Guide de référence sur l'origine ethnique, Enquête nationale auprès des ménages, 2011

No 99-010-XWF2011006 au catalogue

Début du texte

Définitions et concepts

La question sur l'origine ethnique de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 recueille de l'information sur les origines ancestrales de la population et fournit des renseignements au sujet de la diversité de la population canadienne.

L'origine ethnique fait référence aux origines ethniques ou culturelles des ancêtres du répondant. Un ancêtre est une personne dont on descend et qui est habituellement plus éloignée que les grands-parents. Si l'on fait exception des Autochtones, la plupart des gens peuvent faire remonter leur ascendance jusqu'aux premiers de leurs ancêtres venus sur ce continent. Une personne peut avoir une seule origine ethnique ou de multiples origines ethniques.

L'origine ethnique se rapporte aux « racines » de la personne et ne doit pas être confondue avec la citoyenneté, la nationalité, la langue ou le lieu de naissance. Par exemple, une personne peut avoir la citoyenneté canadienne, parler le pendjabi, être née aux États-Unis et déclarer être d'origine ethnique guyanaise.

Il est important de noter que les réponses à la question sur l'origine ethnique témoignent de la perception de chaque répondant concernant son ascendance ethnique. Par conséquent, la transformation du contexte social dans lequel la question est posée et l'évolution de la conception qu'a le répondant de l'origine ethnique ou de ses opinions à cet égard ont une incidence sur le dénombrement des groupes ethniques. La connaissance des antécédents familiaux ou la période écoulée depuis l'immigration peuvent aussi influer sur les réponses obtenues à la question sur l'origine ethnique.

Cela signifie que deux répondants ayant la même ascendance ethnique peuvent donner des réponses différentes et, par conséquent, être classés dans des catégories d'origine ethnique distinctes. Par exemple, un répondant peut indiquer l'origine ethnique « Indien de l'Inde » alors qu'un autre répondant, ayant des antécédents semblables, pourrait répondre « Pendjabi » ou « Sud-Asiatique ». Donc, les données sur l'origine ethnique peuvent être imprécises. Néanmoins, les données sur l'origine ethnique de l'ENM reflètent la perception des répondants quant à leur ascendance ethnique au moment de la collecte. L'utilisateur qui désire obtenir des estimations pour des catégories de réponse plus générales devrait combiner les données de plusieurs origines ethniques ou utiliser les estimations relatives aux catégories ethniques (p. ex., « Origines sud-asiatiques »).

Dans l'ENM de 2011, les termes « origine ethnique », « groupe ethnique » et « ascendance ethnique » sont utilisés de façon interchangeable.

Classifications

Les données obtenues à partir des réponses à la question sur l'origine ethnique de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) servent à dériver des variables sommaires et détaillées qui présentent un portrait ethnoculturel de la population vivant au Canada. Les tableaux accessibles depuis la section « Données et autres produits » du présent document montrent les variables précises relatives à l'origine ethnique utilisées dans les produits de données de l'ENM de 2011. La classification détaillée de l'origine ethnique de l'ENM de 2011 figure également à l'annexe 1.2 du Dictionnaire de l'Enquête nationale auprès des ménages, produit no 99-000-X au catalogue. Les données de l'ENM de 2011 portent sur plus de 200 origines ethniques déclarées par des personnes vivant au Canada. Les chiffres des réponses totales, des réponses uniques et des réponses multiples sont fournis pour chacune des origines ethniques publiées.

Une réponse unique est obtenue lorsque le répondant fournit une seule origine ethnique. En 2011 par exemple, environ 544 445 personnes ont déclaré « Écossais » comme seule origine ethnique.

Il y a réponse multiple lorsque le répondant déclare deux origines ethniques et plus. Ainsi, en 2011, environ 4 170 530 personnes ont indiqué « Écossais » comme origine ethnique en plus d'au moins une autre origine.

Le chiffre des réponses totales (aussi appelé « Total – Réponses uniques et multiples portant sur l'origine ethnique » dans certains tableaux de données) indique le nombre de personnes qui ont déclaré une origine ethnique particulière, soit comme origine ethnique unique, soit avec au moins une autre origine ethnique. Les réponses totales sont la somme des réponses uniques et multiples pour chacune des origines ethniques. Par exemple, en 2011, un total d'environ 4 714 970 personnes a déclaré « Écossais » comme origine ethnique (la somme des 544 445 personnes ayant déclaré « Écossais » comme seule origine ethnique et des 4 170 530 personnes ayant déclaré « Écossais » en plus d'autres origines ethniques).

L'ethnicité est un concept difficile à mesurer, et il n'existe à cet égard aucune classification reconnue à l'échelle internationale. En règle générale, les données de l'ENM de 2011 concernant un groupe ethnique sont diffusées par Statistique Canada dès que le chiffre atteint environ 500 et plus.

Questions

La plupart des répondants de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 ont reçu le questionnaire N1 de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, alors que ceux vivant dans des réserves indiennes, des établissements indiens et d'autres régions éloignées ont rempli le questionnaire N2 de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011. Les données sur l'origine ethnique ont été recueillies à partir des réponses obtenues à la question 17 des deux questionnaires.

Afin d'aider les répondants dont la première langue n'était ni le français ni l'anglais, les questions de l'ENM ont été traduites en 31 autres langues, dont 11 langues autochtones.

Dans les deux questionnaires, la question sur l'origine ethnique de l'ENM de 2011 se lisait comme suit : « Quelles étaient les origines ethniques ou culturelles des ancêtres de cette personne? » La note qui figurait au-dessus de la question était la suivante : « Cette question recueille des données sur les origines ancestrales afin de connaître la diversité de la population du Canada. » Sous la question, une autre note précisait : « Habituellement, un ancêtre est plus éloigné que les grands-parents. »

La question du questionnaire N1 de l'ENM de 2011 fournissait 28 exemples présentés dans l'ordre suivant : canadien, anglais, français, chinois, indien de l'Inde, italien, allemand, écossais, irlandais, cri, mi'kmaq, salish, métis, inuit, philippin, hollandais, ukrainien, polonais, portugais, grec, coréen, vietnamien, jamaïquain, juif, libanais, salvadorien, somalien et colombien. Dans le questionnaire N2, on trouvait 12 exemples et cette liste commençait par des groupes autochtones canadiens. Ces exemples apparaissaient comme suit : cri, ojibway, mi'kmaq, salish, déné, blackfoot, inuit, métis, canadien, français, anglais et allemand.

Il n'est pas possible d'énumérer dans les questionnaires de l'ENM toutes les origines ethniques ou culturelles. Les exemples sont fournis à titre indicatif seulement afin de guider le répondant sur la façon de répondre à la question. La liste d'exemples est toutefois fondée sur une méthodologie établie depuis longtemps par Statistique Canada. Ainsi, les exemples mentionnés dans le questionnaire N1 représentaient les origines ethniques uniques les plus souvent déclarées au Recensement de 2006 et étaient classés par ordre décroissant d'importance, d'après les réponses obtenues en 2006. Les peuples autochtones au Canada étaient également représentés dans les exemples (cri, mi'kmaq, salish, métis et inuit). Les quatre derniers exemples (libanais, salvadorien, somalien et colombien) étaient donnés de façon à ce que chaque région du monde soit représentée dans la liste, tout comme les groupes récemment arrivés au Canada, qui pourraient ne pas être les plus nombreux.

De même, dans le questionnaire N2, les origines autochtones les plus souvent déclarées figuraient comme exemples, et l'on a fait en sorte d'inclure les origines autochtones des différentes régions du Canada. Les exemples non autochtones de la liste comprenaient les origines ethniques qui avaient été mentionnées les plus fréquemment au Recensement de 2006. Pour obtenir plus de renseignements sur la variable Ascendance autochtone de l'ENM de 2011, veuillez consulter le Guide de référence sur les peuples autochtones, Enquête nationale auprès des ménages de 2011, produit no 99-011-X2011006 au catalogue.

Données et autres produits

Les données des variables relatives à l'origine ethnique de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 ont été publiées le 8 mai 2013 dans le cadre d'un communiqué intégré à la diffusion d'autres variables ethnoculturelles et sur les peuples autochtones.

Les produits publiés à partir des données de l'ENM de 2011 sur l'origine ethnique sont les suivants :

Pour obtenir plus de renseignements et accéder aux données de l'ENM de 2011, veuillez vous reporter au site Web du Programme du recensement.

Qualité des données

L'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) a fait l'objet d'une évaluation minutieuse de la qualité des données, semblable à celle qui a été effectuée pour le Recensement de la population de 2011 et les recensements antérieurs. Elle a consisté en une évaluation de divers indicateurs de la qualité des données (notamment le taux de réponse) ainsi que des résultats globaux, comparativement à d'autres sources de données telles que les données du Recensement de la population.

Processus d'enquête

Les indicateurs de la qualité ont été calculés et évalués à chacune des principales étapes de l'enquête. Pendant la collecte et le traitement des données, la qualité et la cohérence des réponses fournies ont été évaluées, tout comme les taux de non-réponse. La qualité des réponses imputées a été évaluée une fois les étapes du contrôle et de l'imputation terminées.

Certification des estimations définitives

Une fois le traitement des données et l'imputation achevés, les données ont été pondérées de façon à représenter la population canadienne totale. Ces données pondérées (les estimations définitives) ont ensuite été certifiées pour déterminer si elles étaient cohérentes et fiables comparativement à d'autres sources de données indépendantes. Il s'agit de la dernière étape de la validation des données. Les principaux points saillants de cette évaluation figurent ci-après.

Biais de non-réponse

Le biais de non-réponse est une source possible d'erreurs pour toutes les enquêtes, y compris l'ENM. Ce problème survient lorsque les caractéristiques de ceux qui choisissent de participer à une enquête sont différentes des caractéristiques de ceux qui refusent de le faire. Statistique Canada a adapté ses procédures de collecte et d'estimation afin d'atténuer, dans la mesure du possible, l'effet du biais de non-réponse. (Pour en savoir plus long, veuillez consulter le Guide de l'utilisateur de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-001-X au catalogue.)

On a utilisé plusieurs sources de données pour évaluer les estimations de l'ENM pour l'origine ethnique telles que : les résultats pour la langue maternelle du Recensement de la population de 2006 et du Recensement de la population de 2011, la Base de données longitudinale sur les immigrants (BDIM) et les données administratives concernant les résidents permanents et les résidents non permanents de Citoyenneté et Immigration Canada.

Il est impossible de déterminer à coup sûr quelle proportion de l'ENM peut être touchée par le biais de non-réponse. De plus, suite à la déclaration de l'ethnicité, l'interprétation des résultats est complexe et soulève des problèmes lors de la comparaison avec d'autres sources de données. Il existe un biais dû à la non-réponse quant aux autres variables ethnoculturelles (p. ex., le groupe de population philippin pourrait être surestimé dans l'ENM).

En règle générale, le risque d'erreur augmente pour les niveaux géographiques inférieurs et les petites populations. Parallèlement, les sources de données utilisées pour évaluer ces résultats sont également moins fiables, ce qui rend difficile de certifier ces petits chiffres.

Pour en savoir plus long sur le biais de non-réponse de l'ENM et des stratégies d'atténuation, veuillez consulter le Guide de l'utilisateur de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-001-X au catalogue.

Indicateurs de la qualité des données

Parmi tous les indicateurs de la qualité utilisée pour l'évaluation, nous en présentons deux : le taux global de non-réponse et le taux d'imputation par question.

  • Le taux global de non-réponse combine la non-réponse au niveau du ménage et la non-réponse au niveau de la question. Il est fourni pour des régions géographiques. Le taux global de non-réponse est le principal critère qui détermine si les résultats de l'ENM seront publiés ou non pour une région géographique donnée. L'information sur le taux global de non-réponse se trouve dans le Guide de l'utilisateur de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-001-X au catalogue.
  • Le taux d'imputation correspond à la proportion des répondants qui n'ont pas donné de réponse à une question donnée ou dont la réponse a été jugée non valide et pour laquelle une valeur a été imputée. L'imputation améliore la qualité des données en réduisant les lacunes causées par la non-réponse.

Les taux d'imputation de la variable Origine ethnique dans l'ENM sont semblables à ceux du Recensement de 2006 (voir tableau 1). À l'échelle nationale, le taux d'imputation pour Origine ethnique dans l'ENM est de 5,8 % comparativement au taux d'imputation pour Origine ethnique au Recensement de 2006 qui était de 5,9 %.

Tableau 1
Taux d'imputation dans l'Enquête nationale auprès des ménages pour Origine ethnique, Canada, provinces et territoires

Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats du taux d'imputation dans l'Enquête nationale auprès des ménages. Les données sont présentées selon les Provinces et territoires (titres de rangée) et Origine ethnique (%); unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Provinces et territoires Origine ethnique (%)
Canada 5,8
Terre-Neuve-et-Labrador 10,5
Île-du-Prince-Édouard 8,6
Nouvelle-Écosse 8,1
Nouveau-Brunswick 7,3
Québec 6,2
Ontario 5,7
Manitoba 4,7
Saskatchewan 5,3
Alberta 5,4
Colombie-Britannique 5,1
Yukon 5,2
Territoires du Nord-Ouest 2,3
Nunavut 2,7

Comparabilité avec d'autres sources de données

L'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) est actuellement la principale source de données sur l'origine ethnique. Avant 2011, ces renseignements étaient recueillis dans le cadre du Recensement de la population. À l'occasion, d'autres enquêtes-ménages (p. ex., l'Enquête sociale générale, l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada) recueillent également des données sur les origines ancestrales de la population. De plus, une enquête postcensitaire ponctuelle, soit l'Enquête sur la diversité ethnique, a été menée en 2002.

De nombreux facteurs influent sur les comparaisons des données sur l'origine ethnique pour l'ensemble de ces sources. Parmi d'autres facteurs, la comparabilité est touchée par les différences des populations cibles de l'enquête, de la période de référence, de l'échantillonnage et des méthodes de collecte; la formulation des questions, le format du questionnaire, les exemples et les instructions; les méthodes de traitement des données ainsi que le climat sociopolitique au moment de la collecte des données. Pour en savoir plus long, veuillez consulter le Guide de l'utilisateur de l'Enquête nationale auprès des ménages, no 99-001-X au catalogue.

Date de modification :