Les centenaires au Canada

De plus en plus de Canadiens atteignent l'âge de 100 ans, conséquence de l'augmentation de l'espérance de vie. Le Recensement de 2011 a dénombré 5 825 personnes âgées de 100 ans et plus, comparativement à 4 635 en 2006 et à 3 795 en 2001 (figure 1).

Entre 2006 et 2011, le taux de croissance démographique pour ce groupe d'âge se situait à 25,7 %, le deuxième taux de croissance en importance de tous les groupes d'âge de la population canadienne après le groupe d'âge des 60 à 64 ans (+29,1 %). Le taux de croissance de la population de centenaires a souvent été l'un des plus élevés de tous les groupes d'âge au cours des 40 dernières années.

Les centenaires dénombrés lors du Recensement de 2011 sont nés avant ou en 1911, à une époque où la population canadienne était près de cinq fois plus petite (7,2 millions de personnes) qu'en 2011 (33,5 millions de personnes). Ces personnes étaient de jeunes enfants à l'époque de la Première Guerre mondiale. Elles ont vraisemblablement intégré le marché du travail et fondé une famille au moment de la Grande Dépression des années 1930. Elles étaient dans la quarantaine ou la cinquantaine pendant la période du baby-boom (de 1946 à 1965) et elles ont pour la plupart pris leur retraite dans les années 1970.

Parmi ces cohortes, le nombre moyen d'enfants par femme se situait à plus de 2,7, alors qu'il était inférieur à 2,0 pour les cohortes nées après 1949.

En 2011, environ 40 % de l'ensemble des centenaires au Canada avaient exactement 100 ans, tandis que 6 % avaient 105 ans ou plus. Étant donné que les taux de mortalité au-delà de 100 ans sont assez élevés, environ 60 % des personnes âgées de 100 ans atteindront l'âge de 101 ans.

De récentes projections démographiques de Statistique Canada révèlent que le nombre de centenaires continuera probablement d'augmenter au cours des prochaines années. En 2031, il pourrait se situer à plus de 17 000 et en 2061, à près de 80 000Note de bas de page 1, alors que la plupart des cohortes de baby-boomers auront atteint l'âge de 100 ans.

En outre, l'espérance de vie devrait continuer de croître au Canada au cours des prochaines décennies, augmentant ainsi les probabilités d'atteindre l'âge de 100 ans.

Plus de femmes que d'hommes atteignent l'âge de 100 ans

Le Recensement de 2011 a dénombré 4 870 femmes et 955 hommes âgés de 100 ans et plus. Le rapport de masculinité correspondant était d'environ 500 femmes pour 100 hommes, le plus élevé de tous les groupes d'âge. On comptait, au sein de la population canadienne, un peu plus d'hommes que de femmes jusqu'à l'âge de 26 ans, après quoi les femmes étaient plus nombreuses que les hommes. À partir de 65 ans, on dénombrait environ 125 femmes pour 100 hommes et à partir de 80 ans, 170 femmes pour 100 hommes.

Plus de femmes que d'hommes atteignent l'âge de 100 ans puisqu'à tout âge, les femmes jouissent de plus faibles taux de mortalité que les hommes. En 2008Note de bas de page 2, l'espérance de vie à la naissance était de 78,5 ans pour les hommes et de 83,1 ans pour les femmes.

Comparaisons internationales

Le nombre de centenaires observé dépend de l'espérance de vie et de la taille de la population totale. Par exemple, les États-Unis avaient, en 2010, une population environ 10 fois plus grande que celle du Canada; le nombre de centenaires y était également plus élevé, soit de 53 000 personnes.

Le taux de centenaires par tranche de 100 000 habitants est utile lorsque l'on compare des pays présentant des populations de tailles différentes comme celles des pays du G8.

En 2011, le taux de centenaires au Canada était de 17,4 centenaires pour 100 000 habitants, plaçant le Canada en dessous de la moyenne des pays du G8 (19,7) (figure 2).

Aux États-Unis, le taux de centenaires était légèrement moins élevé qu'au Canada. L'espérance de vie aux États-Unis, de 75,6 ans chez les hommes et de 80,8 ans chez les femmes en 2007, était également légèrement plus faible qu'au Canada.

Le Japon affichait le taux de centenaires le plus élevé, à près de 37 centenaires pour 100 000 habitants, soit plus du double du taux canadien. C'est au Japon que l'espérance de vie était, en 2009, la plus élevée, soit de 79,6 ans pour les hommes et de 86,4 ans pour les femmesNote de bas de page 3.

La France, l'Italie et le Royaume-Uni présentaient également des taux de centenaires plus élevés qu'au Canada. La population de ces trois pays était en moyenne plus âgée que celle du Canada. En France, par exemple, les femmes avaient une espérance de vie de 84,5 ans en 2008, comparativement à 83,1 ans au Canada.

En Russie, le taux de centenaires n'était que de quatre centenaires pour 100 000 habitants. L'espérance de vie en Russie au cours des 25 dernières années est demeurée bien au-dessous de celle des autres pays du G8 (autour de 68 ans pour les hommes et de 74 ans pour les femmes).

Les centenaires dans les provinces et les territoires

En 2011, la plupart des centenaires au Canada vivaient dans les trois provinces les plus peuplées : l'Ontario (2 030), le Québec (1 345) et la Colombie-Britannique (875).

Toutefois, la Saskatchewan présentait le taux de centenaires le plus élevé de l'ensemble des provinces et des territoires, avec un taux de 31,0 centenaires pour 100 000 habitants en 2011 (figure 3). Ce taux représentait le double de la moyenne nationale de 17,4, se rapprochant du taux observé au Japon.

Le taux élevé de centenaires en Saskatchewan est attribuable au fait que pendant de nombreuses années au cours du 20e siècle, cette province a affiché l'espérance de vie à la naissance la plus élevée de l'ensemble des provinces et des territoires.

De toutes les provinces canadiennes, Terre-Neuve‑et-Labrador présentait le taux de centenaires le plus faible, à 10,7 pour 100 000 habitants. Bien que la population de Terre-Neuve‑et-Labrador fût parmi les plus âgées en 2011, l'espérance de vie à la naissance y a probablement été, pendant la première moitié du 20e siècle, l'une des moins élevées au CanadaNote de bas de page 4.

Dans l'ensemble des territoires, le taux de centenaires était peu élevé (4,7). La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus y était également bien inférieure à la moyenne nationale. De plus, l'espérance de vie y était plus faible (72,5 ans pour les hommes et 78,5 ans pour les femmes) que dans les autres régions du Canada.

Les femmes sont plus susceptibles d'atteindre l'âge de 100 ans

Les hommes nés en 1911 avaient une probabilité de 0,3 % d'atteindre l'âge de 100 ans selon la table de mortalité de leur cohorteNote de bas de page 5. Dans le cas des femmes nées en 1911, la probabilité était plus importante (4,3 %) en raison de leur espérance de vie plus élevée.

Si les taux de mortalité continuent de diminuer au cours des prochaines décennies, le nombre de personnes de la cohorte de naissance de 2011 qui atteindra l'âge de 100 ans (en 2111) devrait être beaucoup plus élevé que celui observé au sein des cohortes de naissance auxquels appartiennent les centenaires actuels.

Note aux lecteurs

Arrondissement aléatoire et répartitions en pourcentage : Afin de protéger le caractère confidentiel des renseignements recueillis lors du Recensement de 2011, on applique une méthode aux données qui consiste à arrondir de façon aléatoire les valeurs présentées dans les cellules individuelles. Par conséquent, lorsque ces données sont totalisées ou regroupées, la valeur totale peut ne pas correspondre à la somme des valeurs individuelles, étant donné que le total et les totaux partiels sont arrondis séparément. De même, la somme des répartitions en pourcentage, qui sont calculées à partir de données arrondies, ne correspond pas nécessairement à 100 %.

En raison de l'arrondissement aléatoire, les chiffres et les pourcentages peuvent varier légèrement d'un produit de recensement à un autre, comme le document analytique, les faits saillants en tableaux et les tableaux thématiques.

Remerciements

Le présent rapport a été rédigé par Laurent Martel et France-Pascale Ménard de la Division de la démographie de Statistique Canada, avec la collaboration des membres du personnel du Secrétariat des domaines spécialisés du recensement, de la Division de la géographie, de la Division des opérations du recensement, de la Division de la diffusion et de la Division des communications de Statistique Canada.

Date de modification :