulement légèrement supérieurs après impôt (0,6 point de pourcentage) dans le recensement par rapport à l'EDTR.

Note : Qualité des données - langues sioux (dakota/sioux)

Lorsqu'on compare les résultats du recensement à ceux du Recensement de 2001, il semble y avoir une surestimation des personnes qui ont déclaré des langues sioux (dakota/sioux) en Colombie-Britannique et, par conséquent, au niveau du Canada également. Bien que cette surestimation touche une population relativement infime, il est préférable d'user de circonspection lorsqu'on analyse les données du recensement pour les langues sioux (dakota/sioux) pour ces géographies.

Pour plus de renseignements concernant les facteurs expliquant ces variances dans les données du recensement, telles que les erreurs de réponse et les erreurs de traitement, prière de consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, Annexe B Qualité des données, échantillonnage et pondération, confidentialité et arrondissement aléatoire.

Note : Grande catégorie professionnelle A - Gestion

Les données du recensement présentées pour les groupes de professions de la Grande catégorie professionnelle A - Gestion doivent être utilisées avec circonspection. Des erreurs de codage sont survenues au moment de déterminer le niveau de gestion, p. ex., cadre supérieur par opposition à cadre intermédiaire, ainsi que le champ de spécialisation ou d'activité, p. ex., directeur d'un programme de soins de santé dans un hôpital par opposition à gestionnaire de la fonction publique oeuvrant dans le domaine de l'administration de politiques de la santé. Certaines professions non comprises dans la catégorie de la gestion y ont été assignées incorrectement en raison de la confusion entourant les titres tels que gestionnaire de programme et gestionnaire de projet. Les utilisateurs de données voudront peut-être utiliser les données relatives aux professions de la catégorie de la gestion conjointement avec d'autres variables telles que le Revenu, l'Âge ou la Scolarité.

Note : Famille de recensement

Couple marié (avec ou sans enfants des deux conjoints ou de l'un d'eux), couple vivant en union libre (avec ou sans enfants des deux partenaires ou de l'un d'eux) ou parent seul (peu importe son état matrimonial) demeurant avec au moins un enfant dans le même logement. Un couple peut être de sexe opposé ou de même sexe. Les « enfants » dans une famille de recensement incluent les petits-enfants vivant dans le ménage d'au moins un de leurs grands-parents, en l'absence des parents. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF ou 92-566-XPF au catalogue.

Note : Comparabilité des données de 2006 sur le lieu de travail

Le travail à domicile peut être mesuré de différentes façons. Dans le cadre du recensement, la catégorie des personnes travaillant à domicile comprend les personnes qui résident et travaillent au même endroit, comme les agriculteurs, les télétravailleurs et les travailleurs d'un camp de chantier. Par ailleurs, selon les instructions données dans le Guide du Recensement de 2006, les personnes ayant travaillé à domicile une partie du temps et à l'adresse d'un employeur le reste du temps devaient indiquer qu'elles avaient travaillé à domicile si elles avaient travaillé la majeure partie du temps chez elles (par exemple trois jours sur cinq).

D'autres enquêtes de Statistique Canada, telles que l'Enquête sociale générale, l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu et l'Enquête sur le milieu de travail et les employés, recueillent également des données sur les personnes travaillant à domicile. Toutefois, les données de ces enquêtes ne sont pas directement comparables à celles du recensement, étant donné que dans le cadre des enquêtes, les répondants doivent indiquer s'ils font une partie ou la totalité de leur travail rémunéré à domicile, alors qu'au recensement, ils doivent indiquer où ils travaillent habituellement la plupart du temps. Par conséquent, les estimations du travail à domicile tirées du recensement sont inférieures à celles tirées des enquêtes.

La présentation de la question sur le lieu de travail est demeurée à peu près la même pour chaque recensement depuis 1971. Cependant, en 1996, la catégorie « Sans adresse de travail fixe » a remplacé la catégorie « Sans lieu habituel de travail ». En 1996, le questionnaire du recensement a été modifié par l'ajout d'une case à cocher pour la catégorie de réponse « Sans adresse de travail fixe ». Lors des recensements antérieurs, les répondants devaient inscrire « Sans lieu habituel de travail » dans les zones réservées à l'adresse. Il semble y avoir eu un sous-dénombrement des personnes sans lieu de travail fixe lors des recensements antérieurs.

Les annexions, les incorporations et les fusions de municipalités pourraient rendre difficile l'établissement de comparaisons entre des unités et des structures spatiales qui changent dans le temps.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF ou 92-566-XPF au catalogue.

Note : Univers des logements

L'univers des logements a trait aux caractéristiques des logements au Canada. Les logements se distinguent des ménages. Les caractéristiques d'un logement sont les attributs physiques d'un ensemble de pièces d'habitation, alors que les caractéristiques d'un ménage ont trait à la personne ou au groupe de personnes (autres que des résidents temporaires ou étrangers) qui occupe un logement. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF ou 92-566-XPF au catalogue.

Note : Variations des gains au fil des ans

Grâce à l'amélioration des méthodes de collecte, les données du Recensement de 2006 portant sur le revenu et les gains sont plus complètes, plus précises et moins sujettes à l'arrondissement que celles des recensements antérieurs. Les petites sommes, qui par le passé, n'étaient pas toujours déclarées, sont maintenant plus susceptibles d'être saisies. Ces modifications se sont traduites, comparativement aux recensements antérieurs, par un nombre plus élevé de personnes gagnant un revenu et par des gains médians et moyens inférieurs. Les utilisateurs sont priés de faire preuve de prudence lorsqu'ils interprètent les variations, d'un recensement à l'autre, des statistiques et des chiffres de cellules particulières dans le cadre d'une répartition des gains. La comparabilité de ces données pose moins de problèmes lorsqu'il s'agit des gains des travailleurs ayant travaillé toute l'année à plein temps.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF ou 92-566-XPF au catalogue.

Note : Familles économiques

Dans les tableaux du Recensement de 2006 affichant des données sur le revenu des familles économiques ou des membres d'une famille économique, les enfants de la personne repère de la famille économique peuvent avoir n'importe quel état matrimonial; et, les petits-enfants de la personne repère, lorsqu'aucun parent n'est présent dans le ménage, sont traités comme des enfants de la personne repère. Dans les tableaux sur le revenu d'avant 2006, tous les fils et toutes les filles de la personne repère de la famille économique mariés antérieurement et tous les petits-enfants de la personne repère étaient classés comme étant d'autres membres de la famille économique. Lorsque des données de 2001 sont affichées dans les tableaux du Recensement de 2006, il y a 75 000 familles monoparentales de plus et 75 000 autres familles économiques en moins au Canada pour 2001 comparativement aux données publiées lors du Recensement de 2001. Dans le même ordre d'idées, il y a 66 000 familles économiques comptant un couple avec enfants de plus et 66 000 familles économiques comptant un couple sans enfants en moins.

Des renseignements supplémentaires sur ce tableau se trouvent dans la dimension de la variable du Profil.

Tableau de donnée

Choisissez les catégories de données pour ce tableau


Géographie = Canada Note de bas de page 1
Profil des régions de tri d'acheminement (2172) Valeurs

Footnotes

Note de bas de page 1

Ne comprend pas les données du recensement pour une ou plusieurs réserves indiennes ou établissements indiens partiellement dénombrés.

Return to footnote 1 referrer

Note de bas de page 2

Ces chiffres n'ont pas fait l'objet d'un arrondissement aléatoire.

Return to footnote 2 referrer

Note de bas de page 3

Comprend les pensionnaires d'un établissement institutionnel.

Return to footnote 3 referrer

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 3 referrer

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 3 referrer

Note de bas de page 4

Comprend les pensionnaires d'un établissement institutionnel.

Return to footnote 4 referrer

État matrimonial légal
Partie A - Définition en langage simple
Situation conjugale d'une personne face à la loi (p. ex., célibataire, mariée, veuve). Les données sur l'état matrimonial légal sont tirées des réponses fournies à la question 4 (état matrimonial) dans les questionnaires du recensement.
Partie B - Définition détaillée
Situation conjugale légale d'une personne. Voici la définition des diverses catégories de réponse :
Jamais légalement marié (célibataire) - Personne qui ne s'est jamais mariée (y compris toute personne de moins de 15 ans) ou personne dont le mariage a été annulé et qui ne s'est pas remariée.
Légalement marié (et non séparé) - Personne mariée dont le conjoint est vivant, à moins que le couple ne soit séparé ou divorcé.
Séparé, mais toujours légalement marié - Personne actuellement mariée, mais qui ne vit plus avec son conjoint (pour quelque raison que ce soit autre que la maladie ou le travail) et qui n'a pas obtenu de divorce.
Divorcé - Personne qui a obtenu un divorce officiel et qui ne s'est pas remariée.
Veuf ou veuve - Personne dont le conjoint est décédé et qui ne s'est pas remariée.

Return to footnote 4 referrer

Note de bas de page 5

Depuis 1996, les Autochtones mariés selon les coutumes traditionnelles devaient indiquer qu'ils étaient légalement mariés.

Return to footnote 5 referrer

En 2006, les couples de même sexe légalement mariés sont inclus dans cette catégorie.

Return to footnote 5 referrer

Note de bas de page 6

Comprend les pensionnaires d'un établissement institutionnel.

Return to footnote 6 referrer

Union libre
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Par union libre, on entend des personnes qui vivent ensemble en tant que couple sans être légalement mariées l'une à l'autre. Ces personnes peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.

Return to footnote 6 referrer

Note de bas de page 7

Famille de recensement
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Couple marié (avec ou sans enfants des deux conjoints ou de l'un d'eux), couple vivant en union libre (avec ou sans enfants des deux partenaires ou de l'un d'eux) ou parent seul (peu importe son état matrimonial) demeurant avec au moins un enfant dans le même logement. Un couple peut être de sexe opposé ou de même sexe. Les « enfants » dans une famille de recensement incluent les petits-enfants vivant dans le ménage d'au moins un de leurs grands-parents, en l'absence des parents.

Return to footnote 7 referrer

Note de bas de page 8

Structure de la famille de recensement
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Classement des familles de recensement en couples mariés (avec ou sans enfants des deux conjoints ou de l'un d'eux), en couples en union libre (avec ou sans enfants des deux partenaires ou de l'un d'eux) et en familles monoparentales selon le sexe du parent. Un couple peut être de sexe opposé ou de même sexe. Les « enfants » dans une famille de recensement incluent les petits-enfants vivant dans le ménage d'au moins un de leurs grands-parents, en l'absence des parents.

Return to footnote 8 referrer

Note de bas de page 9

Classement des personnes qui sont des fils et des filles dans les familles de recensement.

Return to footnote 9 referrer

Note de bas de page 10

Le nombre moyen d'enfants à la maison par famille de recensement est calculé à partir du nombre total d'enfants à la maison et du nombre total de familles de recensement.

Return to footnote 10 referrer

Note de bas de page 11

Il peut y avoir des personnes non apparentées.

Return to footnote 11 referrer

Note de bas de page 12

Il peut y avoir des personnes non apparentées.

Return to footnote 12 referrer

Note de bas de page 13

Logement privé occupé
Partie A - Définition en langage simple
Un ensemble distinct de pièces d'habitation, ayant une entrée privée donnant sur l'extérieur ou sur un corridor, un hall, un vestibule ou un escalier commun à l'extérieur, occupé de façon permanente par une personne ou un groupe de personnes.
Partie B - Définition détaillée
Logement privé occupé de façon permanente par une personne ou un groupe de personnes. Sont également inclus dans cette catégorie les logements privés dont les résidents habituels sont temporairement absents le jour du recensement. Sauf indication contraire, toutes les données présentées dans les produits sur le logement ont trait aux logements privés occupés et non aux logements privés inoccupés ou aux logements occupés par des résidents étrangers et/ou temporaires uniquement.

Return to footnote 13 referrer

Note de bas de page 14

Pièces
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre de pièces dans un logement. Une pièce est un espace fermé à l'intérieur d'un logement, fini et habitable toute l'année.

Return to footnote 14 referrer

Note de bas de page 15

Chambres à coucher
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pièces conçues et meublées pour servir de chambres à coucher et utilisées principalement pour y dormir, même si ce n'est qu'à l'occasion (une chambre d'ami, par exemple).

Return to footnote 15 referrer

Note de bas de page 16

Mode d'occupation
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Indique si le logement est possédé ou loué par un membre du ménage, ou s'il s'agit d'un logement de bande (dans une réserve ou un établissement indien).

Return to footnote 16 referrer

Note de bas de page 17

État du logement
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Variable indiquant si, selon le répondant, le logement nécessite des réparations (à l'exception des rénovations ou ajouts souhaités).

Return to footnote 17 referrer

Note de bas de page 18

Période de construction
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Période au cours de laquelle l'immeuble ou le logement a été construit.

Return to footnote 18 referrer

Note de bas de page 19

Comprend les données jusqu'au 16 mai 2006.

Return to footnote 19 referrer

Note de bas de page 20

Type de construction résidentielle
Partie A - Définition en langage simple
Caractéristiques qui définissent la structure d'une habitation, par exemple, les caractéristiques d'une maison individuelle non attenante, d'une maison jumelée, d'une maison en rangée, d'un appartement ou d'un plain-pied dans un duplex.
Partie B - Définition détaillée
Type de construction et/ou caractéristiques du logement (maison individuelle non attenante, appartement dans une tour d'habitation, maison en rangée, habitation mobile, etc.).

En 2006, les améliorations apportées au processus de dénombrement et les modifications apportées à la classification du type de construction ont une incidence sur la comparabilité dans le temps de la variable « type de construction résidentielle ». En 2006, « appartement ou plain-pied dans un duplex » a remplacé « appartement ou plain-pied dans un duplex non attenant » et comprend les duplex attenant à d'autres logements ou immeubles, alors qu'en 2001, un duplex attenant à d'autres logements ou immeubles était classé dans la catégorie « appartement dans un immeuble de moins de cinq étages ».

Return to footnote 20 referrer

Note de bas de page 21

Comprend les maisons mobiles et les autres logements mobiles tels que les bateaux-maisons et les wagons de chemin de fer.

Return to footnote 21 referrer

Note de bas de page 22

Ménage privé
Partie A - Définition en langage simple
Personne ou groupe de personnes occupant un même logement.
Partie B - Définition détaillée
Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement privé et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada.

Return to footnote 22 referrer

Taille du ménage
Partie A - Définition en langage simple
Nombre de personnes occupant un logement privé.
Partie B - Définition détaillée
Nombre de personnes dans un ménage privé.

Return to footnote 22 referrer

Note de bas de page 23

Genre de ménage
Partie A - Définition en langage simple
Catégorie à laquelle une personne vivant seule ou un groupe de personnes occupant un même logement appartiennent. On trouve deux catégories : les ménages non familiaux et les ménages familiaux.

Un ménage non familial est formé soit d'une personne vivant seule, soit de deux personnes ou plus partageant un logement, mais qui ne forment pas une famille.

Les ménages familiaux se subdivisent en deux sous-catégories : les ménages unifamiliaux et les ménages multifamiliaux.

Un ménage unifamilial se compose d'une seule famille (p. ex., un couple avec ou sans enfants). Un ménage multifamilial est formé de deux familles ou plus occupant le même logement.

Partie B - Définition détaillée
Répartition fondamentale des ménages privés en ménages familiaux et en ménages non familiaux. Un ménage familial est un ménage qui comprend au moins une famille de recensement, c'est-à-dire un couple marié avec ou sans enfants, ou un couple vivant en union libre avec ou sans enfants, ou un parent seul avec un ou plusieurs enfants (famille monoparentale). Un ménage unifamilial se compose d'une seule famille de recensement (avec ou sans autres personnes) qui occupe un logement privé. Un ménage multifamilial se compose de deux familles de recensement ou plus (avec ou sans autres personnes) qui occupent le même logement privé.

Un ménage non familial est constitué soit d'une personne vivant seule dans un logement privé, soit d'un groupe de deux personnes ou plus qui partagent un logement privé, mais qui ne forment pas une famille de recensement.

Return to footnote 23 referrer

Note de bas de page 24

Langue maternelle
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Première langue apprise à la maison dans l'enfance et encore comprise par le recensé au moment du recensement.

Return to footnote 24 referrer

Note de bas de page 25

La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2006 comprend les réponses « Chinois », de même que toutes les langues chinoises autres que Cantonais, Mandarin, Taïwanais, Chaochow (teochow), Fou-kien, Hakka et Shanghaïen. Les données pour la catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 et de 2006 ne sont pas directement comparables. La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 équivaut à la somme des catégories de 2006 « Chinois, n.d.a. », et « Chaochow (teochow) », « Fou-kien », « Shanghaïen » et « Taïwanais ».

Return to footnote 25 referrer

Note de bas de page 26

Ceci est un sous-total de toutes les langues recueillies par le recensement qui ne sont pas affichées séparément ici. Pour obtenir une liste complète des langues recueillies au recensement, veuillez vous référer à l'annexe G dans le Dictionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 26 referrer

Note de bas de page 27

Connaissance des langues officielles
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Indique si le recensé peut soutenir une conversation en français seulement, en anglais seulement, en français et en anglais, ou dans aucune des deux langues officielles.

Return to footnote 27 referrer

Les données sur la connaissance des langues officielles

D'après des études de certification des données, les statistiques du Recensement de 2006 sur la connaissance des langues officielles pourraient sous-estimer la catégorie « français et anglais » et surestimer la catégorie « français seulement », en particulier pour les francophones mais aussi pour l'ensemble de la population. Plus d'information sur le sujet sera présentée dans le Guide de référence sur les langues qui paraîtra en 2008.

Return to footnote 27 referrer

Note de bas de page 28

Première langue officielle parlée
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Variable élaborée pour l'application de la Loi sur les langues officielles.

Return to footnote 28 referrer

Les données sur la connaissance des langues officielles

D'après des études de certification des données, les statistiques du Recensement de 2006 sur la connaissance des langues officielles pourraient sous-estimer la catégorie « français et anglais » et surestimer la catégorie « français seulement », en particulier pour les francophones mais aussi pour l'ensemble de la population. Plus d'information sur le sujet sera présentée dans le Guide de référence sur les langues qui paraîtra en 2008.

Return to footnote 28 referrer

Note de bas de page 29

Au Québec, la langue officielle minoritaire est l'anglais; et, dans les autres provinces et territoires, la langue officielle minoritaire est le français.

Return to footnote 29 referrer

Note de bas de page 30

Au Québec, la langue officielle minoritaire est l'anglais; et, dans les autres provinces et territoires, la langue officielle minoritaire est le français.

Return to footnote 30 referrer

Note de bas de page 31

Langue que le recensé parlait le plus souvent à la maison au moment du recensement. Des données sur les autres langues parlées à la maison de façon régulière ont aussi été recueillies.

Return to footnote 31 referrer

Note de bas de page 32

La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2006 comprend les réponses « Chinois », de même que toutes les langues chinoises autres que Cantonais, Mandarin, Taïwanais, Chaochow (teochow), Fou-kien, Hakka et Shanghaïen. Les données pour la catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 et de 2006 ne sont pas directement comparables. La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 équivaut à la somme des catégories de 2006 « Chinois, n.d.a. », et « Chaochow (teochow) », « Fou-kien », « Shanghaïen » et « Taïwanais ».

Return to footnote 32 referrer

Note de bas de page 33

Ceci est un sous-total de toutes les langues recueillies par le recensement qui ne sont pas affichées séparément ici. Pour obtenir une liste complète des langues recueillies au recensement, veuillez vous référer à l'annexe G dans le Dictionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 33 referrer

Note de bas de page 34

Connaissance des langues non officielles
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Indique les langues autres que le français ou l'anglais dans lesquelles le recensé peut soutenir une conversation.

Return to footnote 34 referrer

Note de bas de page 35

La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2006 comprend les réponses « Chinois », de même que toutes les langues chinoises autres que Cantonais, Mandarin, Taïwanais, Chaochow (teochow), Fou-kien, Hakka et Shanghaïen. Les données pour la catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 et de 2006 ne sont pas directement comparables. La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 équivaut à la somme des catégories de 2006 « Chinois, n.d.a. », et « Chaochow (teochow) », « Fou-kien », « Shanghaïen » et « Taïwanais ».

Return to footnote 35 referrer

Note de bas de page 36

Ceci est un sous-total de toutes les langues recueillies par le recensement qui ne sont pas affichées séparément ici. Pour obtenir une liste complète des langues recueillies au recensement, veuillez vous référer à l'annexe G dans le Dictionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 36 referrer

Note de bas de page 37

La mobilité est déterminée d'après le lien entre le domicile habituel d'une personne le jour du recensement et son domicile habituel un an plus tôt. Il s'agit d'une personne n'ayant pas déménagé si son domicile n'a pas changé dans l'intervalle; sinon, il s'agit d'une personne ayant déménagé. Cette catégorisation correspond à la mobilité (1 an auparavant). Dans la catégorie des personnes ayant déménagé, on peut également distinguer les non-migrants et les migrants; cette distinction correspond au statut migratoire.

Les personnes n'ayant pas déménagé sont celles qui, le jour du recensement, demeuraient à la même adresse que celle où elles résidaient un an plus tôt.

Les personnes ayant déménagé sont celles qui, le jour du recensement, demeuraient à une autre adresse que celle où elles résidaient un an plus tôt.

Les non-migrants sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient à une autre adresse, mais dans la même subdivision de recensement (SDR) que celle où elles résidaient un an plus tôt.

Les migrants sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient dans une SDR autre que celle où elles résidaient un an plus tôt (migrants internes) ou qui résidaient à l'extérieur du Canada un an plus tôt (migrants externes).

Les migrants infraprovinciaux sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient dans une SDR autre que celle où elles résidaient un an plus tôt, dans la même province.

Les migrants interprovinciaux sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient dans une SDR autre que celle où elles résidaient un an plus tôt, dans une province différente.

Return to footnote 37 referrer

Note de bas de page 38

La mobilité est déterminée d'après le lien entre le domicile habituel d'une personne le jour du recensement et son domicile habituel cinq ans plus tôt. Il s'agit d'une personne n'ayant pas déménagé si son domicile n'a pas changé dans l'intervalle; sinon, il s'agit d'une personne ayant déménagé. Cette catégorisation correspond à la mobilité (5 ans auparavant). Dans la catégorie des personnes ayant déménagé, on peut également distinguer les non-migrants et les migrants; cette distinction correspond au statut migratoire.

Les personnes n'ayant pas déménagé sont celles qui, le jour du recensement, demeuraient à la même adresse que celle où elles résidaient cinq ans plus tôt.

Les personnes ayant déménagé sont celles qui, le jour du recensement, demeuraient à une autre adresse que celle où elles résidaient cinq ans plus tôt.

Les non-migrants sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient à une autre adresse, mais dans la même subdivision de recensement (SDR) que celle où elles résidaient cinq ans plus tôt.

Les migrants sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient dans une SDR autre que celle où elles résidaient cinq ans plus tôt (migrants internes) ou qui résidaient à l'extérieur du Canada cinq ans plus tôt (migrants externes).

Les migrants infraprovinciaux sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient dans une SDR autre que celle où elles résidaient cinq ans plus tôt, dans la même province.

Les migrants interprovinciaux sont des personnes ayant déménagé qui, le jour du recensement, demeuraient dans une SDR autre que celle où elles résidaient cinq ans plus tôt, dans une province différente.

Return to footnote 38 referrer

Note de bas de page 39

Citoyenneté
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Statut légal de citoyenneté du recensé. Les personnes ayant plus d'une citoyenneté devaient indiquer le nom du ou des autres pays dont ils sont citoyens.

Return to footnote 39 referrer

Comprend les apatrides.

Return to footnote 39 referrer

Note de bas de page 40

Comprend les apatrides. Avant le Recensement de 2006, cette catégorie s'appelait « Citoyens d'autres pays ». Toutefois, le contenu de la catégorie demeure inchangé en 2006 par rapport aux recensements précédents.

Return to footnote 40 referrer

Note de bas de page 41

Pour obtenir des renseignements relatifs aux pays spécifiques de chacun des groupes régionaux de cette variable, veuillez vous référer à l'annexe H du Dictionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 41 referrer

Note de bas de page 42

Les non-immigrants sont des personnes qui sont citoyens canadiens de naissance. Bien que la plupart des citoyens canadiens de naissance soient nés au Canada, un petit nombre d'entre eux sont nés à l'extérieur du Canada de parents canadiens.

Return to footnote 42 referrer

Note de bas de page 43

Les immigrants sont des personnes qui sont, ou qui ont déjà été, des immigrants reçus au Canada. Un immigrant reçu est une personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence. Certains immigrants résident au Canada depuis un certain nombre d'années, alors que d'autres sont arrivés récemment. La plupart des immigrants sont nés à l'extérieur du Canada, mais un petit nombre d'entre eux sont nés au Canada. Comprend les immigrants arrivés au Canada avant le jour du recensement, le 16 mai 2006.

Return to footnote 43 referrer

Note de bas de page 44

La catégorie « Autres » comprend le Groenland, Saint-Pierre-et-Miquelon, la catégorie « Autre pays », ainsi que les immigrants nés au Canada.

Return to footnote 44 referrer

Note de bas de page 45

Les résidents non permanents sont des personnes d'un autre pays qui, au moment du recensement, étaient titulaires d'un permis de travail ou d'un permis d'études, ou qui revendiquaient le statut de réfugié, ainsi que les membres de leur famille vivant avec elles au Canada.

Return to footnote 45 referrer

Note de bas de page 46

Dans le présent produit, les nouveaux immigrants sont les immigrants qui sont arrivés au Canada entre le 1er janvier 2001 et le jour de recensement, le 16 mai 2006.

Les immigrants sont des personnes qui sont, ou qui ont déjà été, des immigrants reçus au Canada. Un immigrant reçu est une personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence. Certains immigrants résident au Canada depuis un certain nombre d'années, alors que d'autres sont arrivés récemment. La plupart des immigrants sont nés à l'extérieur du Canada, mais un petit nombre d'entre eux sont nés au Canada. Comprend les immigrants arrivés au Canada avant le jour de recensement, le 16 mai 2006.

Return to footnote 46 referrer

Pour obtenir des renseignements relatifs aux pays spécifiques de chacun des groupes régionaux de cette variable, veuillez vous référer à l'annexe H du Dictionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 46 referrer

Note de bas de page 47

« Autres » comprend le Groenland, Saint-Pierre-et-Miquelon, la catégorie « Autre pays », ainsi que les immigrants nés au Canada.

Return to footnote 47 referrer

Note de bas de page 48

Période d'immigration
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Tranches d'années établies d'après les réponses à la question sur l'année d'immigration. Par année d'immigration, on entend l'année au cours de laquelle la personne a obtenu le statut d'immigrant reçu pour la première fois. Un immigrant reçu est une personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence.

Return to footnote 48 referrer

Les immigrants sont des personnes qui sont, ou qui ont déjà été, des immigrants reçus au Canada. Un immigrant reçu est une personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence. Certains immigrants résident au Canada depuis un certain nombre d'années, alors que d'autres sont arrivés récemment. La plupart des immigrants sont nés à l'extérieur du Canada, mais un petit nombre d'entre eux sont nés au Canada. Comprend les immigrants arrivés au Canada avant le jour du recensement, le 16 mai 2006.

Return to footnote 48 referrer

Note de bas de page 49

Comprend les immigrants arrivés au Canada avant le jour du recensement, le 16 mai 2006.

Return to footnote 49 referrer

Note de bas de page 50

Âge à l'immigration
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge du recensé lorsqu'il a obtenu pour la première fois le statut d'immigrant reçu. Un immigrant reçu est une personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence.

Return to footnote 50 referrer

Population des immigrants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes ayant le statut d'immigrant reçu au Canada, ou l'ayant déjà eu. Un immigrant reçu est une personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence. Certains immigrants résident au Canada depuis un certain nombre d'années, alors que d'autres sont arrivés récemment. La plupart des immigrants sont nés à l'extérieur du Canada, mais un petit nombre d'entre eux sont nés au Canada.

Return to footnote 50 referrer

Note de bas de page 51

Statut des générations
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Fait référence au statut générationnel d'une personne, c'est-à-dire, 1re génération, 2e génération ou 3e génération ou plus.

Return to footnote 51 referrer

Note de bas de page 52

Personnes nées à l'extérieur du Canada. Il s'agit, pour la plupart, de personnes qui sont, ou qui ont déjà été, des immigrants reçus au Canada. Sont également incluses dans la première génération, un petit nombre de personnes nées à l'extérieur du Canada de parents qui sont citoyens canadiens de naissance. En outre, la première génération comprend les résidents non permanents (personnes au Canada venant d'un autre pays qui sont titulaires d'un permis de travail ou d'un permis d'études ou qui revendiquent le statut de réfugié ainsi que les membres de leur famille vivant avec eux au Canada).

Return to footnote 52 referrer

Note de bas de page 53

Personnes nées au Canada dont au moins un des parents est né à l'extérieur du Canada. Sont incluses a) les personnes nées au Canada dont les deux parents sont nés à l'extérieur du Canada et b) les personnes nées au Canada dont un des parents est né au Canada et l'autre est né à l'extérieur du Canada (les grands-parents de ces personnes peuvent être nés au Canada ou à l'extérieur du Canada).

Return to footnote 53 referrer

Note de bas de page 54

Personnes nées au Canada dont les deux parents sont nés au Canada (les grands-parents de ces personnes peuvent être nés au Canada ou à l'extérieur du Canada).

Return to footnote 54 referrer

Note de bas de page 55

Identité autochtone
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personne ayant déclaré appartenir à au moins un groupe autochtone, c'est-à-dire Indien de l'Amérique du Nord, Métis ou Inuit, et/ou personne ayant déclaré être un Indien des traités ou un Indien inscrit tel que défini par la Loi sur les Indiens du Canada, et/ou personne ayant déclaré appartenir à une bande indienne ou à une Première nation.
Lors du Recensement de 1991 et des recensements antérieurs, la population autochtone était déterminée au moyen de la question sur l'origine ethnique (ancêtres). Au Recensement de 1996, on a ajouté une question sur la perception du recensé face à son identité autochtone.
La question des recensements de 2006 et 2001 est la même que celle utilisée en 1996.
Répartition de la population totale en personnes non autochtones ou personnes autochtones. Ces dernières sont réparties selon le groupe autochtone d'après les réponses qu'elles ont fournies à trois questions du questionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 55 referrer

Note de bas de page 56

Sont incluses dans la population ayant une identité autochtone les personnes ayant déclaré appartenir à au moins un groupe autochtone, c'est-à-dire Indien de l'Amérique du Nord, Métis, ou Inuit, et/ou les personnes ayant déclaré être des Indiens des traités ou des Indiens inscrits tel que défini par la Loi sur les Indiens du Canada, et/ou les personnes ayant déclaré appartenir à une bande indienne ou à une Première nation.

Return to footnote 56 referrer

Note de bas de page 57

Les utilisateurs doivent prendre note que les chiffres correspondant à cet élément subissent plus que les autres l'incidence du dénombrement partiel d'un certain nombre de réserves indiennes et d'établissements indiens. L'ampleur de cette incidence dépend de la région géographique à l'étude. Au Recensement de 2006, 22 réserves indiennes et établissements indiens ont été partiellement dénombrés. La population de ces 22 collectivités n'est pas incluse dans les chiffres du recensement.

Return to footnote 57 referrer

Note de bas de page 58

Comprend les personnes ayant déclaré être des Indiens inscrits et/ou des membres d'une bande indienne mais ne s'étant pas identifiées en tant qu'Indien de l'Amérique du Nord, Métis ou Inuit à la question sur l'identité autochtone.

Return to footnote 58 referrer

Note de bas de page 59

Indien inscrit ou Indien des traités
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes ayant déclaré être inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada. Les Indiens des traités sont des personnes qui sont inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens et qui peuvent démontrer qu'elles descendent d'une bande qui a signé un traité. La question sur le statut d'Indien inscrit a été posée en 1991; toutefois, la présentation de la question posée au Recensement de 1996 était quelque peu différente. En 1991, la question 16 portant sur les Indiens inscrits comportait deux parties. Le recensé devait indiquer s'il était un Indien inscrit dans la première partie de la question, puis préciser la bande indienne ou la Première nation à laquelle il appartenait dans la deuxième partie de la question. La question posée au Recensement de 1996 portait seulement sur le statut d'Indien inscrit ou d'Indien des traités tandis qu'une question directe était élaborée pour recueillir des données sur l'appartenance à une bande indienne.
À partir de 1996, le libellé de la question diffère légèrement de celui des questions posées aux recensements précédents. Avant 1996, le terme « Indien des traités » n'était pas utilisé dans la question. Il a été ajouté en 1996 à la demande des personnes des provinces de l'Ouest où ce terme est davantage utilisé.
La question du Recensement de 2006 est identique à celle utilisée en 1996 et en 2001.

Return to footnote 59 referrer

Note de bas de page 60

Indien inscrit ou Indien des traités : Les Indiens inscrits sont des personnes ayant déclaré être inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada. Les Indiens des traités sont des personnes qui sont inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens et qui peuvent démontrer qu'elles descendent d'une bande qui a signé un traité.

Il est possible que les chiffres d'Indiens inscrits qui figurent dans le présent tableau ne concordent pas avec les chiffres du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, les divergences étant surtout attribuables au dénombrement partiel des réserves indiennes et des établissements indiens et à la diversité des méthodes et concepts adoptés.

Return to footnote 60 referrer

Note de bas de page 61

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 61 referrer

Note de bas de page 62

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 62 referrer

Note de bas de page 63

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 63 referrer

Note de bas de page 64

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 64 referrer

Note de bas de page 65

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 65 referrer

Note de bas de page 66

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 66 referrer

Note de bas de page 67

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 67 referrer

Note de bas de page 68

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 68 referrer

Note de bas de page 69

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 69 referrer

Note de bas de page 70

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 70 referrer

Note de bas de page 71

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 71 referrer

Note de bas de page 72

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 72 referrer

Note de bas de page 73

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 73 referrer

Note de bas de page 74

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 74 referrer

Note de bas de page 75

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 75 referrer

Note de bas de page 76

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 76 referrer

Note de bas de page 77

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 77 referrer

Note de bas de page 78

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 78 referrer

Note de bas de page 79

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 79 referrer

Note de bas de page 80

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 80 referrer

Note de bas de page 81

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 81 referrer

Note de bas de page 82

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 82 referrer

Note de bas de page 83

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 83 referrer

Note de bas de page 84

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 84 referrer

Note de bas de page 85

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 85 referrer

Note de bas de page 86

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 86 referrer

Note de bas de page 87

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 87 referrer

Note de bas de page 88

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 88 referrer

Note de bas de page 89

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 89 referrer

Note de bas de page 90

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 90 referrer

Note de bas de page 91

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 91 referrer

Note de bas de page 92

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 92 referrer

Note de bas de page 93

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 93 referrer

Note de bas de page 94

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 94 referrer

Note de bas de page 95

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 95 referrer

Note de bas de page 96

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 96 referrer

Note de bas de page 97

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 97 referrer

Note de bas de page 98

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 98 referrer

Note de bas de page 99

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 99 referrer

Note de bas de page 100

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 100 referrer

Note de bas de page 101

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 101 referrer

Note de bas de page 102

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 102 referrer

Note de bas de page 103

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 103 referrer

Note de bas de page 104

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 104 referrer

Note de bas de page 105

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 105 referrer

Note de bas de page 106

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 106 referrer

Note de bas de page 107

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 107 referrer

Note de bas de page 108

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 108 referrer

Note de bas de page 109

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 109 referrer

Note de bas de page 110

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 110 referrer

Note de bas de page 111

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 111 referrer

Note de bas de page 112

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 112 referrer

Note de bas de page 113

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 113 referrer

Note de bas de page 114

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 114 referrer

Note de bas de page 115

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 115 referrer

Note de bas de page 116

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 116 referrer

Note de bas de page 117

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 117 referrer

Note de bas de page 118

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 118 referrer

Note de bas de page 119

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 119 referrer

Note de bas de page 120

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 120 referrer

Note de bas de page 121

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 121 referrer

Note de bas de page 122

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 122 referrer

Note de bas de page 123

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 123 referrer

Note de bas de page 124

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 124 referrer

Note de bas de page 125

Âge
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, soit le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 125 referrer

Note de bas de page 126

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 126 referrer

Note de bas de page 127

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 127 referrer

Note de bas de page 128

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 128 referrer

Note de bas de page 129

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 129 referrer

Note de bas de page 130

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 130 referrer

Note de bas de page 131

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 131 referrer

Note de bas de page 132

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 132 referrer

Note de bas de page 133

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 133 referrer

Note de bas de page 134

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 134 referrer

Note de bas de page 135

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 135 referrer

Note de bas de page 136

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 136 referrer

Note de bas de page 137

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 137 referrer

Note de bas de page 138

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 138 referrer

Note de bas de page 139

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 139 referrer

Note de bas de page 140

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 140 referrer

Note de bas de page 141

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 141 referrer

Note de bas de page 142

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 142 referrer

Note de bas de page 143

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 143 referrer

Note de bas de page 144

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 144 referrer

Note de bas de page 145

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 145 referrer

Note de bas de page 146

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 146 referrer

Note de bas de page 147

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 147 referrer

Note de bas de page 148

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 148 referrer

Note de bas de page 149

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 149 referrer

Note de bas de page 150

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 150 referrer

Note de bas de page 151

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 151 referrer

Note de bas de page 152

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 152 referrer

Note de bas de page 153

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 153 referrer

Note de bas de page 154

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 154 referrer

Note de bas de page 155

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 155 referrer

Note de bas de page 156

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 156 referrer

Note de bas de page 157

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 157 referrer

Note de bas de page 158

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 158 referrer

Note de bas de page 159

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 159 referrer

Note de bas de page 160

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 160 referrer

Note de bas de page 161

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 161 referrer

Note de bas de page 162

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 162 referrer

Note de bas de page 163

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 163 referrer

Note de bas de page 164

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 164 referrer

Note de bas de page 165

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 165 referrer

Note de bas de page 166

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 166 referrer

Note de bas de page 167

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 167 referrer

Note de bas de page 168

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 168 referrer

Note de bas de page 169

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 169 referrer

Note de bas de page 170

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 170 referrer

Note de bas de page 171

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 171 referrer

Note de bas de page 172

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 172 referrer

Note de bas de page 173

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 173 referrer

Note de bas de page 174

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 174 referrer

Note de bas de page 175

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 175 referrer

Note de bas de page 176

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 176 referrer

Note de bas de page 177

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 177 referrer

Note de bas de page 178

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 178 referrer

Note de bas de page 179

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 179 referrer

Note de bas de page 180

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 180 referrer

Note de bas de page 181

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 181 referrer

Note de bas de page 182

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 182 referrer

Note de bas de page 183

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 183 referrer

Note de bas de page 184

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 184 referrer

Note de bas de page 185

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 185 referrer

Note de bas de page 186

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 186 referrer

Note de bas de page 187

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 187 referrer

Note de bas de page 188

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 188 referrer

Note de bas de page 189

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 189 referrer

Note de bas de page 190

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 190 referrer

Note de bas de page 191

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 191 referrer

Note de bas de page 192

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 192 referrer

Note de bas de page 193

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 193 referrer

Note de bas de page 194

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 194 referrer

Note de bas de page 195

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 195 referrer

Note de bas de page 196

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 196 referrer

Note de bas de page 197

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 197 referrer

Note de bas de page 198

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 198 referrer

Note de bas de page 199

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 199 referrer

Note de bas de page 200

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 200 referrer

Note de bas de page 201

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 201 referrer

Note de bas de page 202

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 202 referrer

Note de bas de page 203

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 203 referrer

Note de bas de page 204

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 204 referrer

Note de bas de page 205

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 205 referrer

Note de bas de page 206

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 206 referrer

Note de bas de page 207

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 207 referrer

Note de bas de page 208

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 208 referrer

Note de bas de page 209

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 209 referrer

Note de bas de page 210

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 210 referrer

Note de bas de page 211

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 211 referrer

Note de bas de page 212

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 212 referrer

Note de bas de page 213

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 213 referrer

Note de bas de page 214

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 214 referrer

Note de bas de page 215

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 215 referrer

Note de bas de page 216

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 216 referrer

Note de bas de page 217

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 217 referrer

Note de bas de page 218

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 218 referrer

Note de bas de page 219

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 219 referrer

Note de bas de page 220

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 220 referrer

Note de bas de page 221

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 221 referrer

Note de bas de page 222

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 222 referrer

Note de bas de page 223

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 223 referrer

Note de bas de page 224

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 224 referrer

Note de bas de page 225

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 225 referrer

Note de bas de page 226

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 226 referrer

Note de bas de page 227

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 227 referrer

Note de bas de page 228

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 228 referrer

Note de bas de page 229

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 229 referrer

Note de bas de page 230

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 230 referrer

Note de bas de page 231

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 231 referrer

Note de bas de page 232

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 232 referrer

Note de bas de page 233

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 233 referrer

Note de bas de page 234

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 234 referrer

Note de bas de page 235

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 235 referrer

Note de bas de page 236

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 236 referrer

Note de bas de page 237

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 237 referrer

Note de bas de page 238

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 238 referrer

Note de bas de page 239

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 239 referrer

Note de bas de page 240

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 240 referrer

Note de bas de page 241

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 241 referrer

Note de bas de page 242

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 242 referrer

Note de bas de page 243

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 243 referrer

Note de bas de page 244

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 244 referrer

Note de bas de page 245

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 245 referrer

Note de bas de page 246

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 246 referrer

Note de bas de page 247

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 247 referrer

Note de bas de page 248

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 248 referrer

Note de bas de page 249

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 249 referrer

Note de bas de page 250

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 250 referrer

Note de bas de page 251

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 251 referrer

Note de bas de page 252

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 252 referrer

Note de bas de page 253

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 253 referrer

Note de bas de page 254

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 254 referrer

Note de bas de page 255

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 255 referrer

Note de bas de page 256

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 256 referrer

Note de bas de page 257

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 257 referrer

Note de bas de page 258

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 258 referrer

Note de bas de page 259

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 259 referrer

Note de bas de page 260

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 260 referrer

Note de bas de page 261

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 261 referrer

Note de bas de page 262

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 262 referrer

Note de bas de page 263

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 263 referrer

Note de bas de page 264

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 264 referrer

Note de bas de page 265

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 265 referrer

Note de bas de page 266

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 266 referrer

Note de bas de page 267

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 267 referrer

Note de bas de page 268

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 268 referrer

Note de bas de page 269

Sexe
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Qualité d'homme ou de femme.

Présence d'enfants
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'enfants dans les ménages privés selon le groupe d'âge.

Activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Activité sur le marché du travail des personnes âgées de 15 ans et plus au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Les recensés sont classés dans les catégories Personnes occupées, Chômeurs ou Inactifs. La population active comprend les personnes occupées et les chômeurs.

Return to footnote 269 referrer

Note de bas de page 270

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 270 referrer

Note de bas de page 271

Personnes occupées
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) : a) avaient fait un travail quelconque à un emploi salarié ou à leur compte ou sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession; b) étaient absentes de leur travail ou de l'entreprise, avec ou sans rémunération, toute la semaine à cause de vacances, d'une maladie, d'un conflit de travail à leur lieu de travail, ou encore pour d'autres raisons.

Return to footnote 271 referrer

Note de bas de page 272

Chômeurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), étaient sans emploi salarié et sans travail à leur compte, étaient prêtes à travailler et: a) avaient activement cherché un emploi salarié au cours des quatre semaines précédentes; ou b) avaient été mises à pied mais prévoyaient reprendre leur emploi; ou c) avaient pris des arrangements définis en vue de se présenter à un nouvel emploi dans les quatre semaines suivantes.

Return to footnote 272 referrer

Note de bas de page 273

Inactifs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), n'étaient ni occupées ni en chômage. Les inactifs comprennent les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en période de relâche qui ne cherchaient pas un travail et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d'une maladie chronique ou d'une incapacité à long terme.

Return to footnote 273 referrer

Note de bas de page 274

Taux d'activité
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006) par rapport aux personnes âgées de 15 ans et plus.

Taux d'activité = Population active divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'activité d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre total d'actifs dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 274 referrer

Note de bas de page 275

Taux d'emploi
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population occupée au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006), par rapport au pourcentage de la population de 15 ans et plus.

Taux d'emploi = Personnes occupées divisé par Personnes âgées de 15 ans et plus (à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel) X 100

Le taux d'emploi pour un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de personnes occupées dans ce groupe, exprimé en pourcentage des personnes âgées de 15 ans et plus, de ce groupe.

Return to footnote 275 referrer

Note de bas de page 276

Taux de chômage
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Taux de chômage = Chômeurs divisé par Population active X 100

Le taux de chômage d'un groupe donné (âge, sexe, état matrimonial, région géographique, etc.) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active dans ce groupe pendant la semaine ayant précédé le recensement.

Return to footnote 276 referrer

Note de bas de page 277

Catégorie de travailleurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Variable permettant de classer les personnes qui ont déclaré un emploi selon les catégories suivantes :

a. personnes qui ont travaillé principalement pour un salaire, pour un traitement, à commission, pour des pourboires, à la pièce ou contre rémunération « en nature » (paiements sous forme de biens ou de services, plutôt qu'en espèces);
b. personnes qui ont travaillé surtout à leur compte, avec ou sans aide rémunérée dans une entreprise, une ferme ou à exercer une profession, seules ou avec des associés;
c. personnes qui ont travaillé sans rémunération à exercer une profession ou dans une entreprise ou une ferme familiale appartenant à un parent du même ménage ou exploitée par celui-ci; le travail familial non rémunéré ne comprend pas les travaux ménagers non rémunérés, les soins aux enfants non rémunérés, les soins ou l'aide aux personnes âgées non rémunérés, ni le travail bénévole.

L'emploi déclaré désigne l'emploi que la personne occupait au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006) si elle avait travaillé, l'emploi qu'elle a occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005, si la personne n'avait pas travaillé au cours de la semaine de référence. Les personnes ayant occupé deux emplois ou plus cette semaine-là devaient donner des renseignements sur celui auquel elles avaient consacré le plus grand nombre d'heures.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 277 referrer

Note de bas de page 278

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005.

Return to footnote 278 referrer

Note de bas de page 279

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 279 referrer

Note de bas de page 280

Catégorie de travailleurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Variable permettant de classer les personnes qui ont déclaré un emploi selon les catégories suivantes :

a. personnes qui ont travaillé principalement pour un salaire, pour un traitement, à commission, pour des pourboires, à la pièce ou contre rémunération « en nature » (paiements sous forme de biens ou de services, plutôt qu'en espèces);
b. personnes qui ont travaillé surtout à leur compte, avec ou sans aide rémunérée dans une entreprise, une ferme ou à exercer une profession, seules ou avec des associés;
c. personnes qui ont travaillé sans rémunération à exercer une profession ou dans une entreprise ou une ferme familiale appartenant à un parent du même ménage ou exploitée par celui-ci; le travail familial non rémunéré ne comprend pas les travaux ménagers non rémunérés, les soins aux enfants non rémunérés, les soins ou l'aide aux personnes âgées non rémunérés, ni le travail bénévole.

L'emploi déclaré désigne l'emploi que la personne occupait au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006) si elle avait travaillé, l'emploi qu'elle a occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005, si la personne n'avait pas travaillé au cours de la semaine de référence. Les personnes ayant occupé deux emplois ou plus cette semaine-là devaient donner des renseignements sur celui auquel elles avaient consacré le plus grand nombre d'heures.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 280 referrer

Note de bas de page 281

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005.

Return to footnote 281 referrer

Note de bas de page 282

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 282 referrer

Note de bas de page 283

Catégorie de travailleurs
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Variable permettant de classer les personnes qui ont déclaré un emploi selon les catégories suivantes :

a. personnes qui ont travaillé principalement pour un salaire, pour un traitement, à commission, pour des pourboires, à la pièce ou contre rémunération « en nature » (paiements sous forme de biens ou de services, plutôt qu'en espèces);
b. personnes qui ont travaillé surtout à leur compte, avec ou sans aide rémunérée dans une entreprise, une ferme ou à exercer une profession, seules ou avec des associés;
c. personnes qui ont travaillé sans rémunération à exercer une profession ou dans une entreprise ou une ferme familiale appartenant à un parent du même ménage ou exploitée par celui-ci; le travail familial non rémunéré ne comprend pas les travaux ménagers non rémunérés, les soins aux enfants non rémunérés, les soins ou l'aide aux personnes âgées non rémunérés, ni le travail bénévole.

L'emploi déclaré désigne l'emploi que la personne occupait au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006) si elle avait travaillé, l'emploi qu'elle a occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005, si la personne n'avait pas travaillé au cours de la semaine de référence. Les personnes ayant occupé deux emplois ou plus cette semaine-là devaient donner des renseignements sur celui auquel elles avaient consacré le plus grand nombre d'heures.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 283 referrer

Note de bas de page 284

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005.

Return to footnote 284 referrer

Note de bas de page 285

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 285 referrer

Note de bas de page 286

Profession (selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 [CNP-S 2006])
Partie A - Définition en langage simple
Nature du métier des personnes âgées de 15 ans et plus. La profession est déterminée à partir du type d'emploi occupé et de la description des tâches faites par la personne recensée. Les données de 2006 sur la profession sont classées selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 (CNP-S 2006). Pour faire des comparaisons avec les données des recensements de 1991 et 1996, il faut utiliser la variable Profession (historique).
Partie B - Définition détaillée
Genre de travail que faisaient les personnes pendant la semaine de référence, défini d'après le type d'emploi occupé par le recensé et la description des tâches les plus importantes qui s'y rattachent. Si le recensé n'avait pas d'emploi au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006), les données portent sur l'emploi qu'il avait occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui avaient deux emplois ou plus devaient donner des renseignements sur l'emploi auquel elles avaient consacré le plus d'heures de travail.
Les données sur la profession du Recensement de 2006 sont produites selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 (CNP-S 2006). Cette classification comprend quatre niveaux d'agrégation. Elle comprend 10 grandes catégories professionnelles englobant 47 grands groupes, lesquels comprennent à leur tour 140 sous-groupes. Ces sous-groupes renferment 520 groupes de base. Les titres de profession sont classés selon le niveau de scolarité, de formation ou de compétence nécessaire pour exercer cette profession, ainsi que le genre de travail exécuté, déterminé d'après les tâches, les fonctions et les responsabilités reliées au poste.
Pour plus de renseignements sur la CNP-S 2006, se reporter à la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006, no 12-583-XIF au catalogue.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 286 referrer

Note de bas de page 287

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005 seulement.

Return to footnote 287 referrer

Note de bas de page 288

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 288 referrer

Note de bas de page 289

Profession (selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 [CNP-S 2006])
Partie A - Définition en langage simple
Nature du métier des personnes âgées de 15 ans et plus. La profession est déterminée à partir du type d'emploi occupé et de la description des tâches faites par la personne recensée. Les données de 2006 sur la profession sont classées selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 (CNP-S 2006). Pour faire des comparaisons avec les données des recensements de 1991 et 1996, il faut utiliser la variable Profession (historique).
Partie B - Définition détaillée
Genre de travail que faisaient les personnes pendant la semaine de référence, défini d'après le type d'emploi occupé par le recensé et la description des tâches les plus importantes qui s'y rattachent. Si le recensé n'avait pas d'emploi au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006), les données portent sur l'emploi qu'il avait occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui avaient deux emplois ou plus devaient donner des renseignements sur l'emploi auquel elles avaient consacré le plus d'heures de travail.
Les données sur la profession du Recensement de 2006 sont produites selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 (CNP-S 2006). Cette classification comprend quatre niveaux d'agrégation. Elle comprend 10 grandes catégories professionnelles englobant 47 grands groupes, lesquels comprennent à leur tour 140 sous-groupes. Ces sous-groupes renferment 520 groupes de base. Les titres de profession sont classés selon le niveau de scolarité, de formation ou de compétence nécessaire pour exercer cette profession, ainsi que le genre de travail exécuté, déterminé d'après les tâches, les fonctions et les responsabilités reliées au poste.
Pour plus de renseignements sur la CNP-S 2006, se reporter à la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006, no 12-583-XIF au catalogue.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 289 referrer

Note de bas de page 290

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005 seulement.

Return to footnote 290 referrer

Note de bas de page 291

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 291 referrer

Note de bas de page 292

Profession (selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 [CNP-S 2006])
Partie A - Définition en langage simple
Nature du métier des personnes âgées de 15 ans et plus. La profession est déterminée à partir du type d'emploi occupé et de la description des tâches faites par la personne recensée. Les données de 2006 sur la profession sont classées selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 (CNP-S 2006). Pour faire des comparaisons avec les données des recensements de 1991 et 1996, il faut utiliser la variable Profession (historique).
Partie B - Définition détaillée
Genre de travail que faisaient les personnes pendant la semaine de référence, défini d'après le type d'emploi occupé par le recensé et la description des tâches les plus importantes qui s'y rattachent. Si le recensé n'avait pas d'emploi au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006), les données portent sur l'emploi qu'il avait occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui avaient deux emplois ou plus devaient donner des renseignements sur l'emploi auquel elles avaient consacré le plus d'heures de travail.
Les données sur la profession du Recensement de 2006 sont produites selon la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006 (CNP-S 2006). Cette classification comprend quatre niveaux d'agrégation. Elle comprend 10 grandes catégories professionnelles englobant 47 grands groupes, lesquels comprennent à leur tour 140 sous-groupes. Ces sous-groupes renferment 520 groupes de base. Les titres de profession sont classés selon le niveau de scolarité, de formation ou de compétence nécessaire pour exercer cette profession, ainsi que le genre de travail exécuté, déterminé d'après les tâches, les fonctions et les responsabilités reliées au poste.
Pour plus de renseignements sur la CNP-S 2006, se reporter à la Classification nationale des professions pour statistiques de 2006, no 12-583-XIF au catalogue.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 292 referrer

Note de bas de page 293

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005 seulement.

Return to footnote 293 referrer

Note de bas de page 294

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 294 referrer

Note de bas de page 295

Industrie (selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord [SCIAN] de 2002)
Partie A - Définition en langage simple
Nature générale de l'activité de l'établissement où travaille la personne. Les données du recensement de 2006 sur l'industrie (selon le SCIAN de 2002) sont comparables à celles des autres partenaires de l'ALENA (États-Unis et Mexique).
Partie B - Définition détaillée
Nature générale de l'activité de l'établissement où travaille la personne. Si la personne n'avait pas d'emploi au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006), elle devait donner des renseignements sur l'emploi qu'elle avait occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui avaient deux emplois ou plus devaient fournir des renseignements sur celui auquel elles avaient consacré le plus grand nombre d'heures de travail.

Les données sur l'industrie du Recensement de 2006 sont produites en fonction du SCIAN de 2002. Ce dernier, qui assure une meilleure comparabilité entre les données sur l'industrie des trois partenaires de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) (Canada, États-Unis et Mexique), consiste en un répertoire systématique et détaillé des industries regroupées en 20 secteurs, 103 sous-secteurs et 328 groupes. Les critères utilisés pour créer ces catégories sont la similitude des structures d'intrants, des qualifications de la main-d'oeuvre ou des processus de production utilisés par l'établissement. Pour obtenir plus de renseignements au sujet de cette classification, reportez-vous au Système de classification des industries de l'Amérique du Nord, Canada, 2002, no 12-501-XPF au catalogue.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 295 referrer

Note de bas de page 296

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005 seulement.

Return to footnote 296 referrer

Note de bas de page 297

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 297 referrer

Note de bas de page 298

Industrie (selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord [SCIAN] de 2002)
Partie A - Définition en langage simple
Nature générale de l'activité de l'établissement où travaille la personne. Les données du recensement de 2006 sur l'industrie (selon le SCIAN de 2002) sont comparables à celles des autres partenaires de l'ALENA (États-Unis et Mexique).
Partie B - Définition détaillée
Nature générale de l'activité de l'établissement où travaille la personne. Si la personne n'avait pas d'emploi au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006), elle devait donner des renseignements sur l'emploi qu'elle avait occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui avaient deux emplois ou plus devaient fournir des renseignements sur celui auquel elles avaient consacré le plus grand nombre d'heures de travail.

Les données sur l'industrie du Recensement de 2006 sont produites en fonction du SCIAN de 2002. Ce dernier, qui assure une meilleure comparabilité entre les données sur l'industrie des trois partenaires de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) (Canada, États-Unis et Mexique), consiste en un répertoire systématique et détaillé des industries regroupées en 20 secteurs, 103 sous-secteurs et 328 groupes. Les critères utilisés pour créer ces catégories sont la similitude des structures d'intrants, des qualifications de la main-d'oeuvre ou des processus de production utilisés par l'établissement. Pour obtenir plus de renseignements au sujet de cette classification, reportez-vous au Système de classification des industries de l'Amérique du Nord, Canada, 2002, no 12-501-XPF au catalogue.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 298 referrer

Note de bas de page 299

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005 seulement.

Return to footnote 299 referrer

Note de bas de page 300

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 300 referrer

Note de bas de page 301

Industrie (selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord [SCIAN] de 2002)
Partie A - Définition en langage simple
Nature générale de l'activité de l'établissement où travaille la personne. Les données du recensement de 2006 sur l'industrie (selon le SCIAN de 2002) sont comparables à celles des autres partenaires de l'ALENA (États-Unis et Mexique).
Partie B - Définition détaillée
Nature générale de l'activité de l'établissement où travaille la personne. Si la personne n'avait pas d'emploi au cours de la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le recensement (le 16 mai 2006), elle devait donner des renseignements sur l'emploi qu'elle avait occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui avaient deux emplois ou plus devaient fournir des renseignements sur celui auquel elles avaient consacré le plus grand nombre d'heures de travail.

Les données sur l'industrie du Recensement de 2006 sont produites en fonction du SCIAN de 2002. Ce dernier, qui assure une meilleure comparabilité entre les données sur l'industrie des trois partenaires de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) (Canada, États-Unis et Mexique), consiste en un répertoire systématique et détaillé des industries regroupées en 20 secteurs, 103 sous-secteurs et 328 groupes. Les critères utilisés pour créer ces catégories sont la similitude des structures d'intrants, des qualifications de la main-d'oeuvre ou des processus de production utilisés par l'établissement. Pour obtenir plus de renseignements au sujet de cette classification, reportez-vous au Système de classification des industries de l'Amérique du Nord, Canada, 2002, no 12-501-XPF au catalogue.

Population active
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personnes qui étaient soit occupées, soit en chômage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).

Population active = Personnes occupées + Chômeurs

Return to footnote 301 referrer

Note de bas de page 302

Chômeurs de 15 ans et plus qui n'ont jamais travaillé à un emploi salarié ou à leur compte ou qui ont travaillé la dernière fois avant le 1er janvier 2005 seulement.

Return to footnote 302 referrer

Note de bas de page 303

S'entend de la population active expérimentée : comprend les personnes qui étaient occupées et les personnes en chômage qui avaient travaillé à un emploi salarié ou à leur compte depuis le 1er janvier 2005.

Return to footnote 303 referrer

Note de bas de page 304

Catégorie de lieu de travail
Partie A - Définition en langage simple
Répartition des personnes âgées de 15 ans et plus, qui avaient travaillé entre le 1er janvier 2005 et le 16 mai 2006 (jour du recensement), selon qu'elles travaillaient à domicile, en dehors du Canada, qu'elles étaient sans adresse de travail fixe ou qu'elles travaillaient à une adresse précise.
Partie B - Définition détaillée
Lieu de travail des personnes âgées de 15 ans et plus, à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel, qui ont travaillé depuis le 1er janvier 2005. La variable se rapporte habituellement à l'emploi occupé par les recensés au cours de la semaine ayant précédé le recensement. Toutefois, dans le cas des personnes qui n'ont pas travaillé cette semaine-là, mais qui avaient travaillé à un moment quelconque depuis le 1er janvier 2005, les données portent sur l'emploi occupé le plus longtemps au cours de cette période.

Return to footnote 304 referrer

Note de bas de page 305

Mode de transport
Partie A - Définition en langage simple
Principal moyen utilisé pour se déplacer entre son domicile et son lieu de travail (en automobile, à pied, en transport en commun, ou tout autre moyen).
Partie B - Définition détaillée
Mode de transport utilisé pour se rendre au travail par les personnes âgées de 15 ans et plus, à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel, qui ont travaillé depuis le 1er janvier 2005. Les personnes qui ont indiqué qu'elles n'avaient pas d'adresse de travail fixe, ou ont précisé l'adresse d'un lieu habituel de travail, devaient inscrire le moyen de transport utilisé habituellement pour faire la navette entre le domicile et le travail. La variable se rapporte habituellement à l'emploi occupé par les recensés au cours de la semaine ayant précédé le recensement. Toutefois, dans le cas des personnes qui n'ont pas travaillé cette semaine-là, mais qui avaient travaillé à un moment quelconque depuis le 1er janvier 2005, les données portent sur l'emploi occupé le plus longtemps au cours de cette période.

Return to footnote 305 referrer

Note de bas de page 306

Langue de travail
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Cette question portait sur la langue le plus souvent utilisée au travail par le recensé au moment du recensement. Des données sur les autres langues utilisées au travail de façon régulière ont aussi été recueillies.

Return to footnote 306 referrer

Note de bas de page 307

La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2006 comprend les réponses « Chinois », de même que toutes les langues chinoises autres que Cantonais, Mandarin, Taïwanais, Chaochow (teochow), Fou-kien, Hakka et Shanghaïen. Les données pour la catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 et de 2006 ne sont pas directement comparables. La catégorie « Chinois, n.d.a. » de 2001 équivaut à la somme des catégories de 2006 « Chinois, n.d.a. », et « Chaochow (teochow) », « Fou-kien », « Shanghaïen » et « Taïwanais ».

Return to footnote 307 referrer

Note de bas de page 308

Ceci est un sous-total de toutes les langues recueillies par le recensement qui ne sont pas affichées séparément ici. Pour obtenir une liste complète des langues recueillies au recensement, veuillez vous référer à l'annexe G dans le Dictionnaire du Recensement de 2006.

Return to footnote 308 referrer

Note de bas de page 309

Heures consacrées aux travaux ménagers, sans paye ou sans salaire
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à faire des travaux ménagers, à entretenir la maison ou le jardin, sans être payée pour le faire. Par exemple, il s'agit du temps consacré à préparer des repas, à tondre le gazon, à faire du ménage, pour soi et pour des parents, amis ou voisins. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 14 heures; De 15 à 29 heures; De 30 à 59 heures; 60 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées aux travaux ménagers, à l'entretien de la maison ou du jardin, sans paye ou sans salaire, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Sont incluses les heures consacrées aux travaux ménagers, sans paye ou sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins.
Les travaux ménagers sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 309 referrer

Note de bas de page 310

Heures consacrées aux travaux ménagers, sans paye ou sans salaire
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à faire des travaux ménagers, à entretenir la maison ou le jardin, sans être payée pour le faire. Par exemple, il s'agit du temps consacré à préparer des repas, à tondre le gazon, à faire du ménage, pour soi et pour des parents, amis ou voisins. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 14 heures; De 15 à 29 heures; De 30 à 59 heures; 60 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées aux travaux ménagers, à l'entretien de la maison ou du jardin, sans paye ou sans salaire, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Sont incluses les heures consacrées aux travaux ménagers, sans paye ou sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins.
Les travaux ménagers sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 310 referrer

Note de bas de page 311

Heures consacrées aux travaux ménagers, sans paye ou sans salaire
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à faire des travaux ménagers, à entretenir la maison ou le jardin, sans être payée pour le faire. Par exemple, il s'agit du temps consacré à préparer des repas, à tondre le gazon, à faire du ménage, pour soi et pour des parents, amis ou voisins. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 14 heures; De 15 à 29 heures; De 30 à 59 heures; 60 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées aux travaux ménagers, à l'entretien de la maison ou du jardin, sans paye ou sans salaire, pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006). Sont incluses les heures consacrées aux travaux ménagers, sans paye ou sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins.
Les travaux ménagers sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 311 referrer

Note de bas de page 312

Heures consacrées aux soins des enfants, sans rémunération
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à prendre soin des enfants, sans être payée pour le faire. Par exemple, il s'agit du temps consacré à prendre soin de ses propres enfants ou de s'occuper des enfants de parents, amis ou voisins. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 14 heures; De 15 à 29 heures; De 30 à 59 heures; 60 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées à donner des soins aux enfants, sans paye ou sans salaire. Sont incluses les heures consacrées à donner des soins aux enfants, sans paye ou sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins ou d'autres membres de la famille à l'extérieur du ménage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).
Les soins aux enfants sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 312 referrer

Note de bas de page 313

Heures consacrées aux soins des enfants, sans rémunération
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à prendre soin des enfants, sans être payée pour le faire. Par exemple, il s'agit du temps consacré à prendre soin de ses propres enfants ou de s'occuper des enfants de parents, amis ou voisins. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 14 heures; De 15 à 29 heures; De 30 à 59 heures; 60 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées à donner des soins aux enfants, sans paye ou sans salaire. Sont incluses les heures consacrées à donner des soins aux enfants, sans paye ou sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins ou d'autres membres de la famille à l'extérieur du ménage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).
Les soins aux enfants sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 313 referrer

Note de bas de page 314

Heures consacrées aux soins des enfants, sans rémunération
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à prendre soin des enfants, sans être payée pour le faire. Par exemple, il s'agit du temps consacré à prendre soin de ses propres enfants ou de s'occuper des enfants de parents, amis ou voisins. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 14 heures; De 15 à 29 heures; De 30 à 59 heures; 60 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées à donner des soins aux enfants, sans paye ou sans salaire. Sont incluses les heures consacrées à donner des soins aux enfants, sans paye ou sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins ou d'autres membres de la famille à l'extérieur du ménage pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).
Les soins aux enfants sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 314 referrer

Note de bas de page 315

Heures consacrées à offrir des soins ou de l'aide aux personnes âgées, sans paye ou sans salaire
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à donner des soins ou de l'aide à des personnes âgées, sans être payée pour le faire. Il s'agit plutôt du temps consacré à donner des soins personnels à un parent âgé, à aider un voisin âgé à faire ses emplettes, etc. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 9 heures; De 10 à 19 heures; 20 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées à offrir des soins ou de l'aide aux personnes âgées, sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres âgés de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).
Les soins ou l'aide aux personnes âgées sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 315 referrer

Note de bas de page 316

Heures consacrées à offrir des soins ou de l'aide aux personnes âgées, sans paye ou sans salaire
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à donner des soins ou de l'aide à des personnes âgées, sans être payée pour le faire. Il s'agit plutôt du temps consacré à donner des soins personnels à un parent âgé, à aider un voisin âgé à faire ses emplettes, etc. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 9 heures; De 10 à 19 heures; 20 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées à offrir des soins ou de l'aide aux personnes âgées, sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres âgés de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).
Les soins ou l'aide aux personnes âgées sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 316 referrer

Note de bas de page 317

Heures consacrées à offrir des soins ou de l'aide aux personnes âgées, sans paye ou sans salaire
Partie A - Définition en langage simple
Nombre d'heures que la personne recensée a consacrées à donner des soins ou de l'aide à des personnes âgées, sans être payée pour le faire. Il s'agit plutôt du temps consacré à donner des soins personnels à un parent âgé, à aider un voisin âgé à faire ses emplettes, etc. Ces heures sont calculées par bloc (Aucune; Moins de 5 heures; De 5 à 9 heures; De 10 à 19 heures; 20 heures et plus) et elles couvrent la semaine ayant précédé le jour du recensement, soit du 7 au 13 mai 2006.
Partie B - Définition détaillée
Nombre d'heures que la personne a consacrées à offrir des soins ou de l'aide aux personnes âgées, sans salaire, pour des membres du ménage du recensé, pour d'autres membres âgés de la famille ne faisant pas partie du ménage, pour des amis ou des voisins pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement (le 16 mai 2006).
Les soins ou l'aide aux personnes âgées sans paye ou sans salaire ne comprennent pas le travail bénévole pour un organisme à but non lucratif, un organisme religieux, une oeuvre de charité ou un groupe communautaire ni le travail sans paye dans une ferme ou une entreprise familiale ou dans l'exercice d'une profession.

Return to footnote 317 referrer

Note de bas de page 318

« Domaine d'études » renvoie à la principale discipline ou au principal sujet d'apprentissage. Cette variable est recueillie pour le plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu après le diplôme d'études secondaires.

Return to footnote 318 referrer

Note de bas de page 319

Comprend Études multidisciplinaires/interdisciplinaires (autres).

Return to footnote 319 referrer

Note de bas de page 320

« Domaine d'études » renvoie à la principale discipline ou au principal sujet d'apprentissage. Cette variable est recueillie pour le plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu après le diplôme d'études secondaires.

Return to footnote 320 referrer

Note de bas de page 321

Comprend Études multidisciplinaires/interdisciplinaires (autres).

Return to footnote 321 referrer

Note de bas de page 322

« Plus haut certificat, diplôme ou grade » renvoie au plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu selon une hiérarchie généralement liée au temps passé en classe. Dans le cas des études postsecondaires, on considère qu'un diplôme universitaire est plus élevé qu'un diplôme collégial et qu'un diplôme collégial est plus élevé qu'un diplôme d'une école de métiers. Même si certains programmes d'écoles de métiers peuvent durer aussi longtemps ou plus longtemps que certains programmes collégiaux ou universitaires, la majorité des heures des programmes de métiers sont consacrées à la formation en cours d'emploi et un moins grand nombre d'heures sont consacrées à la formation en classe.

Return to footnote 322 referrer

Note de bas de page 323

« Diplôme d'études secondaires ou l'équivalent » comprend les diplômés des écoles secondaires ou l'équivalent. Ne comprend pas les personnes titulaires d'un certificat, diplôme ou d'un grade postsecondaire. Exemples d'établissements d'enseignement postsecondaire : collèges communautaires, instituts de technologie, cégeps, écoles de métiers privées, collèges commerciaux privés, écoles de sciences infirmières et universités.

Return to footnote 323 referrer

Note de bas de page 324

« Certificat ou diplôme d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement d'enseignement non universitaire » remplace la catégorie « Autre certificat ou diplôme non universitaire » des recensements précédents. Cette catégorie comprend l'accréditation des établissements ne décernant aucun grade, comme les collèges communautaires, les cégeps, les collèges commerciaux privés et les instituts d'études techniques.

Return to footnote 324 referrer

Note de bas de page 325

« Plus haut certificat, diplôme ou grade » renvoie au plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu selon une hiérarchie généralement liée au temps passé en classe. Dans le cas des études postsecondaires, on considère qu'un diplôme universitaire est plus élevé qu'un diplôme collégial et qu'un diplôme collégial est plus élevé qu'un diplôme d'une école de métiers. Même si certains programmes d'écoles de métiers peuvent durer aussi longtemps ou plus longtemps que certains programmes collégiaux ou universitaires, la majorité des heures des programmes de métiers sont consacrées à la formation en cours d'emploi et un moins grand nombre d'heures sont consacrées à la formation en classe.

Return to footnote 325 referrer

Note de bas de page 326

« Diplôme d'études secondaires ou l'équivalent » comprend les diplômés des écoles secondaires ou l'équivalent. Ne comprend pas les personnes titulaires d'un certificat, diplôme ou d'un grade postsecondaire. Exemples d'établissements d'enseignement postsecondaire : collèges communautaires, instituts de technologie, cégeps, écoles de métiers privées, collèges commerciaux privés, écoles de sciences infirmières et universités.

Return to footnote 326 referrer

Note de bas de page 327

« Certificat ou diplôme d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement d'enseignement non universitaire » remplace la catégorie « Autre certificat ou diplôme non universitaire » des recensements précédents. Cette catégorie comprend l'accréditation des établissements ne décernant aucun grade, comme les collèges communautaires, les cégeps, les collèges commerciaux privés et les instituts d'études techniques.

Return to footnote 327 referrer

Note de bas de page 328

« Plus haut certificat, diplôme ou grade » renvoie au plus haut certificat, diplôme ou grade obtenu selon une hiérarchie généralement liée au temps passé en classe. Dans le cas des études postsecondaires, on considère qu'un diplôme universitaire est plus élevé qu'un diplôme collégial et qu'un diplôme collégial est plus élevé qu'un diplôme d'une école de métiers. Même si certains programmes d'écoles de métiers peuvent durer aussi longtemps ou plus longtemps que certains programmes collégiaux ou universitaires, la majorité des heures des programmes de métiers sont consacrées à la formation en cours d'emploi et un moins grand nombre d'heures sont consacrées à la formation en classe.

Return to footnote 328 referrer

Note de bas de page 329

« Diplôme d'études secondaires ou l'équivalent » comprend les diplômés des écoles secondaires ou l'équivalent. Ne comprend pas les personnes titulaires d'un certificat, diplôme ou d'un grade postsecondaire. Exemples d'établissements d'enseignement postsecondaire : collèges communautaires, instituts de technologie, cégeps, écoles de métiers privées, collèges commerciaux privés, écoles de sciences infirmières et universités.

Return to footnote 329 referrer

Note de bas de page 330

« Certificat ou diplôme d'un collège, d'un cégep ou d'un autre établissement d'enseignement non universitaire » remplace la catégorie « Autre certificat ou diplôme non universitaire » des recensements précédents. Cette catégorie comprend l'accréditation des établissements ne décernant aucun grade, comme les collèges communautaires, les cégeps, les collèges commerciaux privés et les instituts d'études techniques.

Return to footnote 330 referrer

Note de bas de page 331

« Lieu des études » renvoie à la province, au territoire ou au pays où le plus haut certificat, diplôme ou grade supérieur au diplôme d'études secondaires a été obtenu.

Return to footnote 331 referrer

Note de bas de page 332

Ascendance autochtone
Partie A - Définition en langage simple
Sans objet
Partie B - Définition détaillée
Personne ayant indiqué au moins une ascendance autochtone (Indien de l'Amérique du Nord, Métis ou Inuit) à la question sur l'origine ethnique. « Origine ethnique » fait référence aux origines ethniques ou culturelles des ancêtres du répondant.
« Ascendance autochtone » était « Origine autochtone » avant le Recensement de 2006. Toutefois, le contenu de la variable en 2006 demeure inchangé par rapport aux recensements précédents.

Return to footnote 332 referrer

Note de bas de page 333

Personne ayant indiqué au moins une ascendance autochtone (Indien de l'Amérique du Nord, Métis ou Inuit) à la question sur l'origine ethnique. « Origine ethnique » fait référence aux origines ethniques ou culturelles des ancêtres du répondant. Pour de plus amples renseignements au sujet de l'origine ethnique, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006. « Ascendance autochtone » était « origine autochtone » avant le Recensement de 2006. Toutefois, le contenu de la variable en 2006 demeure inchangé par rapport aux recensements précédents.

Return to footnote 333 referrer

Note de bas de page 334

Personne ayant déclaré soit des ascendances autochtones multiples ou des ascendances autochtones et non autochtones multiples à la question sur l'origine ethnique.

Return to footnote 334 referrer

Note de bas de page 335

Selon la Loi sur l'équité en matière d'emploi font partie des minorités visibles « les personnes, autres que les Autochtones, qui ne sont pas de race blanche ou qui n'ont pas la peau blanche ».

Return to footnote 335 referrer

Note de bas de page 336

Par exemple, « Indien de l'Inde », « Pakistanais », « Sri-Lankais », etc.

Return to footnote 336 referrer

Note de bas de page 337

Par exemple, « Vietnamien », « Cambodgien », « Malaisien », « Laotien », etc.

Return to footnote 337 referrer

Note de bas de page 338

Par exemple, « Iranien », « Afghan », etc.

Return to footnote 338 referrer

Note de bas de page 339

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ». Comprend les répondants ayant fourni une réponse écrite classifiée comme « Guyanais », « Antillais britannique », « Kurde », « Tibétain », « Polynésien », « Insulaire des îles du Pacifique », etc.

Return to footnote 339 referrer

Note de bas de page 340

Comprend les répondants ayant déclaré plus d'un groupe de minorités visibles en cochant au moins deux cercles, p. ex., « Noir » et « Sud-Asiatique », etc.

Return to footnote 340 referrer

Note de bas de page 341

Comprend les répondants ayant indiqué « Oui » à la question sur l'identité autochtone (question 18) ainsi que les répondants n'appartenant à aucun groupe de minorités visibles.

Return to footnote 341 referrer

Note de bas de page 342

Il s'agit de la population totale. La somme des groupes ethniques dans ce tableau est supérieure à la population totale parce qu'on peut déclarer plus d'une origine ethnique au recensement.

Return to footnote 342 referrer

Note de bas de page 343

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 343 referrer

Note de bas de page 344

L'abréviation « n.d.a. » signifie « non déclarés ailleurs ».

Return to footnote 344 referrer

Note de bas de page 345

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 345 referrer

Note de bas de page 346

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 346 referrer

Note de bas de page 347

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 347 referrer

Note de bas de page 348

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 348 referrer

Note de bas de page 349

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 349 referrer

Note de bas de page 350

L'abréviation « n.d.a. » signifie « non déclarés ailleurs ».

Return to footnote 350 referrer

Note de bas de page 351

L'abréviation « n.d.a. » signifie « non déclarés ailleurs ».

Return to footnote 351 referrer

Note de bas de page 352

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 352 referrer

Note de bas de page 353

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 353 referrer

Note de bas de page 354

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 354 referrer

Note de bas de page 355

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 355 referrer

Note de bas de page 356

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 356 referrer

Note de bas de page 357

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 357 referrer

Note de bas de page 358

L'abréviation « n.d.a. » signifie « non déclarés ailleurs ».

Return to footnote 358 referrer

Note de bas de page 359

L'abréviation « n.i.a. » signifie « non incluses ailleurs ».

Return to footnote 359 referrer

Note de bas de page 360

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 360 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 360 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 360 referrer

Note de bas de page 361

Comprend les pertes.

Return to footnote 361 referrer

Note de bas de page 362

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 362 referrer

Note de bas de page 363

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 363 referrer

Note de bas de page 364

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 364 referrer

Note de bas de page 365

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 365 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 365 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 365 referrer

Note de bas de page 366

Comprend les pertes.

Return to footnote 366 referrer

Note de bas de page 367

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 367 referrer

Note de bas de page 368

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 368 referrer

Note de bas de page 369

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 369 referrer

Note de bas de page 370

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 370 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 370 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 370 referrer

Note de bas de page 371

Comprend les pertes.

Return to footnote 371 referrer

Note de bas de page 372

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 372 referrer

Note de bas de page 373

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 373 referrer

Note de bas de page 374

Pour les personnes avec un revenu.

Return to footnote 374 referrer

Note de bas de page 375

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 375 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 375 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 375 referrer

Note de bas de page 376

Comprend les pertes.

Return to footnote 376 referrer

Note de bas de page 377

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 377 referrer

Note de bas de page 378

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 378 referrer

Note de bas de page 379

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 379 referrer

Note de bas de page 380

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 380 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 380 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 380 referrer

Note de bas de page 381

Comprend les pertes.

Return to footnote 381 referrer

Note de bas de page 382

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 382 referrer

Note de bas de page 383

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 383 referrer

Note de bas de page 384

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 384 referrer

Note de bas de page 385

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 385 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 385 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 385 referrer

Note de bas de page 386

Comprend les pertes.

Return to footnote 386 referrer

Note de bas de page 387

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 387 referrer

Note de bas de page 388

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 388 referrer

Note de bas de page 389

Pour les personnes avec un revenu après impôt.

Return to footnote 389 referrer

Note de bas de page 390

Gains ou revenu d'emploi - Revenu total reçu au cours de l'année civile 2005 par les personnes âgées de 15 ans et plus sous forme de salaires et traitements, de revenu net de l'exploitation d'une entreprise non agricole non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession et de revenu net provenant d'un travail autonome agricole.

Salaires et traitements - Salaires et traitements bruts avant les retenues pour l'impôt sur le revenu, les cotisations à un régime de pensions et au programme d'assurance-emploi. Sont compris les soldes et les indemnités militaires, les pourboires, les commissions, les gratifications, les prestations de régimes d'assurance-salaire ou de régimes d'assurance de sécurité du revenu, ainsi que tous les gains provenant de tout genre d'emploi occasionnel réalisés durant l'année civile 2005. Sont inclus d'autres revenus d'emploi tels que les indemnités imposables, les subventions de recherche et les redevances.

Revenu agricole net - Revenu net (recettes brutes provenant de la vente de produits agricoles, moins l'amortissement et les frais d'exploitation) tiré de l'exploitation d'une ferme, pour son propre compte ou en association, durant l'année civile 2005. Dans le cas d'une association, le recensé devait déclarer seulement sa propre part du revenu. Sont inclus dans les recettes brutes les avances en espèces reçues en 2005, les dividendes reçus de coopératives, les remises et les paiements dans le cadre de programmes fédéraux, provinciaux et régionaux de soutien aux entreprises agricoles (par exemple, les subventions à la production laitière et les paiements reçus d'offices de mise en marché) et le produit brut des assurances comme les paiements du compte de stabilisation du revenu net (CSRN). Par contre, la valeur du revenu en nature, comme les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme, n'est pas incluse.

Revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession - Revenu net (recettes brutes moins les dépenses d'exploitation, telles que les salaires, les loyers, l'amortissement) provenant de l'exploitation d'une entreprise non agricole non constituée en société ou de l'exercice d'une profession pour son propre compte, durant l'année civile 2005. Dans le cas d'une association, le recensé devait déclarer seulement sa propre part du revenu. Sont inclus également le revenu net des personnes qui gardent des enfants à leur propre domicile, celui des personnes qui offrent le gîte et le couvert à des personnes non apparentées, celui des pêcheurs, chasseurs et trappeurs qui travaillent à leur compte, celui des exploitants et exploitantes d'entreprises de distribution directe, par exemple des entreprises de vente et de livraison de produits de beauté, ainsi que le revenu que les artistes, les écrivains et écrivaines, les professeurs et professeures de musique, les coiffeurs et coiffeuses, les couturiers et couturières, etc., tirent de leurs activités autonomes.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes àgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquant aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 390 referrer

Travail - Variable indiquant le nombre de semaines au cours desquelles les personnes ont travaillé à un emploi salarié ou à leur compte, pendant l'année de référence, pour l'ensemble des emplois occupés, ne serait-ce que pour quelques heures, et si ces semaines étaient travaillées surtout à plein temps (30 heures ou plus par semaine) ou à temps partiel (de 1 à 29 heures par semaine). Les personnes qui avaient un emploi à temps partiel pendant une partie de l'année et un emploi à plein temps pendant l'autre partie devaient répondre en fonction de l'emploi pour lequel elles avaient travaillé le plus grand nombre de semaines. L'expression « Personnes ayant travaillé toute l'année à plein temps » désigne les personnes âgées de 15 ans et plus qui ont travaillé, à un emploi salarié ou à leur compte, de 49 à 52 semaines surtout à plein temps pendant l'année de référence.

Return to footnote 390 referrer

Comprend les personnes qui n'ont pas travaillé pendant l'année de référence.

Return to footnote 390 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 390 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 390 referrer

Note de bas de page 391

A travaillé de 49 à 52 semaines pendant l'année de référence, surtout à plein temps.

Return to footnote 391 referrer

Note de bas de page 392

A travaillé moins de 49 semaines pendant l'année de référence ou a travaillé à temps partiel en 2005.

Return to footnote 392 referrer

Note de bas de page 393

Gains ou revenu d'emploi - Revenu total reçu au cours de l'année civile 2005 par les personnes âgées de 15 ans et plus sous forme de salaires et traitements, de revenu net de l'exploitation d'une entreprise non agricole non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession et de revenu net provenant d'un travail autonome agricole.

Salaires et traitements - Salaires et traitements bruts avant les retenues pour l'impôt sur le revenu, les cotisations à un régime de pensions et au programme d'assurance-emploi. Sont compris les soldes et les indemnités militaires, les pourboires, les commissions, les gratifications, les prestations de régimes d'assurance-salaire ou de régimes d'assurance de sécurité du revenu, ainsi que tous les gains provenant de tout genre d'emploi occasionnel réalisés durant l'année civile 2005. Sont inclus d'autres revenus d'emploi tels que les indemnités imposables, les subventions de recherche et les redevances.

Revenu agricole net - Revenu net (recettes brutes provenant de la vente de produits agricoles, moins l'amortissement et les frais d'exploitation) tiré de l'exploitation d'une ferme, pour son propre compte ou en association, durant l'année civile 2005. Dans le cas d'une association, le recensé devait déclarer seulement sa propre part du revenu. Sont inclus dans les recettes brutes les avances en espèces reçues en 2005, les dividendes reçus de coopératives, les remises et les paiements dans le cadre de programmes fédéraux, provinciaux et régionaux de soutien aux entreprises agricoles (par exemple, les subventions à la production laitière et les paiements reçus d'offices de mise en marché) et le produit brut des assurances comme les paiements du compte de stabilisation du revenu net (CSRN). Par contre, la valeur du revenu en nature, comme les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme, n'est pas incluse.

Revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession - Revenu net (recettes brutes moins les dépenses d'exploitation, telles que les salaires, les loyers, l'amortissement) provenant de l'exploitation d'une entreprise non agricole non constituée en société ou de l'exercice d'une profession pour son propre compte, durant l'année civile 2005. Dans le cas d'une association, le recensé devait déclarer seulement sa propre part du revenu. Sont inclus également le revenu net des personnes qui gardent des enfants à leur propre domicile, celui des personnes qui offrent le gîte et le couvert à des personnes non apparentées, celui des pêcheurs, chasseurs et trappeurs qui travaillent à leur compte, celui des exploitants et exploitantes d'entreprises de distribution directe, par exemple des entreprises de vente et de livraison de produits de beauté, ainsi que le revenu que les artistes, les écrivains et écrivaines, les professeurs et professeures de musique, les coiffeurs et coiffeuses, les couturiers et couturières, etc., tirent de leurs activités autonomes.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes àgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquant aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 393 referrer

Travail - Variable indiquant le nombre de semaines au cours desquelles les personnes ont travaillé à un emploi salarié ou à leur compte, pendant l'année de référence, pour l'ensemble des emplois occupés, ne serait-ce que pour quelques heures, et si ces semaines étaient travaillées surtout à plein temps (30 heures ou plus par semaine) ou à temps partiel (de 1 à 29 heures par semaine). Les personnes qui avaient un emploi à temps partiel pendant une partie de l'année et un emploi à plein temps pendant l'autre partie devaient répondre en fonction de l'emploi pour lequel elles avaient travaillé le plus grand nombre de semaines. L'expression « Personnes ayant travaillé toute l'année à plein temps » désigne les personnes âgées de 15 ans et plus qui ont travaillé, à un emploi salarié ou à leur compte, de 49 à 52 semaines surtout à plein temps pendant l'année de référence.

Return to footnote 393 referrer

Comprend les personnes qui n'ont pas travaillé pendant l'année de référence.

Return to footnote 393 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 393 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 393 referrer

Note de bas de page 394

A travaillé de 49 à 52 semaines pendant l'année de référence, surtout à plein temps.

Return to footnote 394 referrer

Note de bas de page 395

A travaillé moins de 49 semaines pendant l'année de référence ou a travaillé à temps partiel en 2005.

Return to footnote 395 referrer

Note de bas de page 396

Gains ou revenu d'emploi - Revenu total reçu au cours de l'année civile 2005 par les personnes âgées de 15 ans et plus sous forme de salaires et traitements, de revenu net de l'exploitation d'une entreprise non agricole non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession et de revenu net provenant d'un travail autonome agricole.

Salaires et traitements - Salaires et traitements bruts avant les retenues pour l'impôt sur le revenu, les cotisations à un régime de pensions et au programme d'assurance-emploi. Sont compris les soldes et les indemnités militaires, les pourboires, les commissions, les gratifications, les prestations de régimes d'assurance-salaire ou de régimes d'assurance de sécurité du revenu, ainsi que tous les gains provenant de tout genre d'emploi occasionnel réalisés durant l'année civile 2005. Sont inclus d'autres revenus d'emploi tels que les indemnités imposables, les subventions de recherche et les redevances.

Revenu agricole net - Revenu net (recettes brutes provenant de la vente de produits agricoles, moins l'amortissement et les frais d'exploitation) tiré de l'exploitation d'une ferme, pour son propre compte ou en association, durant l'année civile 2005. Dans le cas d'une association, le recensé devait déclarer seulement sa propre part du revenu. Sont inclus dans les recettes brutes les avances en espèces reçues en 2005, les dividendes reçus de coopératives, les remises et les paiements dans le cadre de programmes fédéraux, provinciaux et régionaux de soutien aux entreprises agricoles (par exemple, les subventions à la production laitière et les paiements reçus d'offices de mise en marché) et le produit brut des assurances comme les paiements du compte de stabilisation du revenu net (CSRN). Par contre, la valeur du revenu en nature, comme les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme, n'est pas incluse.

Revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession - Revenu net (recettes brutes moins les dépenses d'exploitation, telles que les salaires, les loyers, l'amortissement) provenant de l'exploitation d'une entreprise non agricole non constituée en société ou de l'exercice d'une profession pour son propre compte, durant l'année civile 2005. Dans le cas d'une association, le recensé devait déclarer seulement sa propre part du revenu. Sont inclus également le revenu net des personnes qui gardent des enfants à leur propre domicile, celui des personnes qui offrent le gîte et le couvert à des personnes non apparentées, celui des pêcheurs, chasseurs et trappeurs qui travaillent à leur compte, celui des exploitants et exploitantes d'entreprises de distribution directe, par exemple des entreprises de vente et de livraison de produits de beauté, ainsi que le revenu que les artistes, les écrivains et écrivaines, les professeurs et professeures de musique, les coiffeurs et coiffeuses, les couturiers et couturières, etc., tirent de leurs activités autonomes.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes àgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquant aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 396 referrer

Travail - Variable indiquant le nombre de semaines au cours desquelles les personnes ont travaillé à un emploi salarié ou à leur compte, pendant l'année de référence, pour l'ensemble des emplois occupés, ne serait-ce que pour quelques heures, et si ces semaines étaient travaillées surtout à plein temps (30 heures ou plus par semaine) ou à temps partiel (de 1 à 29 heures par semaine). Les personnes qui avaient un emploi à temps partiel pendant une partie de l'année et un emploi à plein temps pendant l'autre partie devaient répondre en fonction de l'emploi pour lequel elles avaient travaillé le plus grand nombre de semaines. L'expression « Personnes ayant travaillé toute l'année à plein temps » désigne les personnes âgées de 15 ans et plus qui ont travaillé, à un emploi salarié ou à leur compte, de 49 à 52 semaines surtout à plein temps pendant l'année de référence.

Return to footnote 396 referrer

Comprend les personnes qui n'ont pas travaillé pendant l'année de référence.

Return to footnote 396 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 396 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 396 referrer

Note de bas de page 397

A travaillé de 49 à 52 semaines pendant l'année de référence, surtout à plein temps.

Return to footnote 397 referrer

Note de bas de page 398

A travaillé moins de 49 semaines pendant l'année de référence ou a travaillé à temps partiel en 2005.

Return to footnote 398 referrer

Note de bas de page 399

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 399 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 399 referrer

Note de bas de page 400

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 400 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 400 referrer

Familles économiques comptant un couple époux-épouse, un couple de sexe opposé vivant en union libre, un couple de même sexe marié ou un couple de même sexe vivant en union libre dont la personne repère est l'un des conjoints ou partenaires.



Return to footnote 400 referrer

Note de bas de page 401

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 401 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 401 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 401 referrer

Note de bas de page 402

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 402 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 402 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 402 referrer

Familles économiques comptant un couple époux-épouse, un couple de sexe opposé vivant en union libre ou un couple de même sexe et dont la personne repère est l'un des conjoints ou partenaires.

Return to footnote 402 referrer

Note de bas de page 403

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 403 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 403 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 403 referrer

Note de bas de page 404

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 404 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 404 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 404 referrer

Note de bas de page 405

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 405 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.
Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 405 referrer

Note de bas de page 406

Familles économiques comptant un couple époux-épouse, un couple de sexe opposé vivant en union libre ou un couple de même sexe et dont la personne repère est l'un des conjoints ou partenaires.

Return to footnote 406 referrer

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 406 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.
Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 406 referrer

Note de bas de page 407

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 407 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 407 referrer

Note de bas de page 408

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 408 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 408 referrer

Familles économiques comptant un couple époux-épouse, un couple de sexe opposé vivant en union libre ou un couple de même sexe et dont la personne repère est l'un des conjoints ou partenaires.

Return to footnote 408 referrer

Note de bas de page 409

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 409 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 409 referrer

Note de bas de page 410

Revenu total de la famille économique - Le revenu total de la famille économique est la somme des revenus totaux de tous les membres d'une famille économique donnée.
Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt de la famille économique - Somme des revenus après impôt de tous les membres d'une famille économique donnée. Le revenu après impôt des membres de la famille ou des personnes hors famille est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu exclut les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 410 referrer

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés comme des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 410 referrer

Note de bas de page 411

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 411 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Return to footnote 411 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 411 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 411 referrer

Note de bas de page 412

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 412 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Return to footnote 412 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 412 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 412 referrer

Note de bas de page 413

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 413 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Return to footnote 413 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 413 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 413 referrer

Note de bas de page 414

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 414 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 414 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Return to footnote 414 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 414 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 414 referrer

Note de bas de page 415

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 415 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 415 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Return to footnote 415 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 415 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 415 referrer

Note de bas de page 416

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 416 referrer

Composition du revenu - La composition du revenu total d'un groupe au sein d'une population ou d'une région géographique correspond à la part relative que représente chaque source de revenu ou groupe de sources de revenu, exprimée en pourcentage du revenu total agrégé de ce groupe ou de cette région.

Return to footnote 416 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Return to footnote 416 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 416 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 416 referrer

Note de bas de page 417

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 417 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Return to footnote 417 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 417 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 417 referrer

Note de bas de page 418

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 418 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Return to footnote 418 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 418 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 418 referrer

Note de bas de page 419

Revenu total - Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des particuliers - Revenu total moyen pondéré des personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré un revenu en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de particuliers (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) par le nombre de personnes qui ont déclaré un revenu dans ce groupe.

Revenu médian des particuliers - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe donné de personnes ayant un revenu; la première partie regroupe les personnes ayant un revenu inférieur à la médiane, et la seconde, les personnes ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian pour un groupe de personnes est calculé à partir des données non arrondies pour les membres de ce groupe (par exemple, les hommes de 45 à 54 ans) qui ont déclaré un revenu.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Les revenus moyen et médian des particuliers, ainsi que les erreurs types de revenu moyen correspondantes, sont calculés pour les personnes qui sont âgées d'au moins 15 ans et qui ont un revenu (positif ou négatif). En ce qui concerne tous les autres univers (familles [de recensement/économiques], personnes hors famille de 15 ans et plus ou ménages privés) ces statistiques sont calculées pour toutes les unités, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Ces statistiques peuvent être calculées pour le revenu après impôt, les gains, les salaires et traitements, ou toute autre source particulière de revenu de la même façon.

Return to footnote 419 referrer

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Return to footnote 419 referrer

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Return to footnote 419 referrer

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 419 referrer

Note de bas de page 420

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 420 referrer

Note de bas de page 421

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 421 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 421 referrer

Note de bas de page 422

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 422 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 422 referrer

Note de bas de page 423

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 423 referrer

Note de bas de page 424

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 424 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 424 referrer

Note de bas de page 425

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 425 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 425 referrer

Note de bas de page 426

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 426 referrer

Note de bas de page 427

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 427 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 427 referrer

Note de bas de page 428

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 428 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 428 referrer

Note de bas de page 429

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Return to footnote 429 referrer

Note de bas de page 430

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 430 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 430 referrer

Note de bas de page 431

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.




































Return to footnote 431 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 431 referrer

Note de bas de page 432

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 432 referrer

Note de bas de page 433

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 433 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 433 referrer

Note de bas de page 434

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 434 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 434 referrer

Note de bas de page 435

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 435 referrer

Note de bas de page 436

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 436 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 436 referrer

Note de bas de page 437

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 437 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 437 referrer

Note de bas de page 438

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Sexe - Qualité d'homme ou de femme.

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 438 referrer

Note de bas de page 439

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 439 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 439 referrer

Note de bas de page 440

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 440 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 440 referrer

Note de bas de page 441

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 441 referrer

Note de bas de page 442

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 442 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 442 referrer

Note de bas de page 443

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 443 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 443 referrer

Note de bas de page 444

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 444 referrer

Note de bas de page 445

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 445 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 445 referrer

Note de bas de page 446

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 446 referrer

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 446 referrer

Note de bas de page 447

Famille économique - Groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption.

Pour former une famille économique, les membres d'un ménage doivent être apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption. En revanche, pour former une famille de recensement, les membres d'une famille doivent nécessairement être un époux ou une épouse, un(e) partenaire en union libre de sexe masculin ou féminin, un parent seul de sexe masculin ou féminin ou un enfant vivant avec un parent. Par conséquent, la famille économique peut comprendre un plus grand nombre de personnes que la famille de recensement. Par exemple, une veuve vivant avec son fils marié et sa bru est considérée comme une personne hors famille, selon la définition de famille de recensement, mais fait partie de la famille économique incluant son fils et sa bru. De même, deux ou plusieurs familles de recensement apparentées vivant ensemble constituent une famille économique (par exemple, un homme et son épouse vivant avec leur fils marié et leur bru). Deux ou plusieurs frères ou soeurs vivant ensemble, sans leur(s) parent(s), forment une famille économique, mais non une famille de recensement puisqu'ils ne répondent pas à la définition de cette dernière. Tous les membres d'une famille de recensement appartiennent également à une famille économique. En 2006, les enfants en famille d'accueil sont considérés commes des membres d'une famille économique.
La famille économique et ses catégories et variables connexes sont déterminées à partir des réponses aux questions sur le sexe, la date de naissance, l'état matrimonial, l'union libre et le lien avec la Personne 1. On tient également compte de l'ordre dans lequel les membres du ménage sont inscrits sur le questionnaire.
À partir de 1971, les statistiques publiées sur les familles comprenaient les familles vivant dans des ménages privés (y compris celles dénombrées à l'extérieur du Canada) et tous les ménages collectifs.
Avant 2001, des familles économiques étaient également définies dans les ménages collectifs des colonies huttérites.
En 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.
Notez que, depuis 2001, les couples formés de partenaires de même sexe sont considérés comme étant des partenaires en union libre et donc considérés comme étant apparentés et membres de la même famille économique.

Structure de la famille économique - Classement des familles économiques en familles comptant un couple, en familles monoparentales et en autres familles économiques.

Familles comptant un couple - Familles dont l'un des membres, au sein d'un couple marié ou d'un couple en union libre, est la personne repère de la famille économique.

Familles monoparentales - Familles au sein desquelles un père seul ou une mère seule est la personne repère de la famille économique.

Toutes les autres familles économiques - Familles au sein desquelles une personne hors famille de recensement est la personne repère de la famille économique.

Situation des particuliers dans la famille économique - Classement des personnes selon qu'elles appartiennent ou non à une famille économique.

Membres d'une famille économique - Deux ou plusieurs membres d'un ménage qui sont apparentés par le sang, par alliance, par union libre ou par adoption et qui, de ce fait, constituent une famille économique. Ces personnes peuvent être classées dans l'une des deux catégories suivantes :

Personnes repères de la famille économique - Dans chaque famille économique, une personne est désignée comme personne repère. Pour les besoins de l'établissement de comparaisons dans le temps de statistiques sur les faibles revenus, les définitions suivantes ont été formulées. L'époux ou le partenaire de sexe masculin est considéré comme la personne repère dans les familles composées d'un couple. Dans les familles monoparentales, le parent unique (père ou mère) est considéré comme la personne repère. Dans les familles composées de partenaires de même sexe où l'un des partenaires est la personne repère, la première personne du couple inscrite sur le questionnaire est considérée comme la personne repère de la famille économique. Dans toutes les autres familles économiques, la personne hors famille de recensement de sexe masculin ou féminin est considérée comme la personne repère.

Membres d'une famille économique - Personnes autres que la personne repère (décrite ci-dessus) qui appartiennent à la même famille économique, soit les épouses ou les partenaires de sexe féminin, les partenaires masculins ou féminins de même sexe, les fils ou filles jamais mariés, les autres fils ou filles ou les autres membres de la famille économique. En 2006, les autres membres de la famille économique comprennent les enfants en famille d'accueil. Auparavant, ils étaient classés comme des personnes hors famille économique.

Personnes hors famille économique - Membres d'un ménage qui ne sont pas membres d'une famille économique. Les personnes qui vivent seules sont comprises dans cette catégorie.

Âge - Âge au dernier anniversaire de naissance (à la date de référence du recensement, le 16 mai 2006). Cette variable est établie d'après la réponse à la question sur la date de naissance.

Return to footnote 447 referrer

Note de bas de page 448

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 448 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 448 referrer

Note de bas de page 449

Catégorie de revenu avant impôt - Situation de la famille économique ou de la personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu (SFR) avant impôt de Statistique Canada.

Catégorie de revenu après impôt - Situation d'une famille économique ou d'une personne hors famille économique de 15 ans et plus par rapport aux seuils de faible revenu après impôt de Statistique Canada.

Les mesures du faible revenu appelées « seuils de faible revenu (avant impôt) (SFR) » ont été établies pour la première fois au Canada en 1968, d'après les données sur le revenu du Recensement de 1961 et les régimes de dépenses des familles en 1959. À cette époque, les régimes de dépenses indiquaient que les familles canadiennes consacraient environ 50 % de leur revenu total à la nourriture, au logement et à l'habillement. On a arbitrairement estimé que les familles consacrant 70 % ou plus de leur revenu (soit 20 points de pourcentage de plus que la moyenne) à ces biens de première nécessité sont « dans le besoin ». À partir de cette hypothèse, des seuils de faible revenu ont été établis pour cinq différentes tailles de famille.

Par la suite, les seuils de faible revenu ont été révisés d'après les données nationales sur les dépenses des familles pour 1969, 1978, 1986 et 1992. Initialement, les SFR étaient établis en fonction du revenu total, avant impôt, des familles et des personnes hors famille économique âgées de 15 ans et plus.

À la suite d'un examen approfondi des seuils de faible revenu réalisé en 1991, des SFR établis à partir du revenu après impôt ont été publiés pour la première fois dans la publication Revenu après impôt : répartition selon la taille du revenu au Canada, 1990, no 13-210 au catalogue. Les seuils de revenu après impôt sont estimés séparément pour les familles économiques et les personnes hors famille de 15 ans et plus en fonction de leurs dépenses et de leurs revenus après impôt. Par conséquent, les seuils de faible revenu après impôt sont les niveaux de revenu après impôt, différents selon la taille de la famille et du secteur de résidence, où les familles consacrent 20 points de pourcentage de plus de leur revenu après impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement que la famille moyenne.

Les familles économiques et les personnes hors famille économique du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et des réserves indiennes sont exclues des statistiques sur les faibles revenus (avant ou après impôt). Les seuils de faible revenu sont fondés sur certaines compositions du revenu et des dépenses qu'il était impossible de tirer des données d'enquête relatives à l'ensemble de la population.

La fréquence des unités à faible revenu (avant ou après impôt) peut également être calculée pour les familles de recensement, les personnes hors famille de recensement et les personnes dans les ménages privés. Voir Statistiques sur les unités à faible revenu parmi les familles de recensement et les ménages, rapport destiné au personnel no 1991-1, Division de l'analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, Statistique Canada.

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Depuis la première publication des SFR, Statistique Canada ne cesse de répéter, de façon non équivoque, que ceux-ci ne sont pas une mesure de la pauvreté. Les SFR reposent plutôt sur une méthodologie cohérente et bien définie qui permet de repérer les personnes qui s'en tirent beaucoup moins bien que la moyenne. Ces mesures permettent à Statistique Canada de faire état de tendances importantes, comme l'évolution de la composition de la population qui se retrouve sous les SFR.

Seuils de faible revenu avant impôt (SFR) - Niveaux de revenu selon lesquels on estime que les familles ou les personnes hors famille consacrent 20 % de plus que la moyenne générale de leur revenu avant impôt à la nourriture, au logement et à l'habillement. Pour de plus amples renseignements et un tableau des seuils de faible revenu, veuillez consulter le Dictionnaire du Recensement de 2006, numéro 92-566-XWF au catalogue.

Return to footnote 449 referrer

Les taux de prévalence du faible revenu sont calculés à partir des chiffres arrondis des personnes ou des familles ayant un faible revenu et du nombre total de personnes ou de familles. Ces chiffres ont été arrondis séparément des chiffres arrondis indiqués dans le tableau; il peut donc y avoir une petite différence entre le taux indiqué et celui calculé avec les chiffres indiqués. Il est conseillé aux utilisateurs d'interpréter avec prudence les taux de prévalence du faible revenu établis en fonction de petits chiffres.

Return to footnote 449 referrer

Note de bas de page 450

Revenu total du ménage - Somme des revenus totaux de tous les membres du ménage.
Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt du ménage - Le revenu après impôt du ménage est la somme des revenus après impôt de tous les membres d'un ménage donné. Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi) ou de personnes hors famille ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 450 referrer

Ménage - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un même logement et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada. Il peut se composer d'un groupe familial (famille de recensement), avec ou sans autres personnes hors famille de recensement, de deux familles ou plus partageant le même logement, d'un groupe de personnes non apparentées ou d'une personne seule. Les membres d'un ménage qui sont temporairement absents le jour du recensement (par exemple, qui résident temporairement ailleurs) sont considérés comme faisant partie de leur ménage habituel. Pour les besoins du recensement, chaque personne est membre d'un seul et unique ménage. À moins d'indications contraires, toutes les données contenues dans les rapports sur les ménages se rapportent aux ménages privés seulement.

Les ménages sont classés en trois catégories : les ménages privés, les ménages collectifs et les ménages à l'extérieur du Canada.

Ménage privé - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement privé et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada.

Taille du ménage - Nombre de personnes dans un ménage privé.

Return to footnote 450 referrer

Note de bas de page 451

Revenu total du ménage - Somme des revenus totaux de tous les membres du ménage.
Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt du ménage - Le revenu après impôt du ménage est la somme des revenus après impôt de tous les membres d'un ménage donné. Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi) ou de personnes hors famille ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 451 referrer

Ménage - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un même logement et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada. Il peut se composer d'un groupe familial (famille de recensement), avec ou sans autres personnes hors famille de recensement, de deux familles ou plus partageant le même logement, d'un groupe de personnes non apparentées ou d'une personne seule. Les membres d'un ménage qui sont temporairement absents le jour du recensement (par exemple, qui résident temporairement ailleurs) sont considérés comme faisant partie de leur ménage habituel. Pour les besoins du recensement, chaque personne est membre d'un seul et unique ménage. À moins d'indications contraires, toutes les données contenues dans les rapports sur les ménages se rapportent aux ménages privés seulement.

Les ménages sont classés en trois catégories : les ménages privés, les ménages collectifs et les ménages à l'extérieur du Canada.

Ménage privé - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement privé et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada.

Taille du ménage - Nombre de personnes dans un ménage privé.

Return to footnote 451 referrer

Note de bas de page 452

Revenu total du ménage - Somme des revenus totaux de tous les membres du ménage.
Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt du ménage - Le revenu après impôt du ménage est la somme des revenus après impôt de tous les membres d'un ménage donné. Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi) ou de personnes hors famille ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 452 referrer

Ménage - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un même logement et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada. Il peut se composer d'un groupe familial (famille de recensement), avec ou sans autres personnes hors famille de recensement, de deux familles ou plus partageant le même logement, d'un groupe de personnes non apparentées ou d'une personne seule. Les membres d'un ménage qui sont temporairement absents le jour du recensement (par exemple, qui résident temporairement ailleurs) sont considérés comme faisant partie de leur ménage habituel. Pour les besoins du recensement, chaque personne est membre d'un seul et unique ménage. À moins d'indications contraires, toutes les données contenues dans les rapports sur les ménages se rapportent aux ménages privés seulement.

Les ménages sont classés en trois catégories : les ménages privés, les ménages collectifs et les ménages à l'extérieur du Canada.

Ménage privé - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement privé et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada.

Taille du ménage - Nombre de personnes dans un ménage privé.

Return to footnote 452 referrer

Note de bas de page 453

Revenu total du ménage - Somme des revenus totaux de tous les membres du ménage.
Revenu total en espèces, reçu par les personnes âgées de 15 ans et plus durant l'année civile 2005, provenant des sources suivantes :

- salaires et traitements (total);
- revenu agricole net;
- revenu non agricole net de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession;
- prestations pour enfants;
- pension de sécurité de la vieillesse et supplément de revenu garanti;
- prestations du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada;
- prestations d'assurance-emploi;
- autre revenu provenant de sources publiques;
- dividendes, intérêts d'obligations, de dépôts et de certificats d'épargne, et autre revenu de placements;
- pensions de retraite et rentes, y compris les rentes de REER et de FERR;
- autre revenu en espèces.

Revenu après impôt du ménage - Le revenu après impôt du ménage est la somme des revenus après impôt de tous les membres d'un ménage donné. Le revenu après impôt est le revenu total de toutes les sources moins les impôts fédéral, provinciaux et territoriaux sur le revenu payés pour l'année civile 2005.

Recettes non comptées comme revenu - Le concept du revenu excluait les gains et les pertes au jeu, les prix gagnés à la loterie, les sommes forfaitaires reçues en héritage au cours de l'année, les gains et les pertes en capital, le produit de la vente d'une propriété, les remboursements d'impôt sur le revenu, les remboursements de prêts reçus, les règlements monétaires forfaitaires d'assurance, les remboursements d'impôt foncier, les remboursements de cotisations à un régime de pensions ainsi que les revenus en nature tels que les repas et l'hébergement gratuits ou les produits agricoles cultivés et consommés à la ferme.

Revenu moyen des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Revenu total moyen pondéré des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages en 2005. Pour établir le revenu moyen à partir des données non arrondies, il faut diviser le revenu agrégé d'un groupe de familles (par exemple, les familles époux-épouse au sein desquelles l'épouse occupe un emploi) ou de personnes hors famille ou de ménages (par exemple, les ménages comptant deux personnes) par le nombre de familles, de personnes hors famille ou de ménages dans le groupe en question, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages - Valeur centrale séparant en deux parties égales la répartition par tranches de revenu d'un groupe de familles (de recensement/économiques), de personnes hors famille de 15 ans et plus ou de ménages; la première partie regroupe les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu inférieur à la médiane et la seconde, les familles, les personnes hors famille de 15 ans et plus ou les ménages ayant un revenu supérieur à la médiane. Le revenu médian des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus ou des ménages est habituellement calculé pour toutes les unités du groupe, qu'un revenu ait été déclaré ou non.

Erreur type de revenu moyen - Estimation de l'erreur type de revenu moyen pour une répartition par tranches de revenu. Si elle est interprétée de la façon décrite ci-après, elle sert d'indicateur brut de la précision avec laquelle le revenu moyen a été estimé. Pour environ 68 % des échantillons qui peuvent être tirés de la base de sondage, la différence entre l'estimation du revenu moyen calculée pour un échantillon et le chiffre correspondant obtenu par un dénombrement exhaustif est inférieure à une erreur type. Pour près de 95 % des échantillons possibles, la différence est de moins de deux erreurs types et, dans environ 99 % des échantillons, elle est inférieure à environ deux erreurs types et demie.

Le concept et les procédures ci-dessus s'appliquent aussi au calcul des statistiques sur le revenu après impôt des familles (de recensement/économiques), des personnes hors famille de 15 ans et plus et des ménages.

Return to footnote 453 referrer

Ménage - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un même logement et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada. Il peut se composer d'un groupe familial (famille de recensement), avec ou sans autres personnes hors famille de recensement, de deux familles ou plus partageant le même logement, d'un groupe de personnes non apparentées ou d'une personne seule. Les membres d'un ménage qui sont temporairement absents le jour du recensement (par exemple, qui résident temporairement ailleurs) sont considérés comme faisant partie de leur ménage habituel. Pour les besoins du recensement, chaque personne est membre d'un seul et unique ménage. À moins d'indications contraires, toutes les données contenues dans les rapports sur les ménages se rapportent aux ménages privés seulement.

Les ménages sont classés en trois catégories : les ménages privés, les ménages collectifs et les ménages à l'extérieur du Canada.

Ménage privé - Personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement privé et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada.

Taille du ménage - Nombre de personnes dans un ménage privé.

Return to footnote 453 referrer

Note de bas de page 454

Logement non agricole est un logement privé qui n'est ni situé dans une ferme ou ni occupé par un exploitant agricole. Logement hors réserve est un logement privé qui n'est pas situé dans une réserve et n'est pas un logement de bande.

Return to footnote 454 referrer

Note de bas de page 455

Loyer brut
Partie A - Définition en langage simple :
Montant total moyen de tous les frais de logement payés, chaque mois, par les ménages locataires. Le loyer brut comprend le prix du loyer, ainsi que les frais d'électricité, de chauffage et des services municipaux.
Partie B - Définition détaillée :
Total des montants mensuels moyens versés par les ménages locataires au titre de l'habitation.

Return to footnote 455 referrer

Note de bas de page 456

Proportion du revenu mensuel total moyen du ménage en 2005 consacrée aux principales dépenses de propriété (dans le cas des logements occupés par leur propriétaire) ou au loyer brut (dans le cas des logements occupés par un locataire). Comprend les ménages privés dans les logements non agricoles hors réserve occupés dont le revenu du ménage est supérieur à 0 $ en 2005 (c'est-à-dire ne comprend pas les ménages ayant un revenu négatif ou n'ayant aucun revenu).

Il convient de souligner que les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu aux coûts d'habitation n'éprouvent pas nécessairement des problèmes d'abordabilité du logement. C'est notamment le cas des ménages ayant un revenu élevé. D'autres ménages choisissent de consacrer une plus grande part de leur revenu aux coûts d'habitation qu'à d'autres biens. Néanmoins, ce seuil (30 % ou plus du revenu du ménage consacré aux coûts d'habitation) constitue un repère utile pour l'évaluation des tendances en matière d'abordabilité du logement.

Les rapports entre les coûts d'habitation et le revenu du ménage relativement élevés pour certains ménages s'expliquent du fait que les périodes de référence utilisées pour les données sur les coûts d'habitation et pour les données sur le revenu du ménage ne sont pas les mêmes. En effet, la période de référence est l'année 2006 dans le cas des données sur les coûts d'habitation (loyer brut pour les locataires et principales dépenses de propriété pour les propriétaires), et l'année 2005 dans le cas des données sur le revenu du ménage. En outre, pour certains ménages, le revenu du ménage déclaré ne correspond qu'à une partie de l'année 2005.

Return to footnote 456 referrer

Note de bas de page 457

Valeur du logement
Partie A - Définition en langage simple :
Sans objet
Partie B - Définition détaillée :
Montant en dollars que s'attendrait à recevoir le propriétaire s'il vendait son logement.

Return to footnote 457 referrer

Note de bas de page 458

Principales dépenses de propriété
Partie A - Définition en langage simple :
Montant total moyen de tous les frais de logement payés, chaque mois, par les ménages qui sont propriétaires de leur logement. Les principales dépenses de propriété comprennent, par exemple, le paiement de l'hypothèque, ainsi que les frais d'électricité, de chauffage et des services municipaux.
Partie B - Définition détaillée :
Total des paiements mensuels moyens versés par les ménages propriétaires au titre de l'habitation.

Return to footnote 458 referrer

Note de bas de page 459

Proportion du revenu mensuel total moyen du ménage en 2005 consacrée aux principales dépenses de propriété (dans le cas des logements occupés par leur propriétaire) ou au loyer brut (dans le cas des logements occupés par un locataire). Comprend les ménages privés dans les logements non agricoles hors réserve occupés dont le revenu du ménage est supérieur à 0 $ en 2005 (c'est-à-dire ne comprend pas les ménages ayant un revenu négatif ou n'ayant aucun revenu).

Il convient de souligner que les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu aux coûts d'habitation n'éprouvent pas nécessairement des problèmes d'abordabilité du logement. C'est notamment le cas des ménages ayant un revenu élevé. D'autres ménages choisissent de consacrer une plus grande part de leur revenu aux coûts d'habitation qu'à d'autres biens. Néanmoins, ce seuil (30 % ou plus du revenu du ménage consacré aux coûts d'habitation) constitue un repère utile pour l'évaluation des tendances en matière d'abordabilité du logement.

Les rapports entre les coûts d'habitation et le revenu du ménage relativement élevés pour certains ménages s'expliquent du fait que les périodes de référence utilisées pour les données sur les coûts d'habitation et pour les données sur le revenu du ménage ne sont pas les mêmes. En effet, la période de référence est l'année 2006 dans le cas des données sur les coûts d'habitation (loyer brut pour les locataires et principales dépenses de propriété pour les propriétaires), et l'année 2005 dans le cas des données sur le revenu du ménage. En outre, pour certains ménages, le revenu du ménage déclaré ne correspond qu'à une partie de l'année 2005.

Return to footnote 459 referrer

Note de bas de page 460

Proportion du revenu mensuel total moyen du ménage en 2005 consacrée aux principales dépenses de propriété (dans le cas des logements occupés par leur propriétaire) ou au loyer brut (dans le cas des logements occupés par un locataire). Comprend les ménages privés dans les logements non agricoles hors réserve occupés dont le revenu du ménage est supérieur à 0 $ en 2005 (c'est-à-dire ne comprend pas les ménages ayant un revenu négatif ou n'ayant aucun revenu).

Il convient de souligner que les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu aux coûts d'habitation n'éprouvent pas nécessairement des problèmes d'abordabilité du logement. C'est notamment le cas des ménages ayant un revenu élevé. D'autres ménages choisissent de consacrer une plus grande part de leur revenu aux coûts d'habitation qu'à d'autres biens. Néanmoins, ce seuil (30 % ou plus du revenu du ménage consacré aux coûts d'habitation) constitue un repère utile pour l'évaluation des tendances en matière d'abordabilité du logement.

Les rapports entre les coûts d'habitation et le revenu du ménage relativement élevés pour certains ménages s'expliquent du fait que les périodes de référence utilisées pour les données sur les coûts d'habitation et pour les données sur le revenu du ménage ne sont pas les mêmes. En effet, la période de référence est l'année 2006 dans le cas des données sur les coûts d'habitation (loyer brut pour les locataires et principales dépenses de propriété pour les propriétaires), et l'année 2005 dans le cas des données sur le revenu du ménage. En outre, pour certains ménages, le revenu du ménage déclaré ne correspond qu'à une partie de l'année 2005.

Return to footnote 460 referrer

Note de bas de page 461

Loyer brut
Partie A - Définition en langage simple :
Montant total moyen de tous les frais de logement payés, chaque mois, par les ménages locataires. Le loyer brut comprend le prix du loyer, ainsi que les frais d'électricité, de chauffage et des services municipaux.
Partie B - Définition détaillée :
Total des montants mensuels moyens versés par les ménages locataires au titre de l'habitation.

Return to footnote 461 referrer

Note de bas de page 462

Proportion du revenu mensuel total moyen du ménage en 2005 consacrée aux principales dépenses de propriété (dans le cas des logements occupés par leur propriétaire) ou au loyer brut (dans le cas des logements occupés par un locataire). Comprend les ménages privés dans les logements non agricoles hors réserve occupés dont le revenu du ménage est supérieur à 0 $ en 2005 (c'est-à-dire ne comprend pas les ménages ayant un revenu négatif ou n'ayant aucun revenu).

Il convient de souligner que les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu aux coûts d'habitation n'éprouvent pas nécessairement des problèmes d'abordabilité du logement. C'est notamment le cas des ménages ayant un revenu élevé. D'autres ménages choisissent de consacrer une plus grande part de leur revenu aux coûts d'habitation qu'à d'autres biens. Néanmoins, ce seuil (30 % ou plus du revenu du ménage consacré aux coûts d'habitation) constitue un repère utile pour l'évaluation des tendances en matière d'abordabilité du logement.

Les rapports entre les coûts d'habitation et le revenu du ménage relativement élevés pour certains ménages s'expliquent du fait que les périodes de référence utilisées pour les données sur les coûts d'habitation et pour les données sur le revenu du ménage ne sont pas les mêmes. En effet, la période de référence est l'année 2006 dans le cas des données sur les coûts d'habitation (loyer brut pour les locataires et principales dépenses de propriété pour les propriétaires), et l'année 2005 dans le cas des données sur le revenu du ménage. En outre, pour certains ménages, le revenu du ménage déclaré ne correspond qu'à une partie de l'année 2005.

Return to footnote 462 referrer

Note de bas de page 463

Principales dépenses de propriété
Partie A - Définition en langage simple :
Montant total moyen de tous les frais de logement payés, chaque mois, par les ménages qui sont propriétaires de leur logement. Les principales dépenses de propriété comprennent, par exemple, le paiement de l'hypothèque, ainsi que les frais d'électricité, de chauffage et des services municipaux.
Partie B - Définition détaillée :
Total des paiements mensuels moyens versés par les ménages propriétaires au titre de l'habitation.

Return to footnote 463 referrer

Note de bas de page 464

Proportion du revenu mensuel total moyen du ménage en 2005 consacrée aux principales dépenses de propriété (dans le cas des logements occupés par leur propriétaire) ou au loyer brut (dans le cas des logements occupés par un locataire). Comprend les ménages privés dans les logements non agricoles hors réserve occupés dont le revenu du ménage est supérieur à 0 $ en 2005 (c'est-à-dire ne comprend pas les ménages ayant un revenu négatif ou n'ayant aucun revenu).

Il convient de souligner que les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu aux coûts d'habitation n'éprouvent pas nécessairement des problèmes d'abordabilité du logement. C'est notamment le cas des ménages ayant un revenu élevé. D'autres ménages choisissent de consacrer une plus grande part de leur revenu aux coûts d'habitation qu'à d'autres biens. Néanmoins, ce seuil (30 % ou plus du revenu du ménage consacré aux coûts d'habitation) constitue un repère utile pour l'évaluation des tendances en matière d'abordabilité du logement.

Les rapports entre les coûts d'habitation et le revenu du ménage relativement élevés pour certains ménages s'expliquent du fait que les périodes de référence utilisées pour les données sur les coûts d'habitation et pour les données sur le revenu du ménage ne sont pas les mêmes. En effet, la période de référence est l'année 2006 dans le cas des données sur les coûts d'habitation (loyer brut pour les locataires et principales dépenses de propriété pour les propriétaires), et l'année 2005 dans le cas des données sur le revenu du ménage. En outre, pour certains ménages, le revenu du ménage déclaré ne correspond qu'à une partie de l'année 2005.

Return to footnote 464 referrer

Note de bas de page 465

Les non-immigrants sont des personnes qui sont citoyens canadiens de naissance. Bien que la plupart des citoyens canadiens de naissance soient nés au Canada, un petit nombre d'entre eux sont nés à l'extérieur du Canada de parents canadiens.

Return to footnote 465 referrer

Note de bas de page 466

Les lieux de naissance sélectionnés sont ceux le plus fréquemment déclarés à l'échelon du Canada par les immigrants.

Return to footnote 466 referrer

Note de bas de page 467

L'abréviation « n.d.a. » signifie « non déclarés ailleurs ».

Return to footnote 467 referrer

Note de bas de page 468

« Autre pays » comprend tous les lieux de naissance qui ne sont pas inclus dans cette liste.

Return to footnote 468 referrer

Note de bas de page 469

Les résidents non permanents sont des personnes d'un autre pays qui, au moment du recensement, étaient titulaires d'un permis de travail ou d'un permis d'études, ou qui revendiquaient le statut de réfugié, ainsi que les membres de leur famille vivant avec elles au Canada.

Return to footnote 469 referrer

Note de bas de page 470

« Nouveaux immigrants » s'entend des personnes qui ont immigré au Canada entre 2001 et le jour du recensement, soit le 16 mai 2006. Les lieux de naissance sélectionnés sont ceux le plus fréquemment déclarés à l'échelon du Canada par les nouveaux immigrants.

Return to footnote 470 referrer

Population, 2006 - Données intégrales (100 %) Note de bas de page 2 31 612 897
Population totale selon le sexe et les groupes d'âge - Données intégrales (100 %) Note de bas de page 3 31 612 895
Sexe masculin, total 15 475 970
0 à 4 ans 864 600
5 à 9 ans 926 860
10 à 14 ans 1 065 860
15 à 19 ans 1 095 285
20 à 24 ans 1 047 945
25 à 29 ans 975 945
30 à 34 ans 987 715
35 à 39 ans 1 083 495
40 à 44 ans 1 285 535
45 à 49 ans 1 290 130
50 à 54 ans 1 158 970
55 à 59 ans 1 026 395
60 à 64 ans 780 140
65 à 69 ans 593 805
70 à 74 ans 493 465
75 à 79 ans 386 485
80 à 84 ans 251 420
85 ans et plus 161 925
Sexe féminin, total 16 136 930
0 à 4 ans 825 940
5 à 9 ans 882 515
10 à 14 ans 1 014 065
15 à 19 ans 1 045 205
20 à 24 ans 1 032 440
25 à 29 ans 1 009 635
30 à 34 ans 1 032 510
35 à 39 ans 1 124 775
40 à 44 ans 1 324 925
45 à 49 ans 1 330 470
50 à 54 ans 1 198 335
55 à 59 ans 1 058 230
60 à 64 ans 809 730
65 à 69 ans 640 770
70 à 74 ans 560 320
75 à 79 ans 493 090
80 à 84 ans 395 285
85 ans et plus 358 685
Population totale de 15 ans et plus selon l'état matrimonial légal - Données intégrales (100 %) Note de bas de page 4 26 033 060
Jamais légalement marié(e) (célibataire) 9 087 030
Légalement marié(e) (et non séparé(e)) Note de bas de page 5 12 470 395
Séparé(e), mais toujours légalement marié(e) 775 420
Divorcé(e) 2 087 385
Veuf(ve) 1 612 820
Population totale de 15 ans et plus selon l'union libre - Données intégrales (100 %) Note de bas de page 6 26 033 060
Ne vivant pas en union libre 23 301 425
Vivant en union libre 2 731 635
Nombre total de familles de recensement dans les ménages privés - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 7 8 896 840
Taille de la famille de recensement : 2 personnes 4 291 665
Taille de la famille de recensement : 3 personnes 1 959 210
Taille de la famille de recensement : 4 personnes 1 840 575
Taille de la famille de recensement : 5 personnes ou plus 805 395
Nombre total de familles de recensement dans les ménages privés - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 8 8 896 845
Total des familles avec conjoints selon la structure de la famille et le nombre d'enfants 7 482 780
Couples mariés 6 105 910
Sans enfants à la maison 2 662 135
Avec enfants à la maison 3 443 780
1 enfant 1 267 620
2 enfants 1 497 750
3 enfants ou plus 678 400
Couples en union libre 1 376 865
Sans enfants à la maison 758 715
Avec enfants à la maison 618 150
1 enfant 291 255
2 enfants 234 755
3 enfants ou plus 92 140
Total des familles monoparentales selon le sexe du parent et le nombre d'enfants 1 414 060
Parent de sexe féminin 1 132 290
1 enfant 682 025
2 enfants 327 665
3 enfants ou plus 122 600
Parent de sexe masculin 281 770
1 enfant 188 790
2 enfants 72 665
3 enfants ou plus 20 320
Nombre total d'enfants à la maison - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 9 9 733 770
Moins de 6 ans 2 013 065
6 à 14 ans 3 501 480
15 à 17 ans 1 270 255
18 à 24 ans 1 934 225
25 ans et plus 1 014 740
Nombre moyen d'enfants à la maison par famille de recensement Note de bas de page 10 1,1
Nombre total de personnes dans les ménages privés - Données-échantillon (20 %) 31 074 405
Nombre de personnes hors famille de recensement 4 961 015
Vivant avec des personnes apparentées Note de bas de page 11 644 015
Vivant avec des personnes non apparentées seulement 989 950
Vivant seules 3 327 045
Nombre de membres d'une famille de recensement 26 113 390
Nombre moyen de personnes par famille de recensement 2,9
Nombre total de personnes âgées de 65 ans et plus - Données-échantillon (20 %) 4 011 910
Nombre de personnes hors famille de recensement âgées de 65 ans et plus 1 406 915
Vivant avec des personnes apparentées Note de bas de page 12 209 205
Vivant avec des personnes non apparentées seulement 69 045
Vivant seules 1 128 665
Nombre de membres d'une famille de recensement âgés de 65 ans et plus 2 604 995
Nombre total de logements privés occupés - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 13 12 437 470
Nombre moyen de pièces par logement Note de bas de page 14 6,4
Nombre moyen de chambres à coucher par logement Note de bas de page 15 2,7
Nombre total de logements privés occupés selon le mode d'occupation - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 16 12 437 465
Possédé 8 509 785
Loué 3 878 500
Logement de bande 49 185
Nombre total de logements privés occupés selon l'état du logement - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 17 12 437 465
Entretien régulier seulement 8 168 615
Réparations mineures 3 339 840
Réparations majeures 929 020
Nombre total de logements privés occupés selon la période de construction - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 18 12 437 465
Période de construction, avant 1946 1 595 320
Période de construction, 1946 à 1960 1 812 520
Période de construction, 1961 à 1970 1 753 170
Période de construction, 1971 à 1980 2 421 395
Période de construction, 1981 à 1985 1 028 180
Période de construction, 1986 à 1990 1 055 955
Période de construction, 1991 à 1995 894 855
Période de construction, 1996 à 2000 820 370
Période de construction, 2001 à 2006 Note de bas de page 19 1 055 690
Nombre total de logements privés occupés selon le type de construction résidentielle - Données intégrales (100 %) Note de bas de page 20 12 435 520
Maison individuelle non attenante 6 871 315
Maison jumelée 591 590
Maison en rangée 690 490
Appartement, duplex 676 290
Appartement, immeuble de cinq étages ou plus 1 114 925
Appartement, immeuble de moins de cinq étages 2 289 390
Autre maison individuelle attenante 37 995
Logement mobile Note de bas de page 21 163 520
Nombre total de ménages privés selon la taille du ménage - Données intégrales (100 %) Note de bas de page 22 12 435 520
1 personne 3 328 370
2 personnes 4 176 930
3 personnes 1 982 305
4 à 5 personnes 2 590 725
6 personnes ou plus 357 185
Nombre de personnes dans les ménages privés 31 072 420
Nombre moyen de personnes dans les ménages privés 2,5
Nombre total de ménages privés selon le genre de ménage - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 23 12 437 470
Ménages unifamiliaux 8 421 050
Ménages multifamiliaux 230 285
Ménages non familiaux 3 786 135
Population totale selon la langue maternelle - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 24 31 241 030
Réponses uniques 30 848 270
Anglais 17 882 775
Français 6 817 655
Langues non officielles 6 147 840
Algonquin 1 920
Atikamekw 5 245
Pied-noir 3 085
Porteur 1 560
Chilcotin 1 070
Chipewyan 525
Cri 78 855
Langues sioux (dakota/sioux) 5 585
Déné 9 750
Flanc-de-chien 2 015
Gitksan 1 175
Inuinnaqtun 370
Inuktitut, n.i.a. 32 010
Kutchin-Gwich'in (loucheux) 355
Malécite 535
Mi'kmaq 7 365
Mohawk 290
Montagnais-naskapi 10 970
Nisga'a 675
Esclave du Nord (peau-de-lièvre) 1 065
Ojibway 24 190
Oji-cri 11 690
Shuswap 935
Esclave du Sud 1 605
Tlingit 80
Italien 455 040
Portugais 219 275
Roumain 78 500
Espagnol 345 345
Danois 18 735
Néerlandais 128 900
Flamand 5 660
Frison 2 890
Allemand 450 570
Norvégien 7 225
Suédois 8 220
Yiddish 16 295
Bosniaque 12 790
Bulgare 16 790
Croate 55 330
Tchèque 24 450
Macédonien 18 440
Polonais 211 175
Russe 133 580
Serbe 51 670
Serbo-croate 12 510
Slovaque 18 820
Slovène 13 135
Ukrainien 134 505
Letton 6 995
Lituanien 8 335
Estonien 8 240
Finnois 21 030
Hongrois 73 335
Grec 117 285
Arménien 30 130
Turc 24 745
Amharique 14 555
Arabe 261 640
Hébreu 17 630
Maltais 6 405
Somali 27 320
Tigregna 7 105
Bengali 45 680
Gujarati 81 465
Hindi 78 235
Kurde 7 655
Pendjabi 367 505
Pachto 9 030
Persan (farsi) 134 080
Sindhi 10 355
Singhalais 10 180
Ourdou 145 805
Malayalam 11 925
Tamoul 115 875
Telougou 6 630
Japonais 40 200
Coréen 125 575
Cantonais 361 450
Chinois, n.d.a. Note de bas de page 25 456 710
Mandarin 170 950
Taïwanais 9 615
Lao 13 940
Khmer (cambodgien) 19 100
Vietnamien 141 625
Langues bisayennes 11 240
Ilocano 13 450
Malais 9 490
Tagalog (pilipino) 235 620
Akan (twi) 12 780
Swahili 7 935
Langues créoles 53 515
Autres langues Note de bas de page 26 172 650
Réponses multiples 392 760
Anglais et français 98 625
Anglais et langue non officielle 240 005
Français et langue non officielle 43 335
Anglais, français et langue non officielle 10 790
Population totale selon la connaissance des langues officielles - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 27 31 241 030
Anglais seulement 21 129 945
Français seulement 4 141 850
Anglais et français 5 448 850
Ni l'anglais ni le français 520 385
Population totale selon la première langue officielle parlée - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 28 31 241 030
Anglais 23 197 090
Français 7 204 390
Anglais et français 331 925
Ni l'anglais ni le français 507 620
Minorité de langue officielle - (nombre) Note de bas de page 29 7 370 350
Minorité de langue officielle - (pourcentage) Note de bas de page 30 23,6
Population totale selon la langue parlée le plus souvent à la maison - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 31 31 241 030
Réponses uniques 30 665 025
Anglais 20 584 775
Français 6 608 125
Langues non officielles 3 472 130
Algonquin 385
Atikamekw 4 745
Pied-noir 1 575
Porteur 605
Chilcotin 435
Chipewyan 125
Cri 47 190
Langues sioux (dakota/sioux) 3 780
Déné 7 490
Flanc-de-chien 1 110
Gitksan 320
Inuinnaqtun 70
Inuktitut, n.i.a. 25 290
Kutchin-Gwich'in (loucheux) 25
Malécite 140
Mi'kmaq 3 985
Mohawk 20
Montagnais-naskapi 9 720
Nisga'a 175
Esclave du Nord (peau-de-lièvre) 650
Ojibway 11 115
Oji-cri 8 480
Shuswap 250
Esclave du Sud 600
Tlingit 0
Italien 170 330
Portugais 103 875
Roumain 51 060
Espagnol 209 955
Danois 1 340
Néerlandais 14 235
Flamand 420
Frison 250
Allemand 128 350
Norvégien 460
Suédois 1 110
Yiddish 5 700
Bosniaque 8 380
Bulgare 11 810
Croate 22 160
Tchèque 6 985
Macédonien 8 705
Polonais 101 575
Russe 93 805
Serbe 34 775
Serbo-croate 6 545
Slovaque 5 805
Slovène 2 705
Ukrainien 28 060
Letton 2 005
Lituanien 2 585
Estonien 2 155
Finnois 4 190
Hongrois 21 905
Grec 55 100
Arménien 21 485
Turc 15 885
Amharique 8 225
Arabe 144 745
Hébreu 8 650
Maltais 1 150
Somali 17 045
Tigregna 3 550
Bengali 33 565
Gujarati 52 715
Hindi 42 875
Kurde 4 950
Pendjabi 278 500
Pachto 6 705
Persan (farsi) 97 220
Sindhi 5 050
Singhalais 4 780
Ourdou 102 805
Malayalam 5 695
Tamoul 92 680
Telougou 3 870
Japonais 19 535
Coréen 101 500
Cantonais 300 590
Chinois, n.d.a. Note de bas de page 32 341 480
Mandarin 143 385
Taïwanais 4 580
Lao 8 555
Khmer (cambodgien) 11 430
Vietnamien 111 440
Langues bisayennes 4 610
Ilocano 5 920
Malais 3 680
Tagalog (pilipino) 119 345
Akan (twi) 7 335
Swahili 2 925
Langues créoles 21 610
Autres langues Note de bas de page 33 77 435
Réponses multiples 576 000
Anglais et français 94 055
Anglais et langue non officielle 406 455
Français et langue non officielle 58 885
Anglais, français et langue non officielle 16 600
Algonquin - Diverses langues non officielles parlées - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 34 2 685
Atikamekw 5 645
Pied-noir 4 915
Porteur 2 495
Chilcotin 1 400
Chipewyan 770
Cri 99 950
Langues sioux (dakota/sioux) 6 495
Déné 11 130
Flanc-de-chien 2 645
Gitksan 1 575
Inuinnaqtun 580
Inuktitut, n.i.a. 35 690
Kutchin-Gwich'in (loucheux) 570
Malécite 790
Mi'kmaq 8 750
Mohawk 615
Montagnais-naskapi 11 815
Nisga'a 1 090
Esclave du Nord (peau-de-lièvre) 1 235
Ojibway 32 460
Oji-cri 12 605
Shuswap 1 650
Esclave du Sud 2 315
Tlingit 175
Italien 660 940
Portugais 274 670
Roumain 89 175
Espagnol 758 285
Danois 21 930
Néerlandais 152 735
Flamand 6 710
Frison 3 275
Allemand 622 650
Norvégien 10 585
Suédois 14 960
Yiddish 27 605
Bosniaque 15 165
Bulgare 18 575
Croate 72 685
Tchèque 29 735
Macédonien 24 815
Polonais 242 885
Russe 191 515
Serbe 62 780
Serbo-croate 14 470
Slovaque 21 735
Slovène 15 030
Ukrainien 174 160
Letton 8 030
Lituanien 9 320
Estonien 8 860
Finnois 23 380
Hongrois 84 275
Grec 157 385
Arménien 35 260
Turc 36 935
Amharique 19 885
Arabe 365 085
Hébreu 67 390
Maltais 8 635
Somali 32 045
Tigregna 8 430
Bengali 52 435
Gujarati 105 395
Hindi 299 605
Kurde 9 185
Pendjabi 456 085
Pachto 11 675
Persan (farsi) 154 385
Sindhi 14 010
Singhalais 19 830
Ourdou 208 125
Malayalam 14 100
Tamoul 138 675
Telougou 8 345
Japonais 71 700
Coréen 133 800
Cantonais 434 715
Chinois, n.d.a. Note de bas de page 35 472 085
Mandarin 281 840
Taïwanais 14 060
Lao 18 390
Khmer (cambodgien) 23 350
Vietnamien 184 050
Langues bisayennes 11 285
Ilocano 14 125
Malais 19 405
Tagalog (pilipino) 324 120
Akan (twi) 17 595
Swahili 27 795
Langues créoles 97 820
Autres langues Note de bas de page 36 290 780
Total - Mobilité 1 an auparavant - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 37 30 897 210
Personnes n'ayant pas déménagé 26 534 115
Personnes ayant déménagé 4 363 095
Non-migrants 2 554 260
Migrants 1 808 830
Migrants internes 1 511 305
Migrants infraprovinciaux 1 221 560
Migrants interprovinciaux 289 745
Migrants externes 297 530
Total - Mobilité 5 ans auparavant - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 38 29 544 485
Personnes n'ayant pas déménagé 17 457 165
Personnes ayant déménagé 12 087 315
Non-migrants 6 507 905
Migrants 5 579 410
Migrants internes 4 419 370
Migrants infraprovinciaux 3 566 795
Migrants interprovinciaux 852 580
Migrants externes 1 160 035
Population totale selon la citoyenneté - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 39 31 241 030
Citoyens canadiens 29 480 160
Citoyens canadiens de moins de 18 ans 6 604 285
Citoyens canadiens de 18 ans et plus 22 875 880
Ne sont pas des citoyens canadiens Note de bas de page 40 1 760 865
Population totale selon le statut d'immigrant et le lieu de naissance - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 41 31 241 030
Non-immigrants Note de bas de page 42 24 788 720
Né dans la province de résidence 20 933 115
Né à l'extérieur de la province de résidence 3 855 610
Immigrants Note de bas de page 43 6 186 950
États-Unis d'Amérique 250 535
Amérique centrale 130 455
Antilles et Bermudes 317 765
Amérique du Sud 250 710
Europe 2 278 350
Europe occidentale 424 645
Europe orientale 511 095
Europe méridionale 698 085
Italie 296 850
Autre Europe méridionale 401 230
Europe septentrionale 644 525
Royaume-Uni 579 625
Autre Europe septentrionale 64 900
Afrique 374 565
Afrique occidentale 48 645
Afrique orientale 129 920
Afrique du Nord 134 505
Afrique centrale 22 405
Afrique méridionale 39 085
Asie et Moyen-Orient 2 525 155
Asie occidentale et centrale et Moyen-Orient 370 520
Asie orientale 874 365
Chine, République populaire de 466 940
Hong Kong, zone administrative spéciale 215 430
Autre Asie orientale 191 995
Asie du Sud-Est 560 995
Philippines 303 195
Autre Asie du Sud-Est 257 800
Asie méridionale 719 275
Inde 443 690
Autre Asie méridionale 275 590
Océanie et autres Note de bas de page 44 59 405
Résidents non permanents Note de bas de page 45 265 360
Total des nouveaux immigrants selon certains lieux de naissance - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 46 1 109 980
États-Unis d'Amérique 38 770
Amérique centrale 23 275
Antilles et Bermudes 34 985
Amérique du Sud 61 330
Europe 178 520
Europe occidentale 32 425
Europe orientale 92 565
Europe méridionale 25 585
Italie 2 275
Autre Europe méridionale 23 315
Europe septentrionale 27 940
Royaume-Uni 25 655
Autre Europe septentrionale 2 285
Afrique 117 215
Afrique occidentale 19 930
Afrique orientale 30 810
Afrique du Nord 48 845
Afrique centrale 10 830
Afrique méridionale 6 800
Asie et Moyen-Orient 647 225
Asie occidentale et centrale et Moyen-Orient 106 870
Asie orientale 215 280
Chine, République populaire de 155 105
Hong Kong, zone administrative spéciale 7 430
Autre Asie orientale 52 745
Asie du Sud-Est 100 225
Philippines 77 880
Autre Asie du Sud-Est 22 345
Asie méridionale 224 845
Inde 129 140
Autre Asie méridionale 95 700
Océanie et autres Note de bas de page 47 8 655
Population totale des immigrants selon la période d'immigration - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 48 6 186 950
Avant 1961 791 225
1961 à 1970 710 285
1971 à 1980 903 705
1981 à 1990 1 003 205
1991 à 2000 1 668 555
1991 à 1995 823 925
1996 à 2000 844 625
2001 à 2006 Note de bas de page 49 1 109 980
Population totale des immigrants selon l'âge à l'immigration - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 50 6 186 950
Moins de 5 ans 543 395
5 à 14 ans 1 102 130
15 à 24 ans 1 417 945
25 à 44 ans 2 549 570
45 ans et plus 573 905
Population totale de 15 ans et plus selon le statut des générations - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 51 25 664 225
1re génération Note de bas de page 52 6 124 560
2e génération Note de bas de page 53 4 006 420
3e génération ou plus Note de bas de page 54 15 533 245
Population totale selon la population ayant une identité autochtone et la population n'ayant pas d'identité autochtone - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 55 31 241 030
Total de la population ayant une identité autochtone Note de bas de page 56 1 172 785
Indien de l'Amérique du Nord - Réponse unique Note de bas de page 57 698 025
Métis - Réponse unique 389 785
Inuit - Réponse unique 50 480
Réponses d'identité autochtone multiples 7 740
Réponses autochtones non comprises ailleurs Note de bas de page 58 26 760
Population n'ayant pas d'identité autochtone 30 068 240
Population totale selon le statut d'Indien inscrit - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 59 31 241 030
Indien inscrit Note de bas de page 60 623 780
Pas un Indien inscrit 30 617 250
Population totale de 15 ans et plus selon l'activité - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 61 25 664 220
Population active Note de bas de page 62 17 146 135
Personnes occupées Note de bas de page 63 16 021 180
Chômeurs Note de bas de page 64 1 124 955
Inactifs Note de bas de page 65 8 518 085
Taux d'activité Note de bas de page 66 66,8
Taux d'emploi Note de bas de page 67 62,4
Taux de chômage Note de bas de page 68 6,6
Population de 15 à 24 ans - Activité Note de bas de page 69 4 207 810
Population active Note de bas de page 70 2 757 975
Personnes occupées Note de bas de page 71 2 405 390
Chômeurs Note de bas de page 72 352 590
Inactifs Note de bas de page 73 1 449 835
Taux d'activité Note de bas de page 74 65,5
Taux d'emploi Note de bas de page 75 57,2
Taux de chômage Note de bas de page 76 12,8
Population de 25 ans et plus - Activité Note de bas de page 77 21 456 410
Population active Note de bas de page 78 14 388 160
Personnes occupées Note de bas de page 79 13 615 790
Chômeurs Note de bas de page 80 772 365
Inactifs Note de bas de page 81 7 068 255
Taux d'activité Note de bas de page 82 67,1
Taux d'emploi Note de bas de page 83 63,5
Taux de chômage Note de bas de page 84 5,4
Hommes de 15 ans et plus - Activité Note de bas de page 85 12 470 785
Population active Note de bas de page 86 9 020 595
Personnes occupées Note de bas de page 87 8 431 530
Chômeurs Note de bas de page 88 589 065
Inactifs Note de bas de page 89 3 450 190
Taux d'activité Note de bas de page 90 72,3
Taux d'emploi Note de bas de page 91 67,6
Taux de chômage Note de bas de page 92 6,5
Hommes de 15 à 24 ans - Activité Note de bas de page 93 2 145 570
Population active Note de bas de page 94 1 407 685
Personnes occupées Note de bas de page 95 1 219 815
Chômeurs Note de bas de page 96 187 870
Inactifs Note de bas de page 97 737 880
Taux d'activité Note de bas de page 98 65,6
Taux d'emploi Note de bas de page 99 56,9
Taux de chômage Note de bas de page 100 13,3
Hommes de 25 ans et plus - Activité Note de bas de page 101 10 325 215
Population active Note de bas de page 102 7 612 910
Personnes occupées Note de bas de page 103 7 211 715
Chômeurs Note de bas de page 104 401 195
Inactifs Note de bas de page 105 2 712 305
Taux d'activité Note de bas de page 106 73,7
Taux d'emploi Note de bas de page 107 69,8
Taux de chômage Note de bas de page 108 5,3
Femmes de 15 ans et plus - Activité Note de bas de page 109 13 193 435
Population active Note de bas de page 110 8 125 540
Personnes occupées Note de bas de page 111 7 589 650
Chômeurs Note de bas de page 112 535 890
Inactifs Note de bas de page 113 5 067 895
Taux d'activité Note de bas de page 114 61,6
Taux d'emploi Note de bas de page 115 57,5
Taux de chômage Note de bas de page 116 6,6
Femmes de 15 à 24 ans - Activité Note de bas de page 117 2 062 245
Population active Note de bas de page 118 1 350 290
Personnes occupées Note de bas de page 119 1 185 575
Chômeurs Note de bas de page 120 164 715
Inactifs Note de bas de page 121 711 955
Taux d'activité Note de bas de page 122 65,5
Taux d'emploi Note de bas de page 123 57,5
Taux de chômage Note de bas de page 124 12,2
Femmes de 25 ans et plus - Activité Note de bas de page 125 11 131 195
Population active Note de bas de page 126 6 775 245
Personnes occupées Note de bas de page 127 6 404 075
Chômeurs Note de bas de page 128 371 175
Inactifs Note de bas de page 129 4 355 945
Taux d'activité Note de bas de page 130 60,9
Taux d'emploi Note de bas de page 131 57,5
Taux de chômage Note de bas de page 132 5,5
Population totale de 15 ans et plus dans les ménages privés selon la présence d'enfants et l'activité - Données-échantillon (20 %) Note de bas de page 133 25 511 870
Population active Note de bas de page 134 17 077 855
Personnes occupées Note de bas de page 135 15 958 195
Chômeurs Note de bas de page 136 1 119 655
Inactifs Note de bas de page 137 8 434 020
Taux d'activité Note de bas de page 138 66,9
Taux d'emploi Note de bas de page 139 62,6
Taux de chômage Note de bas de page 140 6,6
Population de 15 ans et plus dans les ménages privés sans enfants à la maison Note de bas de page 141 15 973 950
Population active Note de bas de page 142 9 489 615
Personnes occupées Note de bas de page 143 8 752 735
Chômeurs Note de bas de page 144 736 880
Inactifs Note de bas de page 145 6 484 335
Taux d'activité Note de bas de page 146 59,4
Taux d'emploi Note de bas de page 147 54,8
Taux de chômage Note de bas de page 148 7,8
Population de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants à la maison Note de bas de page 149 9 537 920
Population active Note de bas de page 150 7 588 240
Personnes occupées Note de bas de page 151 7 205 465
Chômeurs Note de bas de page 152 382 775
Inactifs Note de bas de page 153 1 949 680
Taux d'activité Note de bas de page 154 79,6
Taux d'emploi Note de bas de page 155 75,5
Taux de chômage Note de bas de page 156 5,0
Population de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de moins de 6 ans seulement Note de bas de page 157 1 639 275
Population active Note de bas de page 158 1 335 280
Personnes occupées Note de bas de page 159 1 241 160
Chômeurs Note de bas de page 160 94 120
Inactifs Note de bas de page 161 304 000
Taux d'activité Note de bas de page 162 81,5
Taux d'emploi Note de bas de page 163 75,7
Taux de chômage Note de bas de page 164 7,0
Population de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de moins de 6 ans et enfants de 6 ans et plus Note de bas de page 165 1 144 125
Population active Note de bas de page 166 921 620
Personnes occupées Note de bas de page 167 866 200
Chômeurs Note de bas de page 168 55 415
Inactifs Note de bas de page 169 222 500
Taux d'activité Note de bas de page 170 80,6
Taux d'emploi Note de bas de page 171 75,7
Taux de chômage Note de bas de page 172 6,0
Population de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de 6 ans et plus seulement Note de bas de page 173 6 754 525
Population active Note de bas de page 174 5 331 340
Personnes occupées Note de bas de page 175 5 098 100
Chômeurs Note de bas de page 176 233 240
Inactifs Note de bas de page 177 1 423 180
Taux d'activité Note de bas de page 178 78,9
Taux d'emploi Note de bas de page 179 75,5
Taux de chômage Note de bas de page 180 4,4
Hommes de 15 ans et plus dans les ménages privés - Présence d'enfants et activité Note de bas de page 181 12 395 135
Population active Note de bas de page 182 8 977 895
Personnes occupées Note de bas de page 183 8 392 685
Chômeurs Note de bas de page 184 585 210
Inactifs Note de bas de page 185 3 417 240
Taux d'activité Note de bas de page 186 72,4
Taux d'emploi Note de bas de page 187 67,7
Taux de chômage Note de bas de page 188 6,5
Hommes de 15 ans et plus dans les ménages privés sans enfants à la maison Note de bas de page 189 8 054 065
Population active Note de bas de page 190 5 174 825
Personnes occupées Note de bas de page 191 4 742 980
Chômeurs Note de bas de page 192 431 835
Inactifs Note de bas de page 193 2 879 240
Taux d'activité Note de bas de page 194 64,3
Taux d'emploi Note de bas de page 195 58,9
Taux de chômage Note de bas de page 196 8,3
Hommes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants à la maison Note de bas de page 197 4 341 065
Population active Note de bas de page 198 3 803 070
Personnes occupées Note de bas de page 199 3 649 700
Chômeurs Note de bas de page 200 153 370
Inactifs Note de bas de page 201 538 000
Taux d'activité Note de bas de page 202 87,6
Taux d'emploi Note de bas de page 203 84,1
Taux de chômage Note de bas de page 204 4,0
Hommes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de moins de 6 ans seulement Note de bas de page 205 763 960
Population active Note de bas de page 206 717 950
Personnes occupées Note de bas de page 207 686 490
Chômeurs Note de bas de page 208 31 460
Inactifs Note de bas de page 209 46 010
Taux d'activité Note de bas de page 210 94,0
Taux d'emploi Note de bas de page 211 89,9
Taux de chômage Note de bas de page 212 4,4
Hommes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de moins de 6 ans et enfants de 6 ans et plus Note de bas de page 213 535 430
Population active Note de bas de page 214 500 150
Personnes occupées Note de bas de page 215 478 220
Chômeurs Note de bas de page 216 21 930
Inactifs Note de bas de page 217 35 275
Taux d'activité Note de bas de page 218 93,4
Taux d'emploi Note de bas de page 219 89,3
Taux de chômage Note de bas de page 220 4,4
Hommes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de 6 ans et plus seulement Note de bas de page 221 3 041 675
Population active Note de bas de page 222 2 584 970
Personnes occupées Note de bas de page 223 2 484 985
Chômeurs Note de bas de page 224 99 980
Inactifs Note de bas de page 225 456 705
Taux d'activité Note de bas de page 226 85,0
Taux d'emploi Note de bas de page 227 81,7
Taux de chômage Note de bas de page 228 3,9
Femmes de 15 ans et plus dans les ménages privés - Présence d'enfants et activité Note de bas de page 229 13 116 740
Population active Note de bas de page 230 8 099 965
Personnes occupées Note de bas de page 231 7 565 510
Chômeurs Note de bas de page 232 534 450
Inactifs Note de bas de page 233 5 016 780
Taux d'activité Note de bas de page 234 61,8
Taux d'emploi Note de bas de page 235 57,7
Taux de chômage Note de bas de page 236 6,6
Femmes de 15 ans et plus dans les ménages privés sans enfants à la maison Note de bas de page 237 7 919 890
Population active Note de bas de page 238 4 314 790
Personnes occupées Note de bas de page 239 4 009 750
Chômeurs Note de bas de page 240 305 045
Inactifs Note de bas de page 241 3 605 095
Taux d'activité Note de bas de page 242 54,5
Taux d'emploi Note de bas de page 243 50,6
Taux de chômage Note de bas de page 244 7,1
Femmes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants à la maison Note de bas de page 245 5 196 855
Population active Note de bas de page 246 3 785 170
Personnes occupées Note de bas de page 247 3 555 765
Chômeurs Note de bas de page 248 229 405
Inactifs Note de bas de page 249 1 411 680
Taux d'activité Note de bas de page 250 72,8
Taux d'emploi Note de bas de page 251 68,4
Taux de chômage Note de bas de page 252 6,1
Femmes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de moins de 6 ans seulement Note de bas de page 253 875 320
Population active Note de bas de page 254 617 330
Personnes occupées Note de bas de page 255 554 670
Chômeurs Note de bas de page 256 62 660
Inactifs Note de bas de page 257 257 990
Taux d'activité Note de bas de page 258 70,5
Taux d'emploi Note de bas de page 259 63,4
Taux de chômage Note de bas de page 260 10,2
Femmes de 15 ans et plus dans les ménages privés avec enfants de moins de 6 ans et enfants de 6 ans et plus Note de bas de page 261 608 690
Population active Note de bas de page 262 421 465
Personnes occupées Note de bas de page 263 387 980