Guide de référence pour les familles, Recensement de 2011

No 98-312-XWF2011005 au catalogue

Définitions et concepts

Le thème des familles englobe des concepts tels que l'état matrimonial, la structure de la famille et la situation des particuliers, c'est-à-dire si les personnes vivent seules ou avec d'autres personnes apparentées ou non apparentées. Les caractéristiques et les concepts liés à la famille peuvent s'appliquer aux familles, aux personnes (celles dans les familles ou non) ou aux ménages. Les définitions détaillées sont offertes dans la Dictionnaire du Recensement de 2011, no 98-302-X au catalogue.

Il existe deux définitions de familles et elles se complètent : la famille de recensement et la famille économique. La famille de recensement est le concept le plus restreint; il renvoie aux couples qui vivent ensemble, avec ou sans enfants, et aux parents seuls qui vivent avec leurs enfants. La famille économique est plus large et désigne deux personnes ou plus qui vivent ensemble et qui sont apparentées par alliance, par union libre, par le sang, par adoption ou qui sont en famille d'accueil. Toutes les personnes d'une famille de recensement font partie d'une seule famille économique. S'il y a d'autres personnes apparentées qui vivent avec elles, ces personnes font également partie de la famille économique. Les autres personnes apparentées, s'il y en a deux ou plus, peuvent également constituer une famille de recensement entre elles, à condition qu'il s'agisse d'un couple avec ou sans enfants ou d'un parent seul avec enfants.

Les tableaux portant sur les familles sont basés sur la structure de la famille de recensement ou sur la structure de la famille économique. Les tableaux portant sur les caractéristiques de la famille relatives aux personnes utilisent les concepts de la situation des particuliers dans la famille de recensement, de la situation des particuliers dans la famille économique ou de la situation des particuliers dans le ménage (une extension du concept de la situation des particuliers dans la famille de recensement).

Depuis 2001, les couples en union libre peuvent être de sexe opposé ou de même sexe. Depuis 2006, les couples mariés peuvent être de sexe opposé ou de même sexe.

Depuis 2011, les familles comptant un couple et des enfants peuvent être des familles intactes ou des familles recomposées. Dans une famille intacte, tous les enfants sont les enfants biologiques et/ou adoptés des deux conjoints mariés ou des deux partenaires en union libre. Dans une famille recomposée, les enfants comprennent au moins un enfant biologique ou adopté d’un seul des conjoints mariés ou partenaires en union libre dont la naissance ou l'adoption est survenue avant la relation actuelle. Les familles recomposées peuvent aussi être réparties en familles recomposées simples, dans lesquelles tous les enfants sont les enfants biologiques ou adoptés d'un seul des conjoints mariés ou partenaires en union libre dont la naissance ou l'adoption est survenue avant la relation actuelle, et en familles recomposées complexes, selon trois possibilités :

  1. familles avec enfant(s) de l'un des conjoints mariés ou partenaires en union libre et au moins un autre enfant biologique ou adopté issu du couple;
  2. familles avec enfant(s) de chacun des conjoints mariés ou partenaires en union libre et aucun autre enfant;
  3. familles avec enfant(s) de chacun des conjoints mariés ou partenaires en union libre et au moins un autre enfant biologique ou adopté issu du couple.

Pour de plus amples renseignements sur les nouvelles normes relatives aux familles recomposées, consultez Situation de famille recomposée de la famille comptant un couple avec enfants et Structure des relations de la famille recomposée.

À noter que les relations parent-enfant — essentielles à la détermination de la situation des particuliers dans la famille et de la structure de la famille — ne sont pas limitées aux fils et aux filles en deçà d'un certain âge, sauf si une limite d'âge est expressément mentionnée. Lorsque la situation des particuliers dans la famille ou la structure de la famille comprend une limite d'âge pour les enfants, âgés de 24 ans et moins par exemple, les fils et les filles âgés de 25 ans et plus deviennent des personnes hors famille de recensement et deviennent d'autres personnes apparentées dans une famille économique. Cela influe sur le nombre de personnes dans les familles et possiblement sur le nombre de familles. Si, toutefois, les familles sont classées en deux catégories; soit 1) celles ayant au moins un enfant âgé de 24 ans et moins ou 2) les familles sans enfants ainsi que celles dont tous les enfants sont âgés de 25 ans et plus, comme c'est le cas dans le Document analytique du Recensement de 2011 Portrait des familles et situation des particuliers dans les ménages au Canada, no 98-312-X au catalogue alors le nombre global de familles demeurera le même.

On doit porter une attention particulière au concept « enfants ». En général, le terme « enfants » peut être utilisé dans divers produits analytiques pour désigner des personnes à charge, comme les personnes âgées de 14 ans et moins ou celles âgées de 24 ans et moins. Toutefois, il existe des définitions spécifiques du terme « enfants » et l'usage particulier qu'on en fait doit être clair selon le contexte de l'analyse. Par exemple, dans les familles de recensement, on entend par « enfants » les fils ou filles apparentés par le sang, par alliance ou par adoption, peu importe leur âge, qui vivent dans le même logement que leur(s) parent(s), ainsi que les petits-enfants qui vivent dans des ménages où leurs parents sont absents. Les fils et les filles qui vivent avec leur conjoint(e) marié(e) ou avec un(e) partenaire en union libre, ou avec un(e) ou plusieurs de leurs propres fils et/ou filles, ne sont pas considérés comme des membres de la famille de recensement de leur(s) parent(s), même s'ils vivent dans le même logement. En outre, les fils et les filles qui n'habitent pas dans le même logement que leur(s) parent(s) ne sont pas considérés comme des membres de la famille de recensement de ce(s) parent(s). Au Recensement de 2011, 99,2 % de la population âgée de 14 ans et moins vivant dans des ménages privés étaient des « enfants » dans les familles de recensement, alors que les 0,8 % restants vivaient dans une autre situation.

Des concepts tels que les « enfants en famille d'accueil », qui sont considérés comme d'« autres personnes apparentées » dans une famille économique, représentent une partie de la population des ménages privés, mais ne sont pas considérés comme des « enfants » dans les familles de recensement.

De plus, le terme « enfants » peut être utilisé dans d'autres contextes par exemple, pour les jeunes adultes qui vivent au domicile de leurs parents. Dans leur cas, on se fonde sur la définition d'enfant utilisée relativement à la situation des particuliers dans la famille économique, c'est-à-dire le fils ou la fille de la personne repère de la famille économique. Ces enfants adultes peuvent vivre dans la résidence de leurs parents accompagnés d'un conjoint marié ou d'un partenaire en union libre.

Un des concepts liés à la famille qui s'applique au niveau du ménage est le genre de ménage.

Classifications

La relation entre les ménages, les familles économiques et les familles de recensement est illustrée à la figure 18 Appartenance aux familles économiques et aux familles de recensement et situation des particuliers dans ces familles du Dictionnaire du Recensement de 2011, no 98-302-X au catalogue.

Questions du recensement

Les données sur les familles pour les ménages privés sont obtenues en combinant les réponses aux questions 2 (sexe), 3 (date de naissance), 4 (état matrimonial), 5 (union libre) et 6 (lien avec la Personne 1). Les questions figurent à la page 4 du questionnaire 2A.

Les réponses à toutes ces questions sont traitées ensemble afin d'assurer la cohérence. En outre, les caractéristiques démographiques de toutes les personnes faisant partie du même ménage sont traitées ensemble afin d'assurer des liens de parenté cohérents entre les membres du ménage.

Une des modifications les plus importantes apportées au contenu de la question 6, Lien avec la Personne 1 pour le Recensement de 2011, a été l'ajout de nouvelles catégories de réponse qui permettent de recueillir des données sur les enfants issus d'une union antérieure du conjoint. Ces trois nouvelles catégories de réponse sont : Fils ou fille des Personnes 1 et 2; Fils ou fille de la Personne 1 seulement; et Fils ou fille de la Personne 2 seulement. Ces trois catégories de réponse remplacent la catégorie unique de 2006, à savoir Fils ou fille de la Personne 1.

Des catégories de réponse distinctes ont également été ajoutées en 2011 pour les époux ou épouses de même sexe et les enfants en famille d'accueil.

Comparabilité historique

D'importantes modifications ont été apportées à la définition de la famille de recensement lors du Recensement de 2001, particulièrement ce qui concerne les enfants dans les familles de recensement. Pour plus de détails, veuillez vous reporter à Famille de recensement.

Ces modifications se sont traduites par des hausses de 1,4 % du nombre total de familles de recensement en 2001 et de 9,6 % du nombre de familles monoparentales; hausses qui n'auraient pas été observées si les définitions étaient demeurées les mêmes. Par conséquent, elles peuvent influer sur l'analyse des tendances couvrant la période de 1996 à 2001. Les comparaisons historiques des familles de recensement, particulièrement les familles monoparentales, doivent être interprétées avec prudence en raison de ces changements conceptuels.

Pour obtenir plus de détails sur la comparabilité historique de l'ensemble des concepts et variables portant sur les familles, consultez le Dictionnaire du Recensement de 2011, no 98-302-X au catalogue.

Qualité des données

Pour de plus amples renseignements sur les mesures de vérification de la qualité des données en place pour le Recensement de 2011 consultez l’Aperçu du recensement, no 98-302-X au catalogue.

Imputation pour la non-réponse et les réponses incohérentes

Lors du traitement de données automatisé, la qualité des données sur l'âge, le sexe, l'état matrimonial et les liens au sein de la famille est maximisée en vérifiant la cohérence logique des différentes caractéristiques. De la sorte, toute réponse incohérente ou manquante est remplacée par une valeur acceptable. Pour ce faire, on détermine des ménages de la même région géographique qui présentent des caractéristiques semblables, mais qui sont complètes et cohérentes. Leurs valeurs sont alors copiées pour remplacer les données manquantes ou erronées dans les ménages rejetés au contrôle.

En raison des nouvelles catégories « enfant », certaines modifications ont été apportées aux méthodes de contrôle et d'imputation des caractéristiques démographiques et de la famille pour le Recensement de 2011. On peut trouver de plus amples renseignements sur le contrôle et l'imputation dans Âge, sexe, état matrimonial et union libre : rapport technique du Recensement de 2001 no 92-380-X au catalogue. L'annexe B de ce rapport énumère les règles de contrôle qui s'appliquent aux caractéristiques démographiques et de la famille. Les mêmes règles de contrôle s'appliquent à 2006 et 2011 avec seulement des mises à jour mineures.

Au Recensement de 2011, les taux d'imputation des variables « âge » et « sexe » sont de 1,4 % et 1,0 % respectivement, lorsqu'on ne tient pas compte du nombre total de ménages non répondants. La question sur la confirmation de l'âge dans la version en ligne du questionnaire a une incidence positive sur la qualité des données.

La procédure d'imputation a été appliquée à 2,4 % de toutes les personnes pour la question 6, Lien avec la Personne 1. Les deux tiers de ces valeurs imputées découlaient d'une contradiction entre la déclaration du lien avec la Personne 1 et celle de l'âge, du sexe ou de l'état matrimonial de la personne, ou encore des liens déclarés pour les autres membres du ménage. Cependant, toutes les incohérences n'ont pas été traitées de la même manière; à certaines occasions, l'âge, le sexe, l'état matrimonial légal ou l'union libre ont été imputés plutôt que le lien avec la Personne 1.

Le taux de non-réponse total par ménages au recensement de 2011 était de 2,6 %. De l’imputation de données a été également effectuée pour ces non-réponses. Le taux total d’imputation pour l’âge, le sexe et la relation avec la Personne 1 se situaient donc entre 3,6 % et 5,0 %.

Les taux d'imputation pour l'état matrimonial légal et l'union libre ont tendance à être plus élevés, mais ces taux comprennent les réponses non valides ou manquantes des personnes âgées de 14 ans et moins pour lesquelles les valeurs « jamais marié » et « ne vivant pas en union libre » sont uniformément appliquées. De plus, la non-réponse à la question sur l'union libre a tendance à être élevée parce qu'elle chevauche le concept indiqué à la question précédente sur l'état matrimonial légal.

Comparaison avec d'autres sources de données

Comme pour tous les recensements, les données du Recensement de 2011 publiées en mai 2012 (âge et sexe) et en septembre 2012 (familles, ménages et état matrimonial) ont fait l'objet d'une évaluation qualitative interne avant leur parution. Dans la mesure du possible, les données sont comparées à des données provenant d'autres sources. Pour les données sur l'âge, le sexe et l'état matrimonial légal, la principale source de comparaison était les estimations postcensitaires, produites par la Division de la démographie et qui reposent sur les dossiers administratifs des naissances, des décès, de la migration et des mariages. Pour les données sur les familles et les ménages, les principales sources de comparaison étaient l'Enquête sociale générale (cycle sur la famille), les estimations postcensitaires, produites par la Division de la démographie, l’enquête sur la population active et l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu.

Note aux lecteurs

Dans le cadre du Recensement de la population de 2011, on a utilisé pour la première fois une réponse précise sur les liens entre les membres du ménage afin de déterminer le nombre de couples mariés du même sexe. L'analyse des données sur les couples mariés de même sexe a montré qu'une surestimation de ce type de familles a pu survenir. Au total, il y avait 64 575 couples de même sexe au Canada en 2011, dont 21 015 étaient mariés. L'écart de la surestimation des couples mariés de même sexe varie entre 0 et 4 500 à l'échelle nationale. Ces données devraient être utilisées avec prudence. Cela n'a aucune incidence sur la qualité des autres données contenues dans le présent communiqué.

Données et autres produits

Des données sur l'état matrimonial, ainsi que celles sur l'âge et le sexe, sont offertes pour la population totale, y compris les personnes qui demeurent dans des logements collectifs institutionnels et non institutionnels. Tous les enfants âgés de 14 ans et moins sont considérés comme jamais légalement mariés; par conséquent, les données sur l'état matrimonial ne sont parfois fournies que pour la population adulte (agée de 15 ans et plus).

Les caractéristiques de la famille sont présentées pour la population vivant dans des ménages privés. Par conséquent, tout tableau qui contient au moins une caractéristique de la famille sera limité aux ménages privés, peu importe si certaines variables, comme l'état matrimonial, l'âge et le sexe, sont offertes pour la population totale.

Pour la première fois depuis 1991, les données de 2011 sur les familles qui seront diffusées seront basées sur des données intégrales du recensement plutôt que sur un échantillon (20 %), comme c'était le cas de 1996 à 2006.

Pour obtenir des renseignements concernant les données du Recensement de 2011, veuillez consulter le module du recensement du Recensement de 2011.

Pour obtenir des renseignements concernant les données du Recensement de 2011, veuillez consulter le module du recensement du Recensement de 2006.

Date de modification :