Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Pour plus d'information sur Origine ethnique

Recensements :

2006 (échantillon de 1/5), 2001 (échantillon de 1/5), 1996 (échantillon de 1/5), 1991 (échantillon de 1/5), 1986 (échantillon de 1/5), 1981 (échantillon de 1/5), 1971 (échantillon de 1/3), 1961 (échantillon de 1/5)

Population :

Population totale, à l'exclusion des pensionnaires d'un établissement institutionnel

Numéro de question :

Variable directe : question 17

Réponses :

Les recensés devaient préciser toutes les origines applicables. Quatre lignes ont été fournies pour les réponses écrites et un maximum de six origines ethniques ont été conservées. Reportez-vous à l'annexe C pour la classification des origines ethniques du Recensement de 2006 et pour une comparaison des origines ethniques diffusées en 2006, 2001 et 1996.

Remarques :

En 2006, la question suivante sur l'origine ethnique a été posée : « Quelles étaient les origines ethniques ou culturelles des ancêtres de cette personne? »

La note suivante figurait au-dessus de la question : « Depuis plus de 100 ans, on recueille des données du recensement sur les origines ancestrales afin de connaître la diversité de la population du Canada. »

Sous la question, une seconde note ajoutait « Habituellement, un ancêtre est plus éloigné qu'un grand-parent. » et des exemples d'origines ethniques étaient énumérés, comme suit : « Par exemple, canadien, anglais, français, chinois, italien, allemand, écossais, indien de l'Inde, irlandais, cri, mi'kmaq (micmac), métis, inuit (esquimau), ukrainien, hollandais, philippin, polonais, portugais, juif, grec, jamaïquain, vietnamien, libanais, chilien, salvadorien, somalien, etc. »

Des instructions supplémentaires étaient fournies dans le Guide du Recensement de 2006 :

  1. Cette question a trait à l'origine ethnique ou culturelle des ancêtres d'une personne. Un ancêtre est une personne dont on descend et qui est habituellement plus éloignée que les grands-parents. Si l'on fait exception des Autochtones, la plupart des gens peuvent faire remonter leur ascendance jusqu'aux premiers de leurs ancêtres venus sur ce continent. L'ascendance ne doit pas être confondue avec la citoyenneté ou la nationalité.
  2. Inscrivez le groupe ethnique ou culturel précis auquel les ancêtres de la personne appartenaient et non la langue qu'ils parlaient. Par exemple, indiquez « Haïtien » au lieu de « Français », ou « Autrichien » au lieu d'« Allemand ».
  3. Dans le cas des personnes ayant une origine indienne de l'Inde ou sud‑asiatique, inscrivez l'origine ou les origines précise(s), n'inscrivez pas Indien. Par exemple, précisez s'il s'agit d'un « Indien de l'Inde », d'un « Indien de la Guyane », ou inscrivez un groupe précis comme « Pendjabi » ou « Tamoul ».
  4. Dans le cas des personnes ayant des ancêtres autochtones, inscrivez un groupe précis. Par exemple, précisez s'il s'agit d'un « Cri », d'un « Micmac », d'un « Ojibway », d'un « Indien de l'Amérique du Nord » ou d'un « Métis ». N'inscrivez pas « Indien ».

Avec le temps, des changements ont été apportés au libellé et à la présentation de la question du recensement sur l'origine ethnique ainsi qu'aux instructions et exemples fournis. Ces facteurs, de même que les changements apportés au traitement des données et le contexte social au moment de la tenue du recensement, ont eu une incidence sur la comparabilité des données sur l'origine ethnique avec les données des recensements antérieurs.

Au Recensement de 2006, la question suivante sur l'origine ethnique a été posée : « Quelles étaient les origines ethniques ou culturelles des ancêtres de cette personne? ». En 1991, en 1996 et en 2001, on demandait aux recensés : « À quel(s) groupe(s) ethnique(s) ou culturel(s) les ancêtres de cette personne appartenaient-ils? ». En outre, la note préliminaire a été légèrement modifiée en 2006, et une définition du terme « ancêtre » figurait directement sur le questionnaire. Auparavant, cette définition était incluse dans le Guide du recensement uniquement.

La question sur l'origine ethnique du Recensement de 2006 se présentait sous la même forme que les questions utilisées aux recensements de 2001 et de 1996 : question ouverte comportant quatre cases pour réponse écrite. Avant 1996, cependant, la question sur l'origine ethnique comportait généralement une liste de réponses à cocher.  La question du Recensement de 1991 comportait 15 catégories de réponses à cocher et deux cases pour réponse écrite.

En 2006, la question sur l'origine ethnique donne en exemple 26 origines ethniques et culturelles. Il n'est pas possible d'énumérer dans le questionnaire du recensement les quelque 200 groupes ethniques ou culturels du Canada. Les exemples sont fournis à titre indicatif uniquement, afin de guider le recensé sur la façon de répondre à la question. La liste d'exemples utilisée pour chaque recensement est fondée sur une méthodologie employée depuis longtemps par Statistique Canada. Pour l'essentiel, les 26 groupes cités en exemple sont classés par ordre décroissant d'importance, d'après les réponses uniques obtenues lors du Recensement de 2001. Des exemples ont en outre été ajoutés afin de représenter les peuples autochtones du Canada (p. ex., Cri, Mi'kmaq, Métis et Inuit). Les quatre derniers exemples (Libanais, Chilien, Salvadorien et Somalien) sont inclus afin qu'un exemple soit fourni pour chaque région du monde, de sorte que les groupes récemment arrivés au Canada, même s'ils ne sont pas nécessairement les plus nombreux, soient également représentés dans la liste d'exemples. Les exemples utilisés aux recensements de 2001 et 1996 étaient similaires, mais non identiques, aux exemples utilisés en 2006.

En raison de l'évolution des tendances de l'immigration et de l'accroissement de la diversité culturelle au Canada, des modifications sont apportées aux groupes et catégories ethniques spécifiques pour lesquels des données sont diffusées à chaque recensement. En règle générale, la liste de diffusion utilisée pour les origines ethniques et culturelles s'accroît légèrement chaque année. Pour consulter la classification des origines ethniques en 2006 ainsi qu'une comparaison entre les groupes ethniques de 2006, 2001 et 1996, voir l'annexe C.

Il convient de signaler que la transformation du contexte social dans lequel les questions sont posées ainsi que l'évolution de la conception qu'ont les recensés de l'origine ethnique ou de leurs opinions à cet égard ont une incidence sur le dénombrement des groupes ethniques. La connaissance des antécédents familiaux ou la période écoulée depuis l'immigration peuvent influer sur les réponses données à la question sur l'origine ethnique. Certains recensés peuvent confondre ou combiner le concept d'origine ethnique avec d'autres concepts tels que la citoyenneté, la nationalité, la langue ou l'identité culturelle.

En outre, certains recensés fournissent une réponse très précise alors que d'autres se contentent de donner une réponse plus générale. Cela signifie que deux recensés ayant la même ascendance ethnique peuvent donner des réponses différentes et, par conséquent, être classés dans des catégories d'origine ethnique différentes. Par exemple, un recensé peut indiquer l'origine ethnique Indien de l'Inde » alors qu'un autre recensé ayant des antécédents semblables pourrait répondre « Pendjabi » ou « Sud-Asiatique »; un recensé peut indiquer « Noir » là où un autre répondrait « Ghanéen » ou « Africain ». Par conséquent, les données sur l'origine ethnique sont très fluctuantes, et les chiffres se rapportant à certaines origines, comme « Indien de l'Inde » et « Noir », peuvent sembler inférieurs à ceux auxquels on s'attendait. L'utilisateur qui désire obtenir des chiffres sur des catégories de réponse plus générales devrait combiner les données sur plusieurs origines ethniques ou utiliser les chiffres de catégories ethniques comme « Origines sud-asiatiques » ou « Origines africaines ».

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la collecte et la diffusion des données sur l'origine ethnique, consultez le Guide de référence pour l'origine ethnique, Recensement de 2006.