Les logements en condominium au Canada

Encadré 1 : Enquête nationale auprès des ménages

Ceci est la troisième diffusion de données de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM). Environ 4,5 millions de ménages à travers le pays ont été sélectionnés pour l'ENM, ce qui représentait environ le tiers de tous les ménages.

Le présent article de l'ENM en bref s'ajoute au document analytique L'accession à la propriété et les coûts d'habitation au Canadano 99-014-X2011002 au catalogue.

Des renseignements supplémentaires sur l'Enquête nationale auprès des ménages sont présentés dans le Guide de l'utilisateur de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-001-X au catalogue. Des renseignements sur la qualité et la comparabilité des données de l'ENM sur le logement figurent dans le Guide de référence sur le logement, Enquête nationale auprès des ménages, no 99-014-X2011007 au catalogue.

Fin de l’encadré 1.

Un ménage sur huit vivait dans des condominiums, situés pour la plupart dans quelques RMR

L'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 a révélé que 1 615 485 ménages (12,1 %) vivaient (comme propriétaires ou locataires) dans des condominiums. Parmi ces ménages, 1 153 580 étaient propriétaires, tandis que 461 215 étaient locataires.

Un peu plus des trois quarts (76,8 %) des ménages vivant dans des condominiums se concentraient dans dix régions métropolitaines de recensement (RMR) (tableau 1). Les trois plus grandes RMR du Canada, soit Toronto, Vancouver et Montréal, comptaient le nombre le plus élevé de ménages vivant dans des condominiums, représentant plus de la moitié (53,5 %) des ménages canadiens vivant dans des condominiumsNote 1.

Les types de construction des condominiums variaient d'une RMR à l'autre

Les condominiums étaient constitués principalement d'appartements dans des immeubles à hauteur restreinte et dans des tours d'habitationNote 2, ainsi que de maisons en rangée. Un peu plus du tiers (36,3 %) des logements en condominium étaient des appartements situés dans des immeubles à hauteur restreinte, environ le tiers (30,9 %) étaient des appartements situés dans des tours d'habitation, tandis qu'à peu près le cinquième (22,9 %) était des maisons en rangée. Les autres types de constructionNote 3 représentaient moins du dixième (9,9 %) des logements en condominium (tableau 1).

D'une RMR à l'autre, les types de construction qui étaient des condominiums variaient. Dans les dix RMR comptant le plus grand nombre de logements en condominium (tableau 1), les appartements situés dans des tours d'habitation représentaient plus de la moitié des condominiums à Toronto (67,4 %). Les appartements situés dans des immeubles à hauteur restreinte représentaient plus de la moitié des condominiums à Québec (69,5 %), à Montréal (64,2 %), et à Victoria (53,7 %). Les maisons en rangée représentaient plus de la moitié des condominiums à London (60,0 %) et à Hamilton (55,0 %). À Vancouver, Calgary, Edmonton et Ottawa - Gatineau, aucun type de construction particulier ne représentait plus de 50 % des logements en condominium.

Proportion élevée de condominiums parmi les logements récents, mais les maisons individuelles non attenantes représentaient la plus grande proportion des logements

Les condominiums représentaient une proportion plus élevée des logements construits récemment que de ceux dont la construction remonte à plus longtemps. Dans les dix RMR comptant le plus grand nombre de condominiums, environ le tiers (34,3 %) des logements occupés construits entre 2001 et 2011 étaient des logements en condominium. Dans le cas des logements occupés construits avant 1981, moins d'un sur dix (9,4 %) était un logement en condominium (figure 1).

La proportion plus élevée de logements en condominium dans les constructions récentes était contrebalancée par la plus faible proportion de logements locatifs autres que des condominiums. Parmi les logements construits entre 2001 et 2011, environ un sur dix (10,6 %) était un logement locatif autre qu'un condominium, comparativement à quatre logements sur dix (41,2 %) construits avant 1981.

Même si les condominiums représentaient une proportion plus élevée des logements récents, les maisons individuelles non attenantes formaient la plus grande proportion du parc de logements occupés. Dans les dix RMR comptant le plus grand nombre de condominiums, les maisons individuelles non attenantes occupées par leur propriétaire (autres que les condominiums) représentaient les deux cinquièmes (39,1 %) des logements, tandis que les logements en condominium (quel qu'en soit le mode d'occupation) en représentaient moins du cinquième (18,0 %). Sans égard à la période de construction, la proportion des maisons individuelles non attenantes était relativement constante (environ 40 %) et toujours supérieure à celle des logements en condominium.

Un peu plus du quart des ménages vivant dans des logements en condominium étaient des locataires et non des propriétaires

Dans les dix RMR comptant le plus grand nombre de condominiums, les condominiums loués représentaient un peu plus du quart (26,6 % ou 0,3 million) des logements en condominium. Parmi les dix RMR, les locataires de condominiums étaient proportionnellement plus nombreux à Edmonton (35,2 %), et à Calgary (31,7 %), suivaient Québec (30,9 %) et Montréal (28,9 %). Parmi les six autres RMR, la proportion des locataires variait entre 26,8 % à Ottawa - Gatineau et 15,9 % à Hamilton (tableau 2).

Différences entre les propriétaires de condominiums et les autres propriétaires-occupants

Dans la présente section, nous présentons des données seulement pour les ménages propriétaires afin de jeter un regard sur le rôle que jouent les condominiums dans l'accession à la propriété. De plus, les données sont axées sur les dix RMR comptant le plus grand nombre de condominiums afin que les comparaisons traduisent les différences entre les propriétaires de condominiums et les autres propriétaires-occupants, plutôt que les différences entre les régions où il y a des condominiums et celles où il n'y en a pas.

Les ménages non familiaux formaient la majorité des ménages propriétaires vivant dans des condominiums

Les ménages non familiauxNote 4 représentaient la plus grande proportion des ménages propriétaires occupant un condominium, soit un peu moins de la moitié des propriétaires de condominiums (45,5 %) [figure 2]. Par comparaison, la proportion des ménages non familiaux vivant dans d'autres logements occupés par le propriétaire n'atteignait que 15,6 %.

Les ménages familiaux comptant un coupleNote 5 (avec ou sans enfants) formaient la deuxième proportion en importance (42,3 %) des ménages propriétaires de condominiums. Par ailleurs, environ les deux tiers (67,0 %) des ménages vivant dans d'autres logements occupés par le propriétaire étaient des ménages familiaux comptant un couple.

Une proportion plus élevée de jeunes ménages et de ménages âgés vivant dans des condominiums

Parmi les propriétaires de condominiums, la proportion des ménages dont le principal soutienNote 6 était âgé de moins de 35 ans était d'environ un sur cinq (19,8 %), comparativement à un sur dix (10,5 %) chez les autres propriétaires-occupants (tableau 3).

La proportion des ménages âgés, ceux dont le soutien avait 65 ans et plus, était également plus élevée chez les propriétaires de condominiums (26,1 %) que chez les autres propriétaires-occupants (20,7 %).

Les propriétaires de condominiums avaient un plus faible revenu total du ménage

Le revenu total annuel moyen du ménageNote 7 chez les propriétaires de condominiums était inférieur de plus de 33 000 $ à celui des propriétaires des autres types de logements (environ 80 000 $ par an comparativement à 113 000 $ par an) [figure 3].

Même si les propriétaires de condominiums avaient un revenu total du ménage moins élevé que celui des autres propriétaires-occupants sans égard à l'âge du principal soutien du ménage, la différence était moins marquée chez les jeunes ménages et les ménages âgés. Les propriétaires de condominiums du groupe d'âge de 35 à 64 ans avaient un revenu total annuel du ménage inférieur de 38 000 $ à celui des autres propriétaires-occupants. Chez les jeunes propriétaires de condominiums (ménages dont le principal soutien était âgé de moins de 35 ans), il était inférieur de 24 000 $. Chez les propriétaires de condominiums plus âgés (ménages dont le principal soutien avait 65 ans et plus), il était inférieur de 12 000 $.

Le revenu total moyen du ménage des propriétaires de condominiums et des autres propriétaires-occupants variait parmi les dix RMR comptant le plus grand nombre de logements en condominium. La différence la plus prononcée s'observait à Calgary, où les propriétaires de condominiums affichaient un revenu total moyen du ménage inférieur de 50 000 $ par an à celui des autres propriétaires-occupants. C'est à Montréal que la différence de revenu était la plus faible, soit de 16 000 $ par an (tableau 4).

Valeur de vente prévue moins élevée et taille plus petite pour les condominiums

La valeur moyenne du logement estimée par le propriétaire était moins élevée chez les propriétaires de condominiums que chez les autres propriétaires-occupants. Dans les dix RMR comptant le plus grand nombre de logements en condominium, le montant moyen que les propriétaires de condominiums s'attendraient à recevoir si leur logement devait être vendu s'établissait à 327 000 $, comparativement à 472 000 $ pour les autres propriétaires-occupants, soit une différence de près de 150 000 $. De plus, la taille des logements en condominium différait par rapport à celle des autres logements. En 2011, les logements en condominium occupés par le propriétaire comptaient en moyenne 4,9 pièces, comparativement à 7,6 pièces pour les autres logements occupés par le propriétaire (tableau 4).

Parmi les dix RMR, les différences observées entre les condominiums et les autres logements occupés par le propriétaire variaient quant à la valeur moyenne du logement. Dans les trois plus grandes RMR, les propriétaires de condominiums s'attendaient à recevoir 394 000 $ de moins que les autres propriétaires-occupants à Vancouver (437 000 $ comparativement à 830 000 $); environ 216 000 $ de moins à Toronto (325 000 $ comparativement à 541 000 $); environ 63 000 $ de moins à Montréal (269 000 $ comparativement à 331 000 $).

Encadré 2 : Concepts et définitions

Logement en condominium : Désigne un logement privé qui fait partie d'un ensemble de logements en condominium (copropriété divise). Un ensemble de logements en condominium est un complexe résidentiel dans lequel les logements sont détenus en propriété individuelle, tandis que le terrain et les éléments communs sont détenus en propriété conjointe.

Propriété en condominium : Un ménage est considéré comme étant propriétaire d'un condominium si un membre du ménage possède le logement et que le logement fait partie d'un ensemble de logements en condominium.

Revenu total du ménage : Somme des revenus totaux de l'ensemble des membres du ménage. Le revenu total désigne l'ensemble des revenus de toutes les sources pour l'année civile 2010, y compris le revenu d'emploi, le revenu provenant des programmes gouvernementaux, le revenu de pension, le revenu de placements et tout autre revenu en espèces, avant les impôts sur le revenu et les retenues.

Principal soutien du ménage : Première personne du ménage indiquée comme étant responsable du paiement du loyer ou du prêt hypothécaire, ou des impôts, ou de la facture d'électricité, ainsi de suite, pour le logement.

Univers des logements privés et des logements en condominium : L'ENM englobe tous les logements privés au Canada qui sont occupés par des résidents habituels. Ainsi, les logements en condominium compris dans l'ENM représentent tous les logements en condominium occupés par des résidents habituels, peu importe qu'il s'agisse de logements occupés par le propriétaire, de logements loués ou de logements de bande. Sont exclus de l'ENM les logements en condominium inoccupés et les logements en condominium occupés exclusivement par des résidents étrangers et/ou par des personnes présentes temporairement.

Valeur du logement occupé par le propriétaire : Montant en dollars que le propriétaire s'attendrait à recevoir s'il vendait son logement.

Fin de l’encadré 2.

Renseignements supplémentaires

Des renseignements supplémentaires sur les logements en condominium se trouvent dans les Tableaux de données de l'ENM, nos 99-014-X2011026 à 99-014-X2011031 au catalogue, le Profil de l'ENM, no 99-004-X au catalogue, ainsi que dans la Série « Perspective géographique » de l'ENM, no 99-010-X2011005 au catalogue.

Pour obtenir des détails au sujet des concepts, des définitions, des univers, des variables et des termes géographiques utilisés dans l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, veuillez consulter le Dictionnaire de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-000-X au catalogue. Pour des explications détaillées sur les concepts et des renseignements sur la qualité des données, veuillez vous reporter aux guides de référence sur le site Web du Programme du recensement.

Note aux lecteurs

Arrondissement aléatoire et répartitions en pourcentage : Afin de protéger le caractère confidentiel des renseignements recueillis lors de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 tout en maintenant la qualité des résultats, on applique une méthode qui consiste à arrondir de façon aléatoire les valeurs présentées dans les cellules individuelles. Par conséquent, lorsque ces données sont totalisées ou regroupées, la valeur totale peut ne pas correspondre à la somme des valeurs individuelles, étant donné que le total et les totaux partiels sont arrondis séparément. De même, la somme des répartitions en pourcentage, qui sont calculées à partir de données arrondies, ne correspond pas nécessairement à 100 %.

En raison de l'arrondissement aléatoire, les estimations et les pourcentages peuvent varier légèrement entre différents produits de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, notamment les documents analytiques et les tableaux de données.

Comparabilité entre les estimations du questionnaire complet du Recensement de 2006 et les estimations de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : Les utilisateurs doivent faire preuve de prudence lorsqu'ils comparent les estimations du questionnaire complet du Recensement de 2006 avec les estimations de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011, car ces deux sources de données représentent des populations différentes. La population cible du questionnaire complet du Recensement de 2006 comprend les résidents habituels dans les logements collectifs et les personnes vivant à l'étranger, alors que la population cible de l'ENM les exclut. De plus, les estimations de l'ENM sont dérivées d'une enquête à participation volontaire, et elles peuvent par conséquent, comporter davantage d'erreurs dues à la non-réponse que les estimations dérivées du questionnaire complet du Recensement de 2006.

Ménages vivant dans des logements en condominium : Le pourcentage des ménages vivant dans des logements en condominium qui a été déclaré dans le cadre de l'ENM de 2011 était supérieur au pourcentage figurant dans d'autres sources. Toutefois, les données de l'ENM ont un avantage particulier par rapport aux autres données d'enquête : l'importante fraction d'échantillonnage d'environ un ménage sur trois. Par conséquent, il est probable que de multiples ménages du même ensemble de logements en condominium aient été inclus dans l'ENM. L'appartenance des logements avoisinants à la catégorie des « logements classés comme condominiums » a servi à la validation et à la vérification des données dans le cadre des activités de traitement et de validation. Dans l'ensemble, pour 87,5 % des logements en condominium inclus dans l'ENM, il y avait un logement voisin qui a également été déclaré comme logement en condominium. De plus, parmi la tranche restante de 12,5 % des logements en condominium, plus de 80 % étaient situés dans des constructions à logements multiples. Ainsi, la variable Statut de condominium (copropriété divise) de l'ENM est appuyée par un niveau élevé de cohérence avec les logements avoisinants et avec la variable Type de construction du logement.

Remerciements

Ce rapport a été rédigé par Sandrine LeVasseur et Jerry Situ, de la Division de la statistique du revenu de Statistique Canada, avec la collaboration de membres de la Division de la statistique du revenu, du personnel du Secrétariat des domaines spécialisés du recensement, de la Division de la géographie, de la Division des opérations du recensement, de la Division de la diffusion et de la Division des communications de Statistique Canada.

Date de modification :