Guide du Recensement de la population, 2016
Chapitre 12 – Géographie du recensement

Introduction

Chaque étape du cycle du recensement comporte une composante géographique, qu'il s'agisse de la consultation, de la collecte, du traitement ou de la diffusion. Les utilisateurs sont consultés au sujet des concepts géographiques utilisés par Statistique Canada et des diverses options de diffusion des données géographiques normalisées. Les petites régions géographiques sont définies et cartographiées de façon détaillée, afin que chaque logement puisse être localisé pendant l'étape de la collecte des données, tandis que pendant l'étape du traitement, les données recueillies sont codées en fonction des régions géographiques appropriées comprises dans la hiérarchie géographique. Enfin, les données du recensement sont diffusées selon diverses régions géographiques et sont conçues de façon particulière pour la diffusion, parallèlement à celle des cartes de référence connexes et d'autres produits de données géographiques.

Base nationale de données géographiques

Les régions géographiques normalisées que Statistique Canada utilise pour les activités de collecte et de diffusion des enquêtes et du recensement sont créées, mises à jour et soutenues au moyen de données géographiques détaillées qui sont stockées dans une base de données géographiques précise appelée Base nationale de données géographiques (BNDG).

La BNDG est une initiative conjointe de Statistique Canada et d'Élections Canada et vise à élaborer et à tenir à jour une base de données géospatiales qui répond aux besoins des deux organismes. La priorité de la BNDG est l'amélioration continue de la qualité des données et de l'exactitude de la couverture géographique à partir de données géospatiales actualisées fournies par les provinces, les territoires et des sources locales.

La BNDG comprend une représentation numérique des limites des régions géographiques normalisées, ainsi que de leurs attributs, comme les noms, les types et les codes, qui sont nécessaires pour identifier chaque région géographique individuellement.

La BNDG comprend aussi d'autres caractéristiques géographiques, y compris un réseau routier détaillé, divers traits hydrographiques, comme les lacs, les rivières et les eaux côtières, et d'autres traits visibles, par exemple, le réseau ferroviaire. Le réseau routier comporte aussi des données d'attribut connexes, comme des noms de rues, des types de rues, des directions de rue et des fourchettes d'adresses.

Afin de tirer pleinement parti des données du recensement, on incite les utilisateurs à acquérir une compréhension de base de l'aspect géographique des données.

Modèle hiérarchique de données géographiques pour la collecte

Les régions géographiques utilisées dans la collecte des données du recensement sont illustrées ci-après dans la figure 12.1, Hiérarchie des régions géographiques pour la collecte, Recensement de 2016, et sont différentes des régions géographiques utilisées pour la diffusion des données. Les régions géographiques utilisées pour la collecte des données du recensement comprennent le Canada, les provinces et territoires, les divisions de recensement, les unités de collecte et les îlots de collecte (figure 12.1).

Figure 12.1
Hiérarchie des régions géographiques pour la collecte, Recensement de 2016

Figure 12.1 Hiérarchie des régions géographiques pour la collecte, Recensement de 2016

Description de la figure 12.1

La figure 12.1 est une représentation graphique de la hiérarchie des régions géographiques pour la collecte utilisée pour la diffusion du Recensement du Canada de 2016. Chaque région géographique est représentée dans la hiérarchie par une case portant le nom de la région et son acronyme. Le cas échéant, les étiquettes sont présentées sur deux lignes. La première ligne affiche l'acronyme de la région géographique et la deuxième ligne affiche son nom complet.

Au total, il y a cinq cases empilées verticalement.

La position de chaque région géographique dans la hiérarchie représente la façon dont elle est reliée aux autres régions. Les lignes joignant les cases dans la hiérarchie démontrent qu'il y a des liens entre les régions géographiques.

La case supérieure de la hiérarchie représente le niveau géographique le plus élevé, soit le Canada. Immédiatement sous la case du Canada se trouve la case province ou territoire (PROV/TERR); en-dessous de la case province ou territoire se trouve la case de la division de recensement (DR); en-dessous de la case de la division de recensement se trouve la case de l'unité de collecte (UC), et en-dessous de la case de l'unité de collecte se trouve la case de l'îlot de collecte (IC).

Chacune de ces cases est reliée à une autre case qui représente une géographie inférieure, pour être finalement liée au plus petit niveau géographique de la collecte, soit l'îlot de collecte (IC), qui est une région statistique.

Les données ne sont pas publiées à partir des unités de collecte ou des îlots de collecte, et, par conséquent, ne sont pas représentées dans la figure 1.1, Hiérarchie des régions géographiques normalisées pour la diffusion, Recensement de 2016 (voir le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue).

Modèle hiérarchique pour la diffusion des régions géographiques

Tout comme il est possible de subdiviser une population selon le sexe, ou en groupes d'âge et de langue, on peut aussi subdiviser une population selon différentes régions géographiques. Les régions géographiques utilisées pour la diffusion des données du recensement ont diverses tailles, qui vont du Canada, des provinces et des territoires, jusqu'aux îlots de diffusion, et elles sont organisées en un modèle hiérarchique pour illustrer la nature de leurs rapports les unes avec les autres.

Les régions géographiques normalisées utilisées pour la diffusion des données et leurs rapports les unes avec les autres sont affichées dans la figure 1.1, Hiérarchie des régions géographiques normalisées pour la diffusion, qui se trouve dans le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue.

Hiérarchie des régions géographiques : comprendre la hiérarchie, la façon dont les niveaux géographiques sont liés et l'analyse des données

La hiérarchie géographique illustre comment on peut procéder à une analyse géographique en commençant par les niveaux géographiques supérieurs et en descendant vers les niveaux géographiques inférieurs (une approche convergente). Par exemple, on peut commencer par le Canada, puis passer à chacun des 13 provinces et territoires, et continuer en examinant les divisions de recensement (DR) et les subdivisions de recensement (SDR), individuellement ou en groupes. À l'inverse, en utilisant une approche arborescente, on peut commencer par examiner des régions géographiques particulières de plus bas niveau, des subdivisions de recensement (SDR), par exemple, en les comparant à chaque SDR d'une division de recensement (DR) particulière, puis en comparant des DR de la même province ou du même territoire, et peut-être même à l'intérieur de régions et du Canada globalement, ou entre des régions.

Régions géographiques pour la diffusion

Dans la figure 1.1, Régions géographiques normalisées utilisées pour la diffusion, présentée dans le Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, les régions géographiques utilisées pour diffuser des données sont illustrées en tant que régions administratives ou régions statistiques. Les régions administratives sont définies, à quelques exceptions près, par des lois fédérales, provinciales ou territoriales, pour les besoins du recensement. Les régions statistiques, par contre, sont définies par Statistique Canada, en collaboration avec les intervenants, aux fins de la diffusion des données du recensement et pour compléter la structure des régions administratives.

Pour ce cycle-ci du recensement, une nouvelle région statistique appelée « aire de diffusion agrégée (ADA) » est disponible. Ce niveau géographique permettra la diffusion d'un plus grand nombre de données à un niveau géographique inférieur. Pour obtenir plus de renseignements sur les ADA, se reporter à la définition de l'aire de diffusion agrégée (ADA) du Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue.

Le nombre de régions géographiques par province et territoire pour le Recensement de 2016 est présenté dans le tableau 1.1, Régions géographiques par province et territoire, du Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue.

Voir la section Introduction à l'univers de la géographie du Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, no 98-301-X au catalogue pour les définitions et des renseignements plus détaillés sur chacune des régions administratives et statistiques suivantes.

Régions administratives

MO : Le code postal est une marque officielle de la Société canadienne des postes.

Régions statistiques

Autres

Régions géographiques non normalisées ou définies par l'utilisateur pour la diffusion

Dans la plupart des cas, les régions géographiques normalisées pour la diffusion répondent aux exigences des utilisateurs de données en ce qui a trait aux totalisations de données du recensement; toutefois, il arrive que des utilisateurs de données demandent que des données, qui ne sont pas totalisées à partir de la hiérarchie des régions géographiques normalisées comprise dans la figure 1.1, Hiérarchie des régions géographiques normalisées pour la diffusion, Dictionnaire, Recensement de la population, 2016, soient totalisées pour des régions géographiques particulières.

Il existe essentiellement deux types de régions géographiques non normalisées ou « définies par l'utilisateur » : les régions qui sont des agrégations personnalisées de régions géographiques normalisées individuelles, et les régions qui ne correspondent pas du tout aux régions géographiques normalisées. Un exemple du premier type pourrait être les régions des ventes créées par l'utilisateur dans une région métropolitaine, en combinant une ou plusieurs subdivisions de recensement particulières. Parmi les régions qui ne correspondent pas aux régions géographiques normalisées figurent les zones du marché du travail, les districts scolaires ou les couloirs réservés aux transports et aux services publics définis par l'utilisateur. Lorsque les utilisateurs de données souhaitent que les données du recensement soient totalisées pour des régions géographiques non normalisées, ils peuvent avoir recours au Service de création de régions personnalisées fourni par Statistique Canada (voir le chapitre 11 – Diffusion).

Date de modification :