Le recensement : un outil pour la planification à l'échelle locale

Les résultats du recensement représentent un outil important pour divers utilisateurs et pour diverses raisons. En particulier, ils sont une source d'information privilégiée pour faire de la planification stratégique à l'échelon des petites régions.

Les planificateurs municipaux peuvent utiliser les données du recensement portant sur les chiffres de population, le taux de croissance démographique et la densité de population afin de dresser un portrait général de leur municipalité. Le recensement permet aussi d'obtenir des données sur les petites régions situées à l'intérieur de chacune des municipalités.

L'une des géographies à la disposition des planificateurs sont les secteurs de recensement. Les secteurs de recensement sont des unités géographiques qui comptent habituellement entre 2 500 et 8 000 habitants. Les données du recensement à ce niveau géographique sont disponibles pour les 33 régions métropolitaines de recensement (RMR) ainsi que pour les 15 agglomérations de recensement (AR) avec un noyau de 50 000 personnes ou plus (voir encadré 1 pour les définitions des unités géographiques présentées dans ce document).

En utilisant les données du recensement, les planificateurs municipaux peuvent analyser quelles sont les régions de leur municipalité ayant connu les plus fortes croissances démographiques de même que celles ayant connu une décroissance de leur population. Ces résultats peuvent permettre d'ajuster les services à la population. Ces informations statistiques peuvent être utiles aux décideurs afin de relever différents défis entourant la gestion des municipalités dans le domaine des infrastructures, du transport, des services à la population, des logements et de l'environnement.

Encadré 1 : Définitions

Les secteurs de recensement (SR) sont des petites régions géographiques relativement stables qui comptent habituellement entre 2 500 et 8 000 habitants. Ils sont situés au sein de régions métropolitaines de recensement (RMR) et d'agglomérations de recensement (AR) dont le noyau compte 50 000 habitants ou plus.

La municipalité centrale (subdivision de recensement) d'une RMR ou d'une AR est celle qui la plupart du temps donne son nom à la RMR ou l'AR. Par exemple, dans la région métropolitaine de recensement de Montréal, la municipalité centrale est la Ville de Montréal. Toutes les autres municipalités situées à l'intérieur des frontières de la RMR ou de l'AR sont considérées comme étant périphériques à la municipalité centrale

Fin de l'encadré  1.

Les cartes présentant la variation en pourcentage de la croissance démographique à l'échelle des secteurs de recensement permettent souvent de visualiser le phénomène de l'étalement urbain dans les grandes régions métropolitaines de recensement (RMR) du pays et comment il évolue dans le temps.

Dans les RMR de Calgary ou d'Edmonton par exemple, presque tous les secteurs de recensement situés près des frontières de la municipalité centrale de la RMR (Ville de Calgary et Ville d'Edmonton) présentaient, entre 2006 et 2011, une croissance démographique élevée. À l'opposé, plusieurs secteurs de recensement situés au cœur de la municipalité centrale affichaient une croissance faible ou négative entre 2006 et 2011.

RMR de Toronto

Le phénomène de l'étalement urbain est aussi apparent dans les trois plus grandes RMR du pays. Dans la RMR de Toronto, la croissance démographique était concentrée dans certains secteurs de recensement situés au nord des municipalités adjacentes à la Ville de Toronto, par exemple, Ajax, Markham, Richmond Hill, Vaughan et Brampton, ainsi que dans plusieurs secteurs recensement de Milton.

Néanmoins, certains secteurs de recensement dans la ville de Toronto ont présenté, entre 2006 et 2011, une croissance démographique soutenue. C'est entre autres le cas de certains secteurs de recensement situés au centre-ville de Toronto, notamment près de la rive du lac Ontario.

Les cartes produites aux recensements de 2006 et 2011 peuvent être comparées pour voir les changements dans la croissance démographique des régions situées à l'intérieur d'une région métropolitaine de recensement, qu'elles soient des municipalités ou des secteurs de recensement. Par exemple, les cartes de 2006 montrent que la croissance démographique à l'intérieur de la RMR de Toronto était souvent élevée dans plusieurs secteurs de recensement de municipalités situées le plus au nord de la municipalité centrale de la Ville de Toronto, plus précisément à Georgina, Newmarket, King et New Tecumseth. Les cartes du Recensement de 2011 montrent un portrait un peu différent puisque la croissance démographique de plusieurs de ces régions a diminué alors qu'elle est demeurée élevée dans des municipalités comme Markham ou Richmond Hill, directement situées autour de la municipalité centrale.

RMR de Montréal

L'étalement urbain est particulier dans la RMR de Montréal puisque la municipalité centrale est située sur une île. De façon générale, les secteurs de recensement des municipalités périphériques situées sur la rive sud et sur la rive nord croissent de façon plus rapide que les secteurs de recensement de la municipalité centrale.

Certains secteurs de recensement de la Ville de Montréal ont néanmoins affiché une croissance soutenue entre 2006 et 2011; c'est entre autres le cas dans le secteur de Ville-Marie, du Vieux-Port, de l'Île-des-Sœurs, ainsi que dans certains secteurs de recensement de l'ouest de la municipalité centrale, dont le secteur de Ville Saint-Laurent.

Les cartes du Recensement de 2006 montraient que plusieurs secteurs de recensement le long du fleuve Saint-Laurent sur la rive sud ainsi que ceux situés le long de la Rivière-des-Milles-Iles sur la rive nord présentaient une croissance démographique soutenue entre 2001 et 2006. Les cartes du Recensement de 2011 montrent, par ailleurs, que cette croissance démographique a diminué dans plusieurs de ces secteurs de recensement. C'est une indication que la croissance démographique se concentre dans les municipalités en dehors des îles de Montréal et Jésus (Ville de Laval) et situées près des limites de la RMR.

RMR de Vancouver

Dans la RMR de Vancouver, la plupart des secteurs de recensement de la Ville de Vancouver ont connu une faible croissance ou une décroissance de leur population entre 2006 et 2011. Les quelques secteurs de recensement parmi lesquels était observée une croissance rapide de leur population étaient notamment situés près du centre-ville de Vancouver dans les secteurs du centre-ville, Mount Pleasant et Fairview.

À l'extérieur de la Ville de Vancouver, la plupart des secteurs de recensement des municipalités de Coquitlam, Maple Ridge et Surrey, ont affiché de fortes croissances démographiques entre 2006 et 2011.

Les utilisateurs peuvent consulter les produits du recensement tels que Profil du recensement et Faits saillants en tableaux pour obtenir des données statistiques au niveau local.

Remerciements

Ce rapport a été préparé par Laurent Martel et Jonathan Chagnon, de la Division de la démographie de Statistique Canada, en collaboration avec des membres du personnel du Secrétariat des domaines spécialisés du recensement, de la Division de la géographie, de la Division des opérations du recensement, de la Division de la diffusion et de la Division des communications de Statistique Canada.

Date de modification :